Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 06 juillet 2017

Dbf170706
6 Juillet 2017

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 06 juillet 2017

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Chypre

Le Secrétaire général est à Crans-Montana en Suisse où il participe à la Conférence sur Chypre.  Les discussions sont en cours.

Déplacements du Secrétaire général

Après Crans-Montana, le Secrétaire général partira demain matin pour Hambourg en Allemagne pour participer pendant deux jours au Sommet du G20.

Les 7 et 8 juillet, il participera aux réunions sur différents sujets dont le développement durable, les changements climatiques, l’Afrique, les migrations, la santé et l’autonomisation de la femme.

Le Secrétaire général devrait aussi avoir un certain nombre de réunions bilatérales avec les dirigeants du monde.

Le soir du 8 juillet, il devrait partir pour Kiev en Ukraine.  Dimanche 9 juillet, il s’entretiendra avec le Président Petro Porochenko et d’autres hauts responsables du Gouvernement.

Le Secrétaire général devrait être de retour à New York dans l’après-midi du 10 juillet.

Conférence sur la défense

À partir de demain, la deuxième Conférence des « Chefs de la défense » se tiendra au Siège des Nations Unies à New York.

Près d’une centaine de « Chefs de la défense », accompagnés par des hauts gradés de l’Union africaine, de l’Union européenne et de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) seront présents de même que les commandants des Forces des missions de l’ONU au Mali, en République centrafricaine, au Soudan du Sud et en République démocratique du Congo.

Sur le thème « Relever les défis », la Conférence parlera des aspects politiques, stratégiques, opérationnels et logistiques des opérations de maintien de la paix de l’ONU, tels que le déploiement rapide, la robustesse des actions, la formation, le déploiement des femmes soldats et la conduite et la discipline.

La Conférence fait partie du processus plus large visant à améliorer la performance globale des missions de maintien de la paix.

Elle commencera demain à 10 heures et se terminera par une déclaration de la Vice-Secrétaire générale de l’ONU avant 16 h 30.

Mali

La Mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA) a condamné les violations incessantes du cessez-le-feu par deux signataires de l’Accord de paix et de réconciliation, le CMA et la Plateforme.

Parmi ces violations, on cite des mouvements de convois armés, des provocations et même des affrontements armés, comme celui qui est en cours dans le sud d’Aguelhok.

Le Chef de la Mission, M. Mahamat Saleh Annadif, a exhorté le leadership des deux groupes à mettre fin à ces violations immédiatement.  Si elles persistent, ces violations pourraient compromettre leur crédibilité en tant que partenaires de la quête du Mali pour une paix durable, a-t-il souligné.

Afghanistan

Les agences humanitaires ont signalé que les affrontements armés entre les Forces nationales de défense et de sécurité et des groupes armés non étatiques se poursuivent autour de la ville de Kunduz, chassant les habitants.

Quelque 3 500 personnes ont fui les derniers combats, près de 1 000 d’entre elles arrivant à Kunduz.  Les partenaires humanitaires surveillent la situation, coordonnant l’évaluation des personnes déplacées et les réponses.  Ils travaillent au préstockage de la nourriture et indiquent que les marchés sont toujours ouverts mais que la fermeture de la route d’accès vers Kunduz pourrait raréfier les marchandises et faire monter les prix.

Syrie

L’Envoyé spécial pour la Syrie, M. Staffan de Mistura, a parlé à la presse la nuit dernière à Astana au Kazakhstan.

Il a indiqué que l’ONU apprécie le travail ardu des Garants d’Astana et de tous les pays impliqués dans la désescalade de la violation et la consolidation du cessez-le-feu.

M. de Mistura a indiqué qu’il y a deux processus complémentaires qui s’appuient mutuellement, dont l’un est le processus d’Astana qui continue à faire des progrès évidents dans la baisse de la violence.  Mais, a-t-il souligné, en elle-même la désescalade est un arrangement provisoire et ce qu’il faut, ce sont des progrès sur le front politique.

L’Envoyé spécial a confirmé qu’un nouveau cycle de pourparlers intersyriens commencera lundi à Genève.  Il a exprimé l’espoir que les progrès actuels dans le processus d’Astana seront utilisés pour mener au progrès sur le front politique.

Prix des produits alimentaires

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a publié son indice mensuel des prix des produits alimentaires.

L’indice a augmenté d’1,4% en juin, compte tenu de la hausse du prix du blé hautement protéiné due à la détérioration des récoltes aux États-Unis.  Toutefois, l’offre mondiale de céréales devrait demeurer élevée, l’année prochaine, avec des stocks susceptibles d’atteindre de nouveaux records.

Nomination de hauts fonctionnaires

L’Assemblée générale a confirmé la reconduction de M. Mukhisa Kituyi du Kenya à la tête de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED). (Voir communiqué de presse SG/A/1746*-BIO/4986*-TAD/2066*)

OIM

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a reçu le Prix Jacques Diouf de la sécurité alimentaire, attribué, tous les deux ans, aux personnes ou institutions qui ont fait une contribution importante à l’amélioration de la sécurité alimentaire dans le monde.

Nagorno-Karabakh

Dès le 22 juin dernier, le Secrétaire général soulignait sa préoccupation croissante face à la détérioration de la sécurité, dont les dernières violations du cessez-le-feu, le long de la ligne de contact et la zone plus large du conflit au Nagorno-Karabakh.  L’ONU ait écho aux dernières déclarations des Coprésidents sur la résurgence de la violence, le 4 juillet dernier, dans le village d’Alkhanli, dans la région du Fizuli, qui avait causé des victimes y compris parmi les civils.

L’ONU appelle les deux parties à s’abstenir de toute autre action mondiale, les exhorte à prendre des mesures immédiates pour désamorcer les tensions et prévenir toute autre violence.  Un retour rapide à la table des négociations et dans la bonne foi est le seul moyen de résoudre ce conflit long et dangereux.

Conférence de presse

La Présidente de la Conférence des Nations Unies sur l’interdiction des armes nucléaires, Mme Elayne Whyte Gomez, du Costa Rica, a donné une conférence de presse.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.