Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 26 mars 2018

Dbf180326
26 mars 2018

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 26 mars 2018

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Yémen

Dans une déclaration publiée aujourd’hui, le Secrétaire général, comme il le fait toujours pour toutes les attaques contre les civils, condamne dans les termes les plus forts la série de missiles tirés hier vers des villes d’Arabie saoudite dont Riyad, et revendiqués par les houthistes.

Le troisième anniversaire du conflit au Yémen tombe aujourd’hui.  Le Secrétaire général a appelé à la retenue dans un contexte d’aggravation des tensions et souligné que l’escalade militaire n’est pas la solution.  Il a exhorté toutes les parties à honorer leurs obligations en vertu du droit international humanitaire de protéger les civils et les infrastructures civiles contre les attaques.

Après sa visite à Riyad, l’Envoyé spécial de l’ONU est à Sanaa cette semaine pour rencontrer les différentes parties du Yémen.  Le Secrétaire général a souligné qu’un règlement politique négocié à travers un dialogue inclusif intrayéménite est le seul moyen de mettre fin au conflit et de régler la crise humanitaire en cours. 

Syrie

L’ONU intensifie ses efforts pour répondre aux besoins des personnes touchées par des semaines de combats dans le district d’Afrin, dans le nord-ouest de la Syrie où les hostilités en cours ont provoqué des morts et des blessés, ainsi que la destruction des infrastructures civiles et de nouveaux déplacements de la population.

Le 25 mars, un convoi interorganisations des Nations Unies et du Croissant-Rouge arabe syrien à destination de Tal Refaat a acheminé des vivres et des articles de nutrition, de santé et de secours à 50 000 personnes qui ont fui le district d’Afrin ces dernières semaines.

L’équipe a également mené une évaluation des besoins à Tal Refaat et dans les environs.  On estime que 183 570 hommes, femmes et enfants ont été déplacés.  L’afflux massif des déplacés met à rude épreuve des communautés d’accueil déjà débordées.

Par ailleurs, près de 55 000 civils de la Ghouta orientale sont actuellement hébergés dans sept abris collectifs du Rif-Damas.  Il s’agit d’une population déplacée qui a enduré des mois d’accès limité à la nourriture, aux soins médicaux ou à d’autres articles essentiels.

Alors que les agents humanitaires font tout ce qu’ils peuvent pour répondre aux besoins des personnes déplacées, ils ont aussi besoin d’accéder aux gens toujours bloqués dans la Ghouta orientale, notamment à Douma où les combats et les sièges continuent.  À cet égard, l’ONU appelle toutes les parties à respecter pleinement le droit international humanitaire et les droits de l’homme, à garantir la protection de tous les civils de la Ghouta orientale et à assurer un accès humanitaire immédiat à ceux qui sont dans le besoin.

Moyen-Orient

Ce matin, le Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient, M. Nickolay Mladenov, a fait un exposé devant le Conseil de sécurité, en particulier sur l’application de la résolution 2334 (2016).  Il a déclaré qu’alors que la résolution « exige d’Israël qu’il arrête immédiatement et complètement toutes ses activités de peuplement dans le Territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, et respecte pleinement toutes les obligations juridiques qui lui incombent à cet égard », aucune mesure de ce type n’a été prise pendant la période considérée.

M. Mladenov a déclaré que l’expansion illégale des colonies israéliennes et les activités connexes continuent de menacer la viabilité de la solution des deux États et d’éroder les perspectives de paix.  Il a également averti que la violence et les provocations continuent d’alimenter la haine, la division, la méfiance et la peur.  Les attaques terroristes constantes contre les Israéliens et l’attentat contre le Premier Ministre palestinien illustrent le risque croissant de déstabilisation et de montée en puissance des radicaux et des extrémistes, a-t-il déclaré.  Il a ajouté que l’utilisation de la force par Israël doit être proportionnée.  Il a également appelé les factions palestiniennes à s’engager sincèrement avec l’Égypte et à avancer dans la mise en œuvre de l’Accord du Caire.

M. Mladenov s’est dit très préoccupé par l’état de nos efforts collectifs pour faire avancer la paix.  Les positions consensuelles de longue date sur les questions de statut final, y compris sur Jérusalem et les réfugiés, et les principes des Nations Unies doivent rester le cadre directeur du processus négocié vers l’objectif ultime de la solution des deux États, a-t-il déclaré.  Il a ajouté que toute déviation de ces principes serait dangereuse. 

Afghanistan

Pendant le week-end, la Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) a fermement condamné l’attaque qui a fait au moins 15 morts parmi les civils et plus de 40 blessés alors que le public quittait une rencontre sportive dans la province d’Helmand.

Le Chef de la MANUA, M. Tadamichi Yamamoto, a qualifié l’attaque de moralement répréhensible et a déclaré que de tels incidents ne doivent pas décourager notre détermination collective à progresser vers la fin du conflit.

M. Yamamoto a ajouté que les Nations Unies étaient solidaires des Afghans et restaient attachées à un processus de paix mené par les Afghans et qui mettrait fin à la guerre et permettrait à l’Afghanistan d’allouer davantage de ressources pour protéger tous les citoyens contre de telles atrocités.

Papouasie-Nouvelle-Guinée

Les agents humanitaires ont fait part aujourd’hui de leur inquiétude face à un nouveau séisme violent qui a frappé la Papouasie-Nouvelle-Guinée pendant le weekend.

Une situation qui intervient après le tremblement de terre du mois dernier qui a laissé environ 270 000 personnes dans un besoin d’assistance.

Le Fonds central pour les interventions d’urgence (CERF) a débloqué plus de neuf millions de dollars pour répondre aux besoins immédiats des personnes touchées.

Migrations 

Ce matin, le Dialogue international des Nations Unies sur la migration a débuté au Siège de l’ONU à New York.  Au cours des deux prochains jours, le Dialogue se concentrera sur le thème des « Partenariats inclusifs et innovants pour une gouvernance mondiale efficace de la migration ».

Le Dialogue est organisé en soutien au pacte mondial pour des migrations sûres, régulières et ordonnées et compte sur la participation des États Membres, de la société civile, des groupes de migrants et des experts.

Le dialogue est disponible sur le Webcast de l’ONU.

Népal

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a lancé aujourd’hui le rapport « Accès aux routes et aux marchés et sécurité alimentaire des ménages au Népal ».  Ce rapport vise à sensibiliser à l’impact de meilleures infrastructures routières et sentiers sur la sécurité alimentaire des ménages dans ce pays.

Cette étude a révélé que l’amélioration des infrastructures, y compris des routes rurales, des sentiers et des ponts, peut servir à débloquer différentes occasions de développer des moyens de subsistance, tout en améliorant la sécurité alimentaire des communautés montagnardes isolées.

De plus, l’étude a révélé que dans les zones où les gens peuvent accéder plus rapidement et plus facilement aux marchés, les ménages dépensaient plus d’argent pour des aliments autres que des aliments de base et avaient donc une alimentation plus diversifiée et nutritive, réduisant ainsi les risques de retard de croissance chez les enfants.

Achats

Les besoins en services aériens sans pilote ont fait l’objet d’un appel d’offres au terme duquel l’Organisation peut attribuer un contrat au prestataire offrant le meilleur rapport qualité-prix.  Cela nécessite une évaluation des offres techniques et financières de chaque proposition, étant entendu que le soumissionnaire au prix le moins élevé ne sera pas nécessairement choisi.

Dans le cas de l’appel d’offres relatif à la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO), il n’y a pas de « gagnant déclaré ».  L’un des soumissionnaires, dont la proposition financière était la plus basse, avait alors reçu un « avis d’examen d’attribution », assujetti à des négociations avec le prestataire.  Malheureusement, aucun contrat n’a été signé parce que les experts techniques des Nations Unies ont révoqué l’évaluation technique initiale de ce fournisseur, après avoir eu des informations qui rendaient la proposition technique non conforme.

Toute information faisant état d’intention d’engager des négociations avec un seul fournisseur est fausse.

Tableau d’honneur

L’Afrique du Sud est le soixante-neuvième État à avoir payé la totalité de sa contribution au budget ordinaire de l’ONU pour 2018. 

Point de presse

Après le Point de presse du Porte-Parole du Secrétaire général de l’ONU, celui du Président de l’Assemblée générale, M. Brenden Varma, a répondu aux questions des journalistes. 

 

 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.