Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 14 juin 2018

DBF180614
14 juin 2018

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 14 juin 2018

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Farhan Haq, Porte-parole adjoint de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Yémen

Nos partenaires humanitaires se dépêchent de fournir une assistance vitale aux milliers de familles vulnérables dans la ville portuaire de Hodeïda, où les combats se sont intensifiés. 

Mme Lise Grande, Coordonnatrice humanitaire des Nations Unies pour le Yémen, a indiqué que des douzaines de membres du personnel des Nations Unies sont dans la ville pour aider à distribuer des vivres, de l’eau et des services de santé.  On estime que 600 000 civils se trouvent dans la ville, et qu’ils sont nombreux à dépendre de l’aide pour survivre.

Les agences ont prépositionné 63 000 tonnes métriques de nourriture, des dizaines de milliers de trousses d’urgence, des denrées nutritionnelles, de l’eau et du carburant.  Des équipes médicales ont été déployées et des points de services humanitaires établis. 

Mme Grande a dit qu’hier, alors même que la ville était pilonnée et bombardée, un navire sous-traité par l’ONU, amarré dans le port de Hodeïda, a déchargé des milliers de tonnes métriques de nourriture.  Deux navires supplémentaires se préparent à faire de même.  Aujourd’hui, les partenaires distribuent des boîtes d’urgence contenant des produits alimentaires et d’hygiène à des personnes qui ont été déplacées par le conflit au sud de la ville. 

L’ONU et ses partenaires demandent 3 milliards de dollars, via le plan d’intervention humanitaire de 2018, pour venir en aide à 22,2 millions de personnes dans le besoin à travers le Yémen.  À ce jour, 1,5 milliard de dollars, soit la moitié des ressources nécessaires pour l’année, a été déboursé. 

Le Conseil de sécurité a entamé ses consultations sur le Yémen à midi.

Syrie

Aujourd’hui, les Nations Unies et le Croissant-Rouge arabe syrien distribuent une aide humanitaire d’urgence à 51 000 femmes, enfants et hommes à Yalda, Babila et Beit Sahem dans le sud de Damas, qui comprend de la nourriture, des fournitures sanitaires et nutritionnelles, et des articles de secours de base. 

La zone n’a pas reçu d’aide depuis le 5 juin, quand l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) a distribué une aide à 3 500 personnes dans le besoin.

L’ONU continue de demander un accès sûr, soutenu et sans entrave à tous ceux qui sont dans le besoin, en vertu des obligations découlant du droit international humanitaire. 

République centrafricaine

La Sous-Secrétaire générale pour les opérations de maintien de la paix, Mme Bintou Keita, se rendra en République centrafricaine du 18 au 22 juin.  Elle se déplacera à Bangui, la capitale, puis dans la sous-préfecture de Ndele, dans le nord-est du pays.

Mme Keita s’entretiendra avec de hauts fonctionnaires gouvernementaux, des membres de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA), ainsi que d’autres responsables des Nations Unies, des membres de la société civile et des parties prenantes pertinentes pour réaffirmer l’engagement de l’ONU à appuyer les institutions et le peuple centrafricains.  Mme Keita rencontrera également le panel de l’Initiative africaine pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine à l’appui de ses efforts pour promouvoir un dialogue pacifique et mettre fin à la violence dans le pays.

Par ailleurs, la Représentante spéciale du Secrétaire général pour le sort des enfants en temps de conflit armé, Mme Virginia Gamba, s’est félicitée aujourd’hui de la signature d’un plan d’action, entre le Mouvement patriotique pour la Centrafrique et les Nations Unies, pour faire cesser et prévenir les graves violations commises contre des enfants en République centrafricaine, et elle demande sa mise en œuvre immédiate.

Cachemire

Un rapport du Bureau des droits de l’homme des Nations Unies, publié aujourd’hui, souligne qu’il faut s’attaquer d’urgence aux violations et aux abus des droits de l’homme passés, et en cours et rendre justice à tous les peuples au Cachemire.  D’après le rapport, le peuple du Cachemire souffre d’un conflit vieux de 70 ans qui a fait de nombreux morts et détruit beaucoup de vies.

Ce rapport de 49 pages, le tout premier à être publié par l’ONU sur la situation des droits de l’homme dans le Cachemire administré par l’Inde et administré par le Pakistan, détaille les violations et les abus des droits de l’homme des deux côtés de la ligne de contrôle, et met en relief une situation d’impunité chronique pour les violations commises par des forces de sécurité.

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, M. Zeid Ra’ad al-Hussein, va prier le Conseil des droits de l’homme d’envisager de créer une commission chargée de mener une enquête internationale indépendante complète sur les allégations de violations des droits de l’homme au Cachemire.

Bangladesh

L’UNICEF avertit aujourd’hui que les pluies torrentielles et les vents violents qui ont frappé les camps de réfugiés rohingya et les abris de fortune, la semaine dernière au Bangladesh, menacent la santé et la sécurité de milliers d’enfants. 

Deux cent mille réfugiés rohingya, dont plus de 50% d’enfants, sont actuellement exposés aux dangers des inondations et des glissements de terrain, et 25 000 d’entre eux sont particulièrement menacés.

Des efforts de réhabilitation sont en cours pour réparer près de 900 abris, 15 points d’eau, plus de 200 latrines, 2 centres de soins appuyés par l’UNICEF et 2 sites de distribution de vivres qui ont été endommagés ou détruits dans les camps.

Plusieurs centres d’apprentissage et d’espaces adaptés aux enfants et aux femmes opérés par l’UNICEF et ses partenaires ont été temporairement fermés à cause du mauvais temps.

L’arrivée de la mousson accroît également les risques sanitaires dans les camps, notamment les maladies véhiculées par l’eau, comme la diarrhée aqueuse aiguë et le choléra. 

Népal

En réponse à une question, nous confirmons que nous avons reçu une lettre de la Mission permanente du Népal, la semaine dernière, qui demande la fermeture du Bureau de liaison du Département des affaires politiques de l’ONU à Katmandou d’ici trois mois, au vu des progrès réalisés par le Népal dans le processus de paix. 

Guatemala

Nos équipes au Guatemala nous informent qu’une session de formation a commencé cette semaine pour l’équipe nationale qui travaille sur l’évaluation des besoins après l’éruption du volcan El Fuego, le 3 juin, qui a affecté les vies de plus d’1,7 million de personnes et tué plus de 110 personnes. 

La session est conduite par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), la Banque mondiale et la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC), en coordination avec l’Union européenne.

Les Nations Unies et les autorités nationales ont créé un groupe sur le relèvement afin d’établir un mécanisme de coordination pour commencer à mieux reconstruire.

À la demande du Gouvernement, le PNUD a aussi déployé un volcanologue et a fourni des équipements pour faciliter la gestion du relèvement et le partage des informations par les autorités. 

Pères

Près des deux tiers des enfants de moins de 1 an, soit environ 90 millions d’enfants dans le monde, vivent dans un pays dans lequel leur père ne peut pas légalement prétendre à une seule journée de congé de paternité rémunérée, selon une nouvelle analyse de l’UNICEF.

Quatre-vingt-douze pays, dont l’Inde et le Nigéria, qui comptent pourtant une importante population d’enfants en bas âge, ne disposent d’aucune politique nationale garantissant aux jeunes papas de pouvoir passer du temps avec leur nouveau-né sans subir une perte de revenus.  En revanche, d’autres pays fortement peuplés d’enfants en bas âge, à l’instar du Brésil et de la République démocratique du Congo, disposent d’une politique nationale de congé de paternité rémunéré, même si la durée de ce congé est relativement courte. 

L’UNICEF encourage vivement les gouvernements à mettre en œuvre des politiques nationales bénéfiques à la vie de famille qui favorisent le développement de la petite enfance, notamment la rémunération du congé de paternité, afin de donner aux parents le temps, les ressources et les informations dont ils ont besoin pour prendre soin de leurs enfants. 

Journée mondiale des donneurs de sang

La Journée mondiale du don de sang se tient aujourd’hui.  Le thème de cette année, « Soyez là pour les autres.  Donner votre sang.  Partagez la vie », vise à mettre en lumière les valeurs humaines de l’altruisme, du respect, de l’empathie et de la gentillesse qui sont au fondement des systèmes volontaires de don de sang non rémunéré.  Il vise également à inciter les personnes en bonne santé qui n’ont jamais donné de sang à le faire, en particulier les jeunes.

Le pays hôte pour la Journée est la Grèce et son Centre national hellénique du sang.  Des événements de don de sang se tiendront à Athènes et dans le monde.

De plus amples informations sont disponibles sur le site Web de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Journées internationales

D’autres Journées internationales ont lieu demain et ce week-end.

Demain se tiendra la Journée mondiale de sensibilisation à la maltraitance des personnes âgées, qui vise à sensibiliser le grand public sur les abus et souffrances infligés à certains de nos aînés.  Ce défi ne fera que s’aggraver avec l’augmentation considérable du nombre de personnes âgées au cours des 15 prochaines années.  Cette Journée est l’occasion de demander aux pays de répondre à ce défi dans leurs plans d’action nationaux.

Samedi marquera la Journée internationale des envois de fonds familiaux, qui reconnaît la contribution financière importante des travailleurs migrants pour le bien-être de leur famille et le développement durable de leur pays d’origine.

La Journée mondiale de la lutte contre la désertification et la sécheresse aura lieu dimanche.  Le thème cette année, « La terre a de la valeur - investissez-y », invite les peuples à abandonner l’utilisation non durable des terres et à promouvoir la consommation de produits biologiques afin d’éviter la dégradation des terres.

Eïd

Demain sera un jour de congé au Siège de l’ONU avec la célébration de l’Eïd. 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.