Imprimer
CS/13339
15 mai 2018
8257e séance – après-midi

Somalie: le Conseil de sécurité proroge le mandat de la Mission de l’Union africaine (AMISOM) jusqu’au 31 juillet

« Considérant que la situation en Somalie demeure une menace pour la paix et la sécurité internationales », le Conseil de sécurité a, cet après-midi, autorisé les États membres de l’Union africaine à maintenir jusqu’au 31 juillet 2018 le déploiement de l’AMISOM, la Mission de l’Union africaine en Somalie.

Cette décision a été prise dans l’attente du rapport sur l’examen conjoint qui doit être présenté d’ici au 15 juin 2018, le Conseil de sécurité étant conscient du temps qu’il faut pour en examiner les recommandations.

En adoptant à l’unanimité la résolution 2415 (2018), le Conseil rappelle aussi sa décision d’autoriser les États membres de l’Union africaine à réduire à 20 626 agents, d’ici au 30 octobre 2018, l’effectif du personnel en tenue de l’AMISOM, qui comprendra au minimum 1 040 agents de police de la Mission, dont cinq unités de police constituées.

Le Secrétaire général de l’ONU est, quant à lui, prié de continuer de fournir un « dispositif d’appui logistique » à l’AMISOM et aux 70 membres de son personnel civil, aux 10 900 éléments de l’Armée nationale somalienne qui participent aux opérations menées conjointement avec l’AMISOM, et à la Mission d’assistance des Nations Unies en Somalie (MANUSOM).

LA SITUATION EN SOMALIE

Rapport du Secrétaire général sur la Somalie (S/2018/411)

Texte du projet de résolution S/2018/437

Le Conseil de sécurité,

Rappelant toutes ses résolutions antérieures et toutes les déclarations de son Président concernant la situation en Somalie et soulignant qu’il importe de s’y conformer pleinement,

Attendant avec intérêt le rapport portant sur l’examen conjoint qui doit être présenté d’ici au 15 juin 2018, conscient du fait qu’il importe de disposer de suffisamment de temps pour en examiner les recommandations et, à cet égard, conscient également de la nécessité de proroger l’autorisation relative à la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM),

Considérant que la situation en Somalie demeure une menace pour la paix et la sécurité internationales,

Agissant en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies,

1.    Décide d’autoriser les États membres de l’Union africaine à maintenir jusqu’au 31 juillet 2018 le déploiement de l’AMISOM, autorise l’AMISOM à prendre toutes les mesures nécessaires, dans le plein respect des obligations qui incombent aux États contributeurs en droit international humanitaire et en droit international des droits de l’homme et dans le strict respect de la souveraineté, de l’intégrité territoriale, de l’indépendance politique et de l’unité de la Somalie, pour s’acquitter de son mandat, conformément aux dispositions des paragraphes 7 et 8 de sa résolution 2372 (2017), et rappelle sa décision d’autoriser les États membres de l’Union africaine à réduire à 20 626 agents, d’ici au 30 octobre 2018, l’effectif du personnel en tenue de l’AMISOM, qui comprendra au minimum 1 040 agents de police de la Mission, dont cinq unités de police constituées ;

2.    Prie le Secrétaire général de continuer de fournir un dispositif d’appui logistique à l’AMISOM et aux 70 membres de son personnel civil, aux 10 900 éléments de l’Armée nationale somalienne qui participent aux opérations menées conjointement avec l’AMISOM, et à la Mission d’assistance des Nations Unies en Somalie, conformément aux dispositions du paragraphe 2 de la résolution 2245 (2015) ;

3.    Décide de rester activement saisi de la question.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.