Imprimer
dbf170407
7 avril 2017

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 7 avril 2017

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Suède

Nous condamnons l’attaque violente aujourd’hui à Stockholm, en Suède.  Nous exprimons notre sympathie aux familles des victimes et à toutes les personnes touchées et nous souhaitons que les blessés se rétablissent rapidement.  L’ONU affiche sa solidarité avec le peuple et le Gouvernement suédois.  Nous espérons que les responsables de l’attaque seront rapidement traduits en justice.

Syrie

Le Secrétaire général continue de suivre de près la situation en Syrie avec une profonde préoccupation.

Il a été horrifié par l’attaque à l’arme chimique perpétrée à Khan Cheikhoun, en Syrie, qui a fait de nombreux victimes et blessés parmi les civils innocents.

Il soutient de longue date la reddition des comptes pour de tels crimes, conformément aux normes internationales en vigueur et aux résolutions du Conseil de sécurité.

Il a suivi les informations faisant état de frappes aériennes effectuées par les États-Unis contre la base aérienne de Shayrat, en Syrie.

Conscient du risque d’escalade, il lance un appel à la retenue pour éviter tout acte susceptible d’aggraver la souffrance des Syriens.

Ces événements renforcent sa conviction qu’il n’y a pas d’autre moyen de résoudre le conflit qu’une solution politique.  Il demande aux parties de réitérer d’urgence leur engagement à faire des progrès dans le cadre des pourparlers de Genève.

Une solution politique reste également essentielle pour progresser dans la lutte contre le terrorisme.

Le Conseil de sécurité porte la responsabilité principale de la paix et de la sécurité internationales.  Il lui demande de faire preuve d’unité et d’assumer cette responsabilité.

Trop longtemps, le droit international a été ignoré dans le cadre du conflit syrien et c’est notre devoir commun de respecter les normes internationales de l’humanité.  C’est une condition préalable pour mettre fin aux souffrances continues de la population syrienne.

Rwanda

À l’occasion de la Journée internationale de réflexion sur le génocide au Rwanda, commémorée aujourd’hui, le Secrétaire général s’exprime lors de la cérémonie qui a lieu au Conseil de tutelle à 16 heures.

Il doit souligner que la meilleure façon d’honorer la mémoire de ceux qui ont été assassinés est de s’assurer que de tels événements ne se reproduisent jamais, raison pour laquelle le monde doit être toujours attentif aux signes avant-coureurs de génocide et agir rapidement et précocement pour l’éviter.

Le Secrétaire général réitère que les Nations Unies s’efforcent de renforcer leurs capacités en matière de diplomatie préventive, notamment par la médiation et le règlement pacifique des différends.

Soudan du Sud

Le Secrétaire général a annoncé hier la nomination du général de corps d’armée Frank Mushyo Kamanzi, du Rwanda, comme Commandant de la force de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS).

Sur le terrain, la Mission indique que sa patrouille n’a pas encore été en mesure d’atteindre Pajok dans la province de l’Équatoria oriental afin d’évaluer les informations faisant état de combats entre les troupes de l’Armée populaire de libération du Soudan (APLS) et l’opposition.

La MINUSS réitère ses appels au Gouvernement en vue de permettre l’accès à Pajok, conformément à l’Accord sur le statut des forces existant, afin qu’elle puisse pleinement s’acquitter de son mandat.

En raison de la violence dans la région, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) indique que davantage de réfugiés fuient en quête de sécurité, déclarant avoir vu leurs proches tués à bout portant, tandis que de nombreuses personnes ont été arrêtées ou abattues, y compris des enfants.

Un grand nombre de personnes se cachent encore dans la brousse en vue de se rendre en Ouganda.  Bien que l’Ouganda figure parmi les pays les plus progressistes dans son traitement des réfugiés, le manque chronique de financement continue d’affecter les efforts du HCR et de l’Ouganda.

L’appel actuel de 781,8 millions de dollars des États-Unis est financé à hauteur de 11% seulement.

Kenya

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a indiqué que, grâce aux nouvelles contributions des donateurs, il avait pu reprendre, à partir du 1er avril, la fourniture de rations alimentaires complètes aux réfugiés dans les camps kényans de Dadaab et de Kakuma, après plus d’un an de coupure dans la distribution des rations.

Toutefois, le PAM souligne que le financement actuellement disponible pour les transferts en espèces -qui constituent 30% de l’aide alimentaire des réfugiés- ne durera que jusqu’au mois de mai.  Ce matin, le Secrétaire général a rencontré M. David Beasley, le nouveau Directeur exécutif du PAM.

Déplacements de la Vice-Secrétaire générale

La Vice-Secrétaire générale de l’ONU, Mme Amina J. Mohammed, a quitté New York pour Marrakech afin de participer au Week-end de la gouvernance 2017 de la fondation Mo Ibrahim, où elle devrait prononcer le discours d’ouverture.

Au Maroc, elle aura également des échanges avec des représentants du système des Nations Unies.  Elle devrait revenir à New York dimanche.

Gaza

Le Haut-Commissariat aux droits de l’homme de l’ONU a, aujourd’hui, condamné fermement l’exécution de trois hommes à Gaza qui a eu lieu hier, malgré les appels à surseoir aux exécutions du Haut-Commissariat et d’autres organisations internationales et palestiniennes.

Le Haut-Commissariat affirme que ces exécutions ont été commises en violation des obligations de la Palestine en vertu du droit international, y compris les conditions strictes régissant l’emploi de la peine de mort.

Ukraine

Dans les deux régions les plus touchées par le conflit dans l’est de l’Ukraine, plus de 200 000 enfants -soit un enfant sur quatre- nécessitent un soutien psychosocial urgent pour surmonter le traumatisme découlant de plus de trois années de violence, selon le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF).

La représentante de l’UNICEF en Ukraine, Mme Giovanna Barberis, a déclaré que le monde avait oublié la crise invisible qui se déroule dans l’est de l’Ukraine, alors que des centaines de milliers d’enfants paient un prix élevé et possiblement, tout au long de leur vie, sans un soutien adéquat.  Des fonds urgents sont nécessaires.

Iraq

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) indique que les déplacements depuis l’ouest de Mossoul se poursuivent, plus de 9 000 personnes ayant été déplacées hier.

Le nombre de personnes déplacées de l’ouest de Mossoul s’élève à plus de 264 000 depuis le début des opérations dans cette zone le 19 février.

Au total, 334 000 personnes seraient actuellement déplacées à la suite des combats dans l’est et l’ouest de Mossoul.

Pérou

Les partenaires humanitaires lancent aujourd’hui, à Lima, un appel éclair pour demander un peu moins de 40 millions de dollars des États-Unis pour aider 400 000 personnes touchées par les inondations récentes au Pérou.

Zika

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a publié hier un rapport indiquant que le coût social et économique de la diffusion récente du virus Zika en Amérique latine et dans les Caraïbes s’élèvera à 18 milliards de dollars américains entre 2015 et 2017.

Dépression

À l’occasion de la Journée mondiale de la santé, aujourd’hui, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) mène une campagne, longue d’une année, sur la dépression, la principale cause de mauvaise santé et de handicap dans le monde.  Selon les dernières estimations, 300 millions de personnes vivent actuellement avec une dépression.

L’objectif global de la campagne vise à ce que davantage de personnes souffrant de dépression, partout dans le monde, recherchent et reçoivent de l’aide.

Maldives

L’ONU surveille de près la situation aux Maldives et exhorte les autorités nationales à respecter les conditions consubstantielles à la démocratie, à l’état de droit et aux droits de l’homme, conformément à la Constitution du pays.  L’ONU réitère son appel à tous les acteurs politiques en vue de trouver des solutions communes par le biais d’un dialogue inclusif.

Malala

La cérémonie organisée pour désigner Messagère de la paix Mme Malala Yousafzai aura lieu lundi 10 avril à 15 h 15 au Siège de l’ONU, à New York, dans la salle du Conseil de tutelle.  L’événement prévoit aussi un échange sur le thème de l’éducation des filles entre le Secrétaire général, Mme Yousafzai et les représentants de la jeunesse du monde entier.

Militante renommée sur la scène internationale en matière d’éducation des filles, elle est aussi la plus jeune lauréate du prix Nobel de la paix.

Tableau d’honneur

Trinité-et-Tobago est, aujourd’hui, le soixante-dixième État Membre à s’être acquitté totalement de sa contribution au budget de l’ONU.

 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.