Imprimer
SC/12976
30 août 2017

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité concernant l’adoption de la note 507 révisée de son président (S/2017/507)

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite, aujourd’hui, par le Président du Conseil de sécurité pour le mois d’août, M. Amr Abdellatif Aboulatta (Égypte):

Le 30 août 2017, le Conseil de sécurité a adopté une note de son président concernant l’amélioration des méthodes de travail du Conseil.  Cette note est le fruit d’un travail intense entrepris par le Groupe de travail informel sur la documentation et les autres questions de procédure au cours des derniers mois.  Elle s’appuie sur les mesures précédemment prises par le Conseil pour renseigner sur ses méthodes de travail, accroître l’efficacité et la transparence de ses travaux et renforcer les échanges et le dialogue avec les États non membres du Conseil et les autres organes, et actualise la note 507, révisée pour la dernière fois en 2010 (S/2010/507).  Les membres du Conseil ont activement participé à ces efforts, et le débat public tenu sur la question en juillet 2016 a joué un rôle important dans la révision de la note 507.

Les membres du Conseil se sont engagés à mettre en œuvre les dispositions énoncées dans la note, qui prévoit, entre autres, les modifications énoncées ci-dessous:

–     La note révisée reprend, tout en évitant les chevauchements, les mesures prises par le Conseil dans 13 autres notes de son président sur les méthodes de travail du Conseil adoptées après la publication de la note 507 en juillet 2010, y compris la plus récente note (S/2016/619) concernant la préparation des membres nouvellement élus ainsi que le processus de sélection et la préparation des présidents des organes subsidiaires.  La structure de la note a également été modifiée de manière à faciliter sa consultation.

–     Les futurs présidents sont encouragés à examiner le programme de travail mensuel avec les autres membres du Conseil bien avant leurs présidences respectives.

–     En ce qui concerne les consultations, les membres du Conseil font mention de mesures supplémentaires telles qu’engager les orateurs à être brefs et à se concentrer sur l’essentiel, utiliser plus efficacement le point de l’ordre du jour consacré aux questions diverses pour aborder les questions considérées préoccupantes et inviter les présidents à proposer, à la fin des consultations, des éléments à utiliser lors des points de presse.

–     En ce qui concerne la rédaction des documents finaux, les membres du Conseil encouragent les corédacteurs à examiner le projet avec tous les membres du Conseil dans le cadre d’au moins une série de consultations, à ménager suffisamment de temps pour l’examen par tous les membres du Conseil des documents qui font l’objet d’une procédure d’approbation tacite, et à faire en sorte que les documents soient ciblés, concis et orientés vers l’action.

–     En ce qui concerne le dialogue avec les États non membres du Conseil et les autres organes, les membres du Conseil soulignent pour la première fois l’importance des réunions consultatives annuelles conjointes et des dialogues informels avec les membres du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine, et envisagent d’envoyer sur les lieux de conflits en Afrique des missions conjointes du Conseil de sécurité et du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine.

–     Les membres du Conseil soulignent l’intérêt des missions du Conseil de sécurité, et mentionnent des aspects tels que la préparation, l’établissement d’un itinéraire et le suivi.

Les membres du Conseil continueront d’étudier des moyens d’améliorer les méthodes de travail du Conseil dans le cadre normal de ses travaux, notamment par l’intermédiaire du Groupe de travail informel sur la documentation et les autres questions de procédure.

 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.