Myanmar: Le Secrétaire général est profondément préoccupé par la mort de civils dans l’État de Rakhine

SG/SM/18654
28 août 2017

Myanmar: Le Secrétaire général est profondément préoccupé par la mort de civils dans l’État de Rakhine

La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Le Secrétaire général est profondément préoccupé par les informations faisant état de civils tués lors d’opérations sécuritaires dans l’État de Rakhine, au Myanmar.

Ce dernier épisode de violence survient suite aux attaques qui ont ciblé les forces de sécurité du Myanmar le 25 août.

Le Secrétaire général, qui a condamné ces attaques, réitère l’importance de traiter les causes profondes de la violence, et la responsabilité du Gouvernement du Myanmar d’apporter sécurité et assistance aux personnes dans le besoin.

Le Secrétaire général appui pleinement les recommandations contenues dans le rapport de M. Kofi Annan et exhorte le Gouvernement à les mettre en œuvre de manière effective.

Tout en reconnaissant que le Bangladesh a généreusement accueilli pendant des décennies des réfugiés du Myanmar, le Secrétaire général engage les autorités à continuer de permettre aux Rohingya qui fuient la violence de trouver refuge au Bangladesh.  Nombre des personnes qui prennent la fuite sont des femmes et des enfants, dont certains sont blessés.  Il lance un appel pour que les agences humanitaires se voient accorder un accès libre et sans entrave aux communautés touchées qui ont besoin d’aide et de protection.  Les Nations Unies se tiennent prêtes à fournir tout l’appui nécessaire, tant au Myanmar qu’au Bangladesh, à cet égard.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.