Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 24 mai 2017

dbf170524
24 mai 2017

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 24 mai 2017

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Maintien de la paix

La Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies a été commémorée aujourd’hui. 

Le Secrétaire général a prononcé un discours à une cérémonie de dépôt de gerbes en mémoire des Casques bleus morts dans l’exercice de leurs fonctions.  Il a dit que notre mission en faveur de la paix ne réussirait jamais sans les personnes courageuses et prêtes à risquer leur vie au front et envers lesquelles nous avons une dette énorme.  Il a ajouté que les Casques bleus continuent de faire l’objet des attaques des groupes armés, des fauteurs de troubles et de plus en plus souvent, des terroristes.  Mais la clôture des opérations en Côte d’Ivoire et au Libéria dans les prochains mois nous rappelle que les contributions, l’investissement et les sacrifices des Casques bleus ont permis la transformation de ces pays, de champs de bataille en États pacifiques.

Le Secrétaire général a ensuite décoré de la médaille Dag Hammarskjöld ceux qui ont perdu leur vie en 2016 sous le drapeau des Nations Unies.  Il a dit que les opérations de maintien de la paix représentent l’un des investissements les plus efficaces de la communauté internationale pour soutenir la paix, la sécurité et la prospérité, et qu’elles ont un impact positif sur la vie de millions de personnes à travers le monde.  Il est dangereux de déployer des Casques bleus dans une zone de crise, mais l’inaction serait encore peut-être plus dangereuse.  Le Secrétaire général a ajouté que le maintien de la paix est l’élément le plus important de la marque « Nations Unies » et l’aspect le plus important de l’image de l’ONU.

Mali

Hier soir, le Secrétaire général a publié une déclaration dans laquelle il condamne l’attaque contre une patrouille de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) qui a coûté la vie à deux Casques bleus tchadiens. 

Santé

Hier, le Secrétaire général a félicité le nouveau Directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), M. Tedros Adhanom Ghebreyesus, pour son élection à la tête de l’Organisation. 

Dans un tweet, le Secrétaire général a estimé que son leadership à l’OMS sera crucial pour assurer des vies saines et promouvoir le bien-être de tous à tous les âges.

Départ de Mme Kyung-wha Kang

Le Secrétaire général a publié une déclaration dans laquelle il remercie sa Conseillère spéciale sur les questions politiques, Mme Kyung-wha Kang, pour ses nombreuses années de travail dans le système des Nations Unies, où elle est largement reconnue pour sa défense des droits de l’homme, des principes humanitaires, de l’égalité entre les sexes et de l’autonomisation des femmes.

Au Bureau du Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, au Bureau de la coordination des affaires humanitaires, dans l’équipe de transition du Secrétaire général et dans son Cabinet, Mme Kang a gagné une réputation de femme de principes et de voix des sans voix.

Mme Kang a présidé à l’élaboration des stratégies du Secrétaire général pour la parité entre les sexes et la prévention, avec passion et expertise, en agissant comme inspiratrice et mentor d’une nouvelle génération de femmes dans le système des Nations Unies.  Le Secrétaire général souhaite plein succès à Mme Kang au moment où elle s’apprête à relever de nouveaux défis au service de son pays.

Italie

Demain, le Secrétaire général quitte New York pour l’Italie pour participer au Sommet du G7.

Samedi, il participera à la session publique du Sommet à Taormina, dont le thème est « Innovation et développement durable en Afrique ».  Il quittera Taormina samedi après-midi.

Soudan du Sud

Le Chef de la Mission et Représentant spécial du Secrétaire général au Soudan du Sud, M. David Shearer, a informé ce matin le Conseil de sécurité de la situation dans le pays.

Il a dit qu’avec l’arrivée de la saison des pluies au Soudan du Sud, nous voyons les derniers efforts pour positionner les forces avant que les routes ne deviennent impraticables.  (Voir communiqué de presse CS/12840)

Les Chefs de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et du Programme alimentaire mondial (PAM) étaient hier dans l’État de l’Unité et ont appelé toutes les parties au conflit à renoncer à la violence et à travailler ensemble pour que la nourriture et les autres aides vitales puissent parvenir aux gens et mettent fin à la famine. 

Chypre

Le Conseiller spécial du Secrétaire général pour Chypre, M. Espen Barth Eide, a rencontré aujourd’hui les dirigeants chypriotes grec et turc à Nicosie.

Il a déclaré aux journalistes après cette rencontre que les deux dirigeants souhaitent reprendre, éventuellement bientôt, les pourparlers à Genève, mais il a noté qu’il y avait toujours des questions en suspens.

Il a dit que la diplomatie de la navette aidera à polir les aspérités.

Israël

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’Homme, M. Zeid Ra’ad Al Hussein, a exprimé aujourd’hui de sérieuses inquiétudes au trente-huitième jour de la grève généralisée des prisonniers palestiniens, dans les geôles israéliennes, dont la santé a commencé à se détériorer gravement.

Il a ajouté qu’il était particulièrement alarmé par des informations faisant état de mesures punitives prises par les autorités israéliennes contre les grévistes de la faim, dont un accès restreint aux avocats et l’interdiction des visites familiales.  Le droit des détenus à un avocat est une protection fondamentale prévue dans le droit international humanitaire et qui ne devrait jamais être limité.

Yémen

M. Jamie McGoldrick, Coordonnateur humanitaire pour le Yémen, a dit aujourd’hui que le choléra se propage à un rythme sans précédent au Yémen.

Ces trois dernières semaines, les autorités sanitaires ont relevé plus de 35 500 cas suspects, dont un tiers concernent des enfants, et 361 morts dans 19 des 22 provinces du Yémen.

Il a appelé les États Membres à fournir un appui financier et politique pour éviter une nouvelle crise dévastatrice au Yémen, où 17 millions de personnes sont déjà en insécurité alimentaire, y compris sept millions de personnes qui font face à une famine potentielle et 462 000 enfants menacés par une malnutrition aiguë.

La vitesse à laquelle se propage le choléra dans la population dépasse les capacités du système de santé, compte tenu de son affaiblissement après plus de deux années de conflit, de restrictions dans les importations et le non-versement de salaires réguliers.

Des centaines de milliers de personnes risquent vraiment de mourir maintenant qu’ils font face à une « triple menace »: le conflit, la faim et le choléra.

Les acteurs humanitaires recherchent 55 millions de dollars pour prévenir et traiter le choléra aux niveaux national, provincial et communautaire au cours des six prochains mois.  Les Nations Unies et leurs partenaires remercient le Gouvernement de la Norvège pour sa contribution supplémentaire de 1,2 million de dollars, en plus de sa promesse de contribution à la réponse humanitaire plus large.

Iraq

Les agences humanitaires indiquent qu’un pont flottant a été mis en place par les forces de sécurité iraquiennes au nord de la vieille ville de Mossoul, pour reconnecter les parties est et ouest de Mossoul, après que les opérations militaires ont gravement endommagé les ponts de la ville.  Au-delà de son potentiel militaire, ce pont pourra aussi être utilisé pour faciliter le transport des déplacés.

Le nombre de civils déplacés devrait augmenter une fois que les opérations militaires auront débuté dans la zone très habitée de la vieille ville, où 200 000 personnes vivraient toujours sous le contrôle de Daech.  Protéger les civils est la préoccupation principale des agences humanitaires. 

Un grand nombre de civils continue de fuir Mossoul.  Seulement hier, près de 8 000 personnes ont été enregistrées comme personnes déplacées de l’ouest de Mossoul.

Les autorités iraquiennes indiquent que près de 743 000 personnes ont fui Mossoul depuis le début des opérations militaires en octobre 2016.

Les partenaires humanitaires continuent de fournir de l’aide dans une situation d’urgence qui évolue très vite.  Depuis octobre, ils ont distribué de la nourriture, de l’eau et d’autres articles à 2,8 millions de personnes à Mossoul et dans les zones avoisinantes.

Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF)

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a publié un nouveau rapport aujourd’hui indiquant que les conflits menacent la vie de plus de 24 millions d’enfants au Yémen, en Syrie, dans la bande de Gaza, en Iraq, en Libye et au Soudan.  Le rapport indique que les enfants ont du mal à accéder aux soins de santé essentiels, à l’eau et à l’assainissement, et à la nourriture. 

Financement du développement

Hier soir, les pays qui participent au Forum de l’ECOSOC sur le suivi du financement du développement se sont accordés sur une série de mesures pour accélérer la mise en œuvre du Programme d’action d’Addis-Abeba pour financer et appuyer les objectifs de développement durable.

Ces nouvelles mesures visent à renforcer les efforts pour investir dans les femmes et les filles, appuyer les infrastructures pour rendre les villes plus résilientes, faciliter l’accès au marché des pays les moins avancés (PMA) et partager l’expérience sur la manière de financer les systèmes de protection sociale, entre autres.

Tout ceci alimentera les délibérations du Forum politique de haut niveau pour le développement durable qui se tiendra au mois de juillet.

Nourriture

Pour marquer le mois sacré du ramadan cette année, ShareTheMeal, l’application officielle du Programme alimentaire mondial (PAM) lance deux campagnes simultanées de collecte de fonds -la première pour prévenir la famine au Yémen, et la seconde pour soutenir les enfants réfugiés de Syrie et les enfants du Liban. 

Grâce à cette application, les utilisateurs pourront assurer nourriture et nutrition à ceux qui ont faim dans le monde, en tapant simplement sur leur smartphone et donnant de l’argent.  Pour la première fois cette année, une fonction donne aux utilisateurs le pouvoir de choisir où ils envoient leur don.

Inde et Pakistan (UNMOGIP)

Cet après-midi, dans le district de Bhimber, dans le Cachemire administré par le Pakistan, des membres du Groupe d’observateurs militaires des Nations Unies dans l’Inde et le Pakistan (UNMOGIP), accompagnés par une escorte de l’armée pakistanaise, ont entendu des coups de feu dans la zone.  Rien ne laisse à penser que les observateurs militaires de l’UNMOGIP étaient visés et aucun d’eux n’a été blessé. 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.