Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 21 mars 2018

Dbf180321
21 mars 2018

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 21 mars 2018

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

 

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Afghanistan

Dans une déclaration publiée aujourd’hui, le Secrétaire général condamne l’attentat perpétré aujourd’hui à Kaboul durant les célébrations du Novruz près d’un sanctuaire religieux.  Le Novruz est un moment de renouveau et de célébration, et devrait être un moment pour promouvoir les valeurs de paix et de solidarité.  Ceux qui ont organisé cet attentat doivent être traduits en justice.

Le Secrétaire général présente ses condoléances aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.  Il exprime sa solidarité au Gouvernement et au peuple afghans. 

Sahel

Le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, a annoncé aujourd'hui la nomination de M. Ibrahim Thiaw, de la Mauritanie, au poste de Conseiller spécial pour le Sahel. 

M. Thiaw aidera le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, M. Mohamed Ibn Chambas, à recalibrer la Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel et le nouveau Plan de soutien au Sahel.

M. Thiaw, qui est actuellement Sous-Secrétaire général et Directeur exécutif adjoint du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), a une expérience de près de 40 ans dans le développement durable, la gouvernance environnementale et la gestion des ressources naturelles.  

Libéria

La Vice-Secrétaire générale est au Libéria.

Demain, elle s’entretiendra avec le Président du Libéria, M. George Weah, et participera à une manifestation organisée par le Président pour le succès du mandat de la Mission des Nations Unies au Libéria (MINUL). 

Elle aura aussi des entretiens avec des organisations de la société civile et des femmes parlementaires et assistera à une Conférence sur la réconciliation nationale.  Elle devrait aussi faire un exposé au Conseil de sécurité par visioconférence sur la situation dans la région du Lac Tchad.

Vendredi, la Vice-Secrétaire générale participera à la réunion de haut niveau pour initier la conception du programme national de développement pour la période 2018-2024 et à une cérémonie marquant le transfert de la Radio de la MINUL à la Commission économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Syrie

L’ONU reste profondément préoccupée pour la sécurité et la protection des civils dans la Ghouta orientale.  Les conditions de vie sont toujours difficiles: il n’y a plus de pain et l’eau est insalubre.  L’accès humanitaire demeure extrêmement limité.  Le dernier convoi à la Ghouta orientale a eu lieu le 15 mars apportant des vivres pour 26 000 personnes à Douma.

Depuis le 11 mars, l’ONU estime que plus de 50 000 personnes ont quitté la Ghouta orientale.  Les équipes de l’ONU visitent, ces derniers jours, des abris collectifs dans le Rif-Damas où se sont installés ceux qui ont fui la Ghouta orientale.  La plupart des abris n’ont pas ni la capacité ni les infrastructures pour héberger le grand nombre de personnes qui continuent d’arriver.

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a activé un centre de secours d’urgence qui travaille 24 heures/24 pour aider les dizaines de milliers de Syriens de la Ghouta orientale qui ont trouvé refuge dans les abris collectifs du Rif-Damas.

Des équipes sanitaires mobiles soutenus par l’OMS ont été déployées dans les abris, effectuant 550 consultations et traitements par jour. 

L’OMS a livré neuf tonnes de fournitures médicales, y compris 40 lits d’hôpital et autres équipements.  Elle a aussi préparé sept tonnes supplémentaires de médicaments essentiels, suffisants pour plus de 190 000 traitements, qui devraient être acheminés dans les centres de santé du Rif-Damas.

L’ONU rappelle à toutes les parties, que les civils choisissent de rester ou pas, ils doivent être protégés contre les attaques, être traités humainement et avoir accès à l’essentiel pour survivre, y compris à l’aide humanitaire en vertu des obligations découlant du droit international humanitaire.

L’ONU reste profondément préoccupée par l’escalade de la violence dans la province d’Edleb ces derniers jours et appelle toutes les parties à prendre toutes les mesures nécessaires pour sauvegarder la vie des civils et permettre la liberté de mouvement.

Libye

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Libye, M. Ghassan Salamé, a fait un exposé, ce matin, au Conseil de sécurité.  Il a annoncé que la Mission d’appui des Nations Unies en Libye est revenue à Tripoli.

M. Salamé a déclaré que si la Libye était autrefois connue pour sa grande fluidité démographique, les clivages idéologiques ou identitaires ont conduit à un ostracisme généralisé.  À moins qu’ils se réunissent pas et se parlent, les Libyens ne pourront pas se mettre d’accord entre eux, a prévenu M. Salamé.  À moins qu’ils se mettent d’accord entre eux, le processus politique ne pourra pas progresser, a-t-il ajouté.  Ma mission, a-t-il souligné, n’est pas de partager le gâteau et de satisfaire les convoitises mais de rassembler les Libyens autour d’une histoire nationale commune.  (Voir communiqué de presse CS/13257)

Somalie

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) signale des pertes massives de bétail en Somalie à cause de la sécheresse, qui a gravement affecté les moyens de subsistance de nombreuses communautés.  Dans certaines zones, on compte jusqu’à 60% des troupeaux décimés.  Ces pertes risquent d’exacerber la situation en matière de sécurité alimentaire, le secteur de l’élevage représentant environ 40% du produit national brut (PIB) et employant 65% de la population active.

Bangladesh

L’Ambassadrice de bonne volonté du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Mme Cate Blanchett, a averti aujourd’hui qu’une course contre la montre est engagée pour protéger les réfugiés rohingya des pires impacts de la saison des moussons qui se rapproche au Bangladesh.

De retour d’une visite au Bangladesh cette semaine, l’actrice appelle à une action urgente pour appuyer le HCR et ses partenaires, qui travaillent avec le Gouvernement du Bangladesh, pour éviter « une situation d’urgence au cœur d’une autre urgence ».

Depuis le mois d’août 2017, plus de 671 000réfugiés rohingya du Myanmar ont trouvé refuge au Bangladesh.  De fortes pluies, de possibles cyclones et d’autres conditions météorologiques défavorables menacent de plonger, au cours des prochains mois, dans une situation à risque, plus de 100 000 réfugiés rohingyas qui vivent dans des endroits surpeuplés dans le district de Cox’s Bazar.

Développement

Des experts de la durabilité venus du monde entier se réunissent, ces trois prochains jours, au Festival mondial de l’action pour le développement durable, à Bonn, pour débattre des moyens d’agir sur les objectifs de développement durable.

Les participants pourront prendre contact avec des organisations partenaires, échanger des idées, forger des partenariats et trouver des solutions transposables par-delà les frontières.  Le Festival décernera aussi les tout premiers « SDG Action Awards » aux efforts novateurs pour susciter l’action sur les objectifs de développement durable.

RPDC

Le Secrétaire général est au courant de la réunion d’Helsinki sur la situation dans la péninsule coréenne.  L’ONU a participé à cet échange entre universitaires, un fonctionnaire de l’ONU ayant apporté son expertise juridique.  Le Secrétaire général est encouragé par les avancées diplomatiques enregistrées récemment pour réduire encore les tensions militaires et discuter de la dénucléarisation dans de futurs pourparlers avec toutes les parties prenantes.

Journées internationales

La Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale est commémorée aujourd’hui.  Hier, le Secrétaire général est intervenu à l’Assemblée générale et a souligné que les dirigeants du monde « ne peuvent laisser les idéologies extrémistes être normalisées et légitimées dans nos sociétés ».  « La réponse est de prêcher et pratiquer la tolérance, l’inclusion et le respect de la diversité », a-t-il dit.

Aujourd’hui marque la Journée internationale des forêts, consacrée cette année aux forêts et aux villes durables pour mettre l’accent sur l’importance des espaces verts et créer des villes plus vertes et plus saines, et des lieux plus agréables à vivre.  La Mission permanente des Pays-Bas a parrainé une manifestation devant la salle du Conseil de sécurité à laquelle le Secrétaire général a participé.

Aujourd’hui est aussi la Journée mondiale de la trisomie 21, dont le thème cette année est #WhatIBringToMyCommunity, soit la contribution que font les personnes atteintes de trisomie 21 tout au long de leur vie, que ce soit dans les écoles, les lieux de travail, les communautés, la vie publique et politique, la culture, les médias, les loisirs, et le sport.

La Journée mondiale de la poésie est également célébrée aujourd’hui pour mettre l’accent sur la capacité unique qu’a la poésie de saisir la créativité de l’esprit humain.

Enfin, c’était aussi la Journée du Novruz, qui marque le premier jour du printemps.

Haïti

Samedi, la Société de musique de chambre de l’ONU donnera un concert de bienfaisance pour Haïti à la « All Saints Episcopal Church », sur la East 60th Street, à Manhattan.

L’intégralité des fonds récoltés sera versée à Fonkoze, la principale institution de microfinance haïtienne, qui offre des services financiers et de développement pour autonomiser les Haïtiens, en particulier les femmes rurales.

Conférence de presse

Le Porte-parole du Président de l’Assemblée générale a répondu aux questions de la presse aujourd’hui.

Il a été suivi du Directeur du Programme alimentaire mondial (PAM) en République démocratique du Congo, Claude Jibidar.

Demain matin, à 11 h 15, à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau, M. Federico Properzi, de ONU-Eau, et Mme Lani Dolifka, fondatrice de « Clean Water Here », répondront aux questions de la presse, avec à leur côté le rappeur Armando Christian Pérez, dit « le Pitbull ».

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.