Le Secrétaire général parle d’une « déception majeure » après la décision des États-Unis de se retirer de l’Accord de Paris sur les changements climatiques

SG/SM/18548-ENV/DEV/1790-L/T/4458
1 juin 2017

Le Secrétaire général parle d’une « déception majeure » après la décision des États-Unis de se retirer de l’Accord de Paris sur les changements climatiques

La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

La décision des États-Unis de se retirer de l’Accord de Paris sur les changements climatiques est une déception majeure pour les efforts mondiaux visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à promouvoir la sécurité mondiale.

L’Accord de Paris a été adopté par toutes les nations du monde en 2015 parce qu’elles ont reconnu l’immense préjudice causé par les changements climatiques et l’énorme opportunité que présente l’action climatique.  C’est un cadre d’action important et souple pour tous les pays.

La transformation envisagée dans l’Accord de Paris est déjà en cours.  Le Secrétaire général est persuadé que les villes, les États et les entreprises aux États-Unis, en même temps que d’autres pays, continueront de manifester leur vision et leur leadership en travaillant pour une croissance économique résiliente et à faible intensité de carbone, qui créera des emplois et des marchés de qualité pour la prospérité du XXIe siècle.

Il est crucial que les États-Unis demeurent un chef de file en matière d’environnement.

Le Secrétaire général espère s’engager avec le Gouvernement américain et avec tous les acteurs aux États-Unis et dans le monde entier, afin de bâtir l’avenir durable dont dépendent nos petits-enfants.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.