Imprimer
dbf170428
28 avril 2017

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 28 avril 2017

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

République populaire démocratique de Corée (RPDC)

Le Secrétaire général a prononcé aujourd’hui un discours à la réunion du Conseil de sécurité sur la RPDC, une question qu’il a qualifiée de l’une des plus anciennes et des plus graves dont sont saisies les Nations Unies.  Il a noté que la RPDC est le seul pays à avoir effectué des essais nucléaires au cours de ce siècle et s’est alarmé de l’escalade militaire dans la région, dont les mauvais calculs et les malentendus. 

Mali

Après une visite de trois jours au Mali, le Directeur des opérations du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), M. John Ging, veut attirer l’attention sur une urgence complexe et une détérioration de la situation humanitaire qui résulte directement du conflit.

Les besoins humanitaires et en développement augmentent dans tout le pays.  Si les régions du nord-est étaient particulièrement vulnérables et touchées par la violence, les besoins augmentent désormais dans le centre du pays. 

Les gens sont coupés de tout accès aux services de base, dont l’eau, la santé et l’éducation.  Depuis le mois de février dernier, plus de 10 000 personnes ont fui.  Les groupes radicaux menaçant les enseignants et les communautés, 507 écoles ont fermé dans les parties du centre et du nord-est du pays.

M. Ging a aussi indiqué que 9 filles et femmes sur 10, âgées de 15 à 49 ans ont été victimes d’horribles mutilations génitales.  Il a appelé tous les protagonistes à faire plus pour protéger de jeunes innocentes de cette brutalité.  Il a souligné que l’accent mis sur le secteur de la sécurité ne peut à lui seul résoudre la crise au Mali.  La clef est d’appuyer et d’émanciper le peuple du Mali.

République centrafricaine

À la fin de leur mission en République centrafricaine aujourd’hui, les humanitaires régionaux ont lancé un appel urgent au monde pour qu’il n’oublie pas le pays.  Leur message a pris un nouvel accent d’urgence après que la reprise des attaques dans l’est et le nord-ouest du pays a donné lieu à de nouveaux mouvements de population.

Les représentants régionaux des agences des Nations Unies et des ONG se sont entretenus avec les communautés affectées, la société civile, les agents humanitaires et les autorités à Bangui et dans la préfecture d’Ouham-Pendé, dans le nord-ouest, qui a connu un nouvel accès de violence.

Près de la moitié de la population centrafricaine dépend de l’aide humanitaire pour survivre.  Compte tenu de l’absence de l’État et de services dans la plupart des régions, ce sont les acteurs humanitaires qui fournissent plus de 50% des services sociaux à la population.  Tout aussi préoccupants sont les déficits financiers graves qui menacent l’aide vitale.  Le plan de réponse humanitaire de 400 millions de dollars pour 2017 n’a été financé qu’à hauteur de 10%.

Ex-République yougoslave de Macédoine

Dans une déclaration publiée hier, le Secrétaire général dit suivre avec une grande préoccupation l’évolution de la situation en ex-République yougoslave de Macédoine et appelle au calme et à la retenue.

Cambodge

Le Bureau du Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme a appelé aujourd’hui les autorités cambodgiennes à libérer les cinq activistes des droits de l’homme qui sont en détention préventive depuis maintenant un an, une détention qui a été prorogée hier de six mois par le juge d’instruction.

Conférences de presse

Lundi 1er mai, à 13 h 15, la Rapporteuse spéciale sur les droits des peuples autochtones, Mme Vicky Tauli-Corpuz, et le membre du Forum des Nations Unies sur les droits de ces peuples, Mme Lourdes Tibán Guala, donneront une conférence de presse.

À 15 h 15, ce sera au tour du Président du Conseil de sécurité pour le mois de mai et Représentant permanent de l’Uruguay, M. Elbio Rosselli, de donner une conférence de presse pour dévoiler le programme de travail mensuel du Conseil.

Tableau d’honneur

Le Soudan, qui a payé la totalité de sa contribution au budget 2017 de l’ONU, a fait grimper à 90 le nombre des États Membres qui ont fait de même.  

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.