RDC: le Secrétaire général condamne « la pire attaque de l’histoire récente de l’Organisation » contre les soldats de la paix

SG/SM/18817-PKO/698
8 décembre 2017

RDC: le Secrétaire général condamne « la pire attaque de l’histoire récente de l’Organisation » contre les soldats de la paix

On trouvera ci-après les remarques du Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, sur l’attaque contre les Casques bleus en République démocratique du Congo (RDC):

Je voudrais exprimer mon indignation et ma plus profonde douleur après l’attaque perpétrée la nuit dernière contre les soldats de la paix en République démocratique du Congo.

Les premières informations du site de l’attaque dans le Nord-Kivu indiquent qu’au moins 12 soldats de la paix tanzaniens ont été tués, et au moins 40, blessés dont quatre grièvement.  Nous comprenons aussi qu’au moins cinq membres des Forces armées de la République démocratique du Congo ont été tués.

Je présente mes plus sincères condoléances aux familles et aux proches des victimes ainsi qu’au Gouvernement et au peuple de la Tanzanie.  Je souhaite un prompt rétablissement à tous les blessés.

Je condamne sans équivoque cette attaque.  Ces attaques délibérées contre des soldats de la paix des Nations Unies sont inacceptables et constituent un crime de guerre.  J’appelle les autorités de la RDC à enquêter sur cet incident et à traduire rapidement ses auteurs en justice.  Il ne saurait y avoir d’impunité pour de telles attaques ni ici ni nulle part ailleurs.

Les renforts militaires sont arrivés sur place.  Le Commandant de la Force est également là, pour coordonner la réponse de la Mission des Nations Unies.  L’évacuation médicale des victimes est en cours.

C’est la pire attaque contre les soldats de la paix de l’histoire récente de l’Organisation.  C’est une autre preuve des sacrifices énormes auxquels consentent les pays contributeurs de troupes dans l’intérêt de la paix internationale.  Ces femmes et hommes de courage mettent leur vie en danger tous les jours dans le monde pour servir la paix et protéger les civils.

La situation en RDC est l’une des situations d’urgence qui met en lumière l’appel d’aujourd’hui en faveur du Fonds central pour les interventions d’urgence.  Cette dernière attaque souligne l’urgence qu’il y a à aider les personnes et à traiter des situations volatiles.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.