Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 29 juin 2017

dbf170629
29 juin 2017

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 29 juin 2017

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

États-Unis

Lors de la dernière journée de son déplacement à Washington, le Secrétaire général s’est rendu, ce matin, au Département d’État des États-Unis, où il a rencontré le Secrétaire d’État adjoint, M. John Sullivan.  Cette entrevue fait suite à sa réunion, hier après-midi, avec le Secrétaire d’État, M. Rex Tillerson.  Le Secrétaire général s’est également entretenu avec le Ministre des affaires étrangères du Qatar, Cheik Mohammed bin Adbulrahman al Thani.  Les deux hommes ont eu un bon échange de vues.  Le Secrétaire général a réitéré le message qu’il a déjà transmis aux autres parties impliquées dans la crise du Golfe, et dans lequel il soutient fermement les efforts de médiation du Koweït et espère qu’ils aboutiront à une désescalade progressive de la situation, créant graduellement les conditions propices à la tenue d’un dialogue significatif.

Le Secrétaire général devait quitter Washington dans l’après-midi pour se rendre en Suisse où il participera, demain, à la Conférence sur Chypre qui se déroulera à Crans-Montana. 

Hier, à Washington, le Secrétaire général a rencontré le Président du Comité des finances de la Chambre des représentants des États-Unis, M. Rodney Frelinghuysen, suivi d’une réunion avec les Sénateurs Todd Young, de l’Indiana, et Jeff Merkley de l’Oregon.  Il a également rencontré, lors d’une autre réunion, les Sénateurs Marco Rubio, Chris Coons, Kirsten Gillibrand et Bob Casey.

Côte d’Ivoire

Le Secrétaire général salue la fermeture de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), le 30 juin 2017, après avoir mené son mandat à terme avec succès.

Le Secrétaire général félicite le peuple et le Gouvernement de la Côte d’Ivoire pour leur détermination et leurs efforts visant à tourner la page de la crise et du conflit.  Il salue la contribution considérable de l’ensemble des partenaires nationaux, régionaux et internationaux au processus de paix ivoirien.

Le Secrétaire général exprime sa reconnaissance pour l’excellent leadership de sa Représentante spéciale pour la Côte d’Ivoire, Aïchatou Mindaoudou, et de ses prédécesseurs.  Il rend également hommage à l’ensemble du personnel en uniforme et du personnel civil ayant servi au sein de l’ONUCI, et salue avec un profond respect la mémoire des 150 Casques bleus qui ont payé de leur vie le service de la paix durant les 13 années de déploiement de la mission.  Il exprime sa gratitude à l’ensemble des pays contributeurs de troupes et de police.

Le Secrétaire général réaffirme l’engagement de l’ensemble du système des Nations Unies en Côte d’Ivoire à soutenir le Gouvernement dans la mise en œuvre des réformes visant à garantir que la paix chèrement acquise soit durable et que le pays et sa population poursuivent leur marche vers le progrès et la prospérité.

Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien

Le Comité pour l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien a entamé, aujourd’hui, un forum pour marquer les 50 ans d’occupation du territoire palestinien.  La Vice-Secrétaire générale a fait une déclaration à cette occasion.

Mme Amina Mohammed a lu un message du Secrétaire général dans lequel il indique que mettre fin à l’occupation est le seul moyen de jeter les bases d’une paix durable qui réponde aux besoins sécuritaires  israéliens et aux aspirations palestiniennes à un État et à la souveraineté.  C’est l’unique voie pour réaliser les droits inaliénables du peuple palestinien, affirme-t-il.

Le Secrétaire général ajoute qu’il est temps de reprendre des négociations directes pour résoudre toutes les questions du statut final sur la base des résolutions pertinentes des Nations Unies, des accords et du droit international.  Il est temps, indique-t-il, de mettre fin au conflit en créant un État palestinien indépendant, vivant côte à côte, dans la paix et la sécurité avec l’État d’Israël.

Dans ses propres remarques, la Vice-Secrétaire générale a constaté que certains pensent que la situation peut être gérée.  Ils se trompent, a-t-elle indiqué, elle doit être résolue.  Une paix réelle ne peut être réalisée sans une solution juste et durable.  Elle a rappelé que le Secrétaire général a indiqué qu’il n’y a pas de plan B.

Syrie

Le Coordonnateur des secours d’urgence, M. Stephen O’Brien, a fait, ce matin, un exposé au Conseil de sécurité sur la situation humanitaire en Syrie.  Il a averti que 13,5 millions de personnes sont en proie à une crise de protection qui menace leur vie au quotidien.  M. Kevin Kennedy, Coordonnateur humanitaire régional pour la Syrie, était l’invité du Point de presse. 

Iraq

Alors que les opérations militaires dans la vieille ville de Mossoul se poursuivent, les organisations humanitaires sont profondément préoccupées par la sûreté et le bien-être des civils qui demeurent dans la partie de l’ouest de la ville qui est encore aux mains de Daech.

Quelque 10 000 à 15 000 personnes se trouvent encore dans la vieille ville.  Depuis le début des opérations, en octobre, au moins 15 000 personnes ont été traitées pour des traumatismes.  Près de 900 000 personnes ont été déplacées de Mossoul depuis octobre dernier.

Les habitants de l’ouest de Mossoul font état d’une détérioration des conditions, y compris des sources d’eau insalubre en raison de la pénurie d’eau, ainsi que de malnutrition.  Selon les estimations, la moitié de la population féminine de l’ouest de Mossoul a besoin de services liés à la violence sexuelle et sexiste. 

Les travailleurs humanitaires fournissent une aide d’urgence, et 1,85 millions de gens ont reçu un premier soutien d’urgence sous forme de vivres, d’eau et de produits d’hygiène de base.  Les partenaires distribuent également 6,4 millions de litres d’eau à Mossoul tous les jours.

Lybie

La Mission d’appui des Nations Unies en Lybie (MANUL) a confirmé le retour sûr, à Tripoli, du personnel des Nations Unies après l’attaque qui a ciblé, hier, un convoi qui se rendait de Surmon à Tripoli.  Tout le personnel est sain et sauf.

La Mission réitère son appréciation au Gouvernement d’entente nationale, aux membres de la Chambre des représentants de Zawiyah et aux autorités locales qui ont assuré le retour sûr de son personnel.

République centrafricaine

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) signale des affrontements entre des groupes locaux d’autodéfense et des membres de la communauté musulmane à Zémio, dans la préfecture du Haut-Mbomou.

Des éléments armés non identifiés ont aussi tiré sur les Casques bleus de la MINUSCA ce matin et hier à Zémio.  Aucun blessé n’est à déplorer.

Près de 85 personnes déplacées ont trouvé refuge dans un camp du Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) et 500 autres ont pris refuge dans une église locale.

Les Casques bleus sécurisent les deux localités et des renforcements supplémentaires sont en route.  Ils facilitent également l’engagement au niveau communautaire afin de dissuader les jeunes de rejoindre des groupes d’autodéfense.

Nigéria

Le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) est alarmé par un nouvel incident lié au retour forcé de réfugiés depuis Cameroun vers le nord-est du Nigéria. 

Mardi, quelque 887 réfugiés nigérians, la majorité des enfants, ont été forcés de se rendre à Banki dans des conditions déplorables.  Plusieurs dizaines de réfugiés qui craignaient d’être renvoyés contre leur gré se seraient enfuis et cachés.

Au Nigéria, l’insécurité empêche les réfugiés de retourner dans leurs lieux d’origine.  Nombre d’entre eux se retrouvent à Banki où plus de 45 000 hommes, femmes et enfants déplacés sont déjà hébergés.

Le HCR renouvelle son appel au Cameroun et au Nigéria de s’abstenir de nouveaux retours forcés et appelle les deux parties à prendre des mesures urgentes pour convoquer une réunion de la Commission tripartite, qui comprend le HCR et les deux pays, afin d’assurer un processus de retour volontaire conforme aux normes internationales. 

Malawi

Le Gouvernement du Malawi et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) ont lancé, aujourd’hui, un couloir aérien pour tester l’utilisation humanitaire potentielle de véhicules aériens téléguidés (UAV), également appelés drones.

Le couloir, qui durera au moins un an, est le premier en Afrique, et l’un des premiers au niveau mondial, axé sur l’utilisation humanitaire et le développement.  Il est conçu pour fournir une plateforme contrôlée au secteur privé, aux universités et à d’autres partenaires pour leur permettre d’étudier comment les drones peuvent être utilisés pour aider à la livraison de services qui profiteront aux communautés.

L’UNICEF travaille à l’échelon international avec un certain nombre de gouvernements et de partenaires du secteur privé pour examiner comment les drones peuvent être utilisés dans les pays à faible revenu.

Tropiques

La Journée internationale des tropiques est célébrée aujourd’hui, une région qui se trouve entre le tropique du cancer et le tropique du capricorne.

Cette Journée vise à célébrer l’extraordinaire diversité de cette région tout en soulignant les défis uniques auxquels font face les nations sous les tropiques.

Les tropiques abritent 80% de la biodiversité mondiale et plus de la moitié des ressources renouvelables en eau dans le monde, mais il sont menacés par les changements climatiques, la déforestation, l’urbanisation et les changements démographiques. 

Cybercriminalité

Dans le contexte actuel des cyberattaques, l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime aide les États Membres à combattre et à prévenir plus efficacement la cybercriminalité en travaillant avec des partenaires nationaux et régionaux notamment par le biais de mécanismes et forums de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est.

 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.