Le Secrétaire général nomme Mme Catherine Marchi-Uhel, de la France, à la tête du mécanisme chargé des crimes graves commis en Syrie

SG/A/1744-BIO/4979-CD/3720
3 Juillet 2017

Le Secrétaire général nomme Mme Catherine Marchi-Uhel, de la France, à la tête du mécanisme chargé des crimes graves commis en Syrie

Le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, a annoncé aujourd’hui la nomination de Mme Catherine Marchi-Uhel, de la France, en tant que Chef du Mécanisme international, impartial et indépendant chargé de faciliter les enquêtes sur les violations les plus graves du droit international commises en République arabe syrienne depuis mars 2011 et d’aider à juger les personnes qui en sont responsables (le Mécanisme).

Mme Marchi-Uhel est la toute première personne à diriger le Mécanisme établi par l’Assemblée générale le 21 décembre 2016.  Elle apporte avec elle plus de 27 ans d'expérience dans le domaine judiciaire et dans la fonction publique, y compris aux Nations Unies, et dans le droit pénal, la justice transitionnelle et les droits de l'homme.  Mme Marchi-Uhel était depuis 2015 Médiatrice pour le Comité du Conseil de sécurité créé en vertu des résolutions 1267 (1999), 1989 (2011) et 2253 (2015) concernant Daech, Al-Qaida et les personnes, groupes, entreprises et entités associés.

Elle était auparavant juge en France et juge international à la Mission d’administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo (MINUK) et aux Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens.  Elle a été juriste hors classe et Chef du service juridique des Chambres au Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie.  Elle a également occupé des fonctions juridiques au Ministère français des affaires étrangères et dans des missions de maintien de la paix des Nations Unies.

Mme Marchi-Uhel est titulaire d’une maîtrise en droit de l’Université de Caen.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.