Imprimer
SC/12831-CD/3705
22 mai 2017

Déclaration à la presse du Conseil de sécurité au sujet du lancement de missiles balistiques par la République populaire démocratique de Corée

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite, aujourd’hui, par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de mai, M. Elbio Rosselli (Uruguay):

Les membres du Conseil de sécurité ont condamné énergiquement le tout récent lancement de missiles balistiques effectué par la République populaire démocratique de Corée le 21 mai 2017.  Ils ont exprimé leur vive préoccupation face au comportement hautement déstabilisateur de ce pays, qui défie de façon flagrante et provocatrice le Conseil en effectuant des lancements de missiles balistiques au mépris des obligations internationales que lui imposent les résolutions 1718 (2006), 1874 (2009), 2087 (2013), 2094 (2013), 2270 (2016), et 2321 (2016) du Conseil de sécurité.

Les membres du Conseil sont convenus que le Conseil de sécurité devait continuer à suivre de près la situation et de prendre d’autres mesures substantielles, y compris de sanctions, conformément à la détermination qu’il a précédemment exprimée.

Les membres du Conseil de sécurité ont promis d’appliquer intégralement l’ensemble des mesures imposées par le Conseil à l’encontre de la République populaire démocratique de Corée et exhortent vivement les autres États Membres de faire de même rapidement et avec sérieux, notamment les mesures détaillées contenues dans les résolutions 2321 (2016) et 2270 (2016), en réponse aux agissements de la République populaire démocratique de Corée, qui défie la volonté du Conseil de dénucléariser le pays ainsi que souligné le 28 avril à la réunion ministérielle du Conseil.  Les membres du Conseil ont demandé au Comité 1718 de redoubler d’effort pour améliorer l’application de toutes les mesures au niveau mondial, notamment en appliquant les recommandations pertinentes du Groupe d’experts dès que possible.

Les membres du Conseil ont souligné que les activités illégales de la République populaire démocratique de Corée dans le domaine des missiles balistiques contribuent grandement à son activité de mise au point de vecteurs d’armes nucléaires et augmentent considérablement les tensions dans la région et au-delà.  Ils ont aussi regretté que la République populaire démocratique de Corée détourne des ressources au profit de la mise au point de missiles balistiques et d’armes nucléaires alors que les besoins de sa population sont largement insatisfaits.

Les membres du Conseil ont souligné que République populaire démocratique de Corée devait absolument démontrer sans attendre son attachement sincère à la dénucléarisation par des actes concrets et ont souligné la nécessité d’œuvrer pour réduire les tensions dans la péninsule de Corée et au-delà.  À cette fin, le Conseil de sécurité a exigé que la République populaire démocratique de Corée s’abstienne de procéder à d’autres essais nucléaires et essais de missiles balistiques.  Les membres du Conseil ont réaffirmé l’importance de la préservation de la paix et de la stabilité dans la péninsule coréenne et en Asie du Sud-Est en général, ont exprimé leur attachement à une solution pacifique, diplomatique et politique à la situation et ont salué les efforts faits par les États qui siègent au Conseil de sécurité ainsi que par d’autres pour faciliter la recherche d’une solution pacifique et globale par la voie du dialogue.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.