Imprimer
dbf170303
3 mars 2017

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 3 mars 2017

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Prochain voyage

Dimanche, le Secrétaire général se rendra au Kenya pour une visite de deux jours.  Il y rencontrera des membres du Gouvernement kényan pour discuter d’une série de questions régionales.

Il participera également à un certain nombre d’événements organisés dans la capitale kényane pour marquer la Journée internationale de la femme.  Avant de revenir à New York, le Secrétaire général se rendra au siège de l’ONU à Nairobi, qui est le siège des Nations Unies en Afrique, pour une réunion générale avec le personnel et les dirigeants de l’Organisation.

Le Secrétaire général sera de retour à New York jeudi.

Voyages du Coordonnateur des secours d’urgence

Le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence, M. Stephen O’Brien, poursuit sa tournée dans les zones touchées par de graves pénuries alimentaires.  Aujourd’hui, au Kenya, il s’est rendu dans l’une des régions les plus arides du nord du pays où il a vu les effets dévastateurs de la sécheresse sur les communautés rurales.

M. O’Brien s’est rendu dans le village éloigné de Bandarero, près de Moyale, ville située dans le district de Marsabit, où il a discuté avec des familles qui font face à une grave insécurité alimentaire.  Beaucoup d’entre elles lui ont dit qu’elles avaient un accès à l’eau très limité, que leur bétail avait péri et que leurs enfants avaient du mal à poursuivre leur scolarité.

Il a également visité plusieurs sites où sont menées des initiatives des Nations Unies, du Gouvernement et du secteur privé, en matière notamment d’alimentation scolaire, de dépistage de la malnutrition, de transport de l’eau par camions, de transferts de fonds et de programmes de dons de bétail.

M. O’Brien a insisté sur le fait que la communauté internationale se tient aux côtés du peuple kényan, pays où plus de 2,7 millions de personnes souffrent gravement d’insécurité alimentaire.  Il a ajouté qu’ensemble, nous allions traverser ces temps difficiles.  « Nous devons agir tôt, ensemble et maintenant », a-t-il dit.

Demain, M. O’Brien doit se rendre au Soudan du Sud.

Soudan du Sud

Le Chef de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS), M. David Shearer, a déclaré aujourd’hui que les dirigeants politiques du pays doivent soutenir leurs concitoyens et cesser les hostilités, alors que les gens sont désespérément dans le besoin dans tout le pays.

Alors que la famine est déclarée dans certaines parties du pays, les agences humanitaires et l’ONU, qui veulent toucher les personnes qui sont dans le besoin, se voient sans cesse refuser l’accès par les autorités locales.  Les organisations humanitaires ont été forcées de quitter plusieurs zones en raison de combats ou de risques de combats.

M. Shearer a déploré que ce soient les plus vulnérables de la société qui soient les plus affectés par cette situation choquante.  Il a dit qu’il était alarmé de voir que les dirigeants accordaient peu d’intérêt à la situation critique que vivent les populations.  M. Shearer a observé que si les personnes affectées par la crise humanitaire méritent une protection, les combats constants montrent qu’elles n’en ont pas.

Le texte intégral de ses propos est disponible en ligne.

Yémen

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) indique que le premier camion humanitaire à être parti d’Ibb depuis août 2016 est arrivé aujourd’hui dans la ville de Taizz, transportant huit tonnes de médicaments et de matériel médical.  La distribution de médicaments aux centres de santé de la ville de Taizz devrait avoir lieu demain.  Rappelons que la visite que le Coordonnateur des secours d’urgence, M. Stephen O’Brien, devait effectuer dans la ville de Taizz le 28 février dernier, n’avait pas été autorisée.

Il est rappelé aux parties au conflit qu’elles ont la responsabilité de respecter le droit humanitaire et le droit international humanitaire, et notamment d’assurer un accès humanitaire complet aux zones sinistrées, en temps voulu et sans entrave.

Somalie

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a lancé un appel pour lever 24,6 millions de dollars en vue d’aider plus d’un million de Somaliens touchés par la sécheresse.  Le financement permettrait d’augmenter le nombre d’interventions vitales partout dans le pays.

L’OIM affirme qu’un nombre croissant de Somaliens sont obligés de se déplacer à la recherche de nourriture et d’eau.  Sans assistance, beaucoup seront confrontés à la malnutrition, ainsi qu’au risque accru de maladie et même de mort.

Nomination

Le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, a annoncé hier la nomination du général de division Jean-Paul Deconinck, de la Belgique, au poste de commandant de la force de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

Le général de division Deconinck succède au général de division Michael Lollesgaard, du Danemark, qui a achevé son mandat le 31 décembre 2016.  Le Secrétaire général lui est reconnaissant de son service dévoué et exemplaire auprès de la MINUSMA.

Le général de division Deconinck possède 38 ans d’expérience militaire nationale et internationale au sein de l’armée belge.  Avant sa nomination, il était commandant de l’armée de terre des Forces armées belges, et ce, depuis septembre 2014. 

Des informations supplémentaires sont disponibles en ligne. 

Mali

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a déclaré aujourd’hui que les déplacements internes dans le pays pourraient être résolus d’ici à la fin de 2017, à condition qu’il n’y ait pas de résurgence de la violence communautaire ou du conflit armé.

L’OIM appelle tous les groupes au Mali à contribuer au renforcement de la stabilité et de la paix, afin d’éviter de nouveaux déplacements et d’encourager le retour des déplacés.  Il y a actuellement, au Mali, 44 762 personnes déplacées.

Des informations supplémentaires sont disponibles en ligne.

Chypre

Le Conseiller spécial du Secrétaire général sur Chypre, M. Espen Barth Eide, a rencontré aujourd’hui le dirigeant chypriote grec, M. Nicos Anastasiades, et il rencontrera demain le dirigeant chypriote turc, M. Mustafa Akinci.

M. Eide discute de la situation actuelle avec ses interlocuteurs et de la manière de faire avancer le processus.  L’ONU reste déterminée à accompagner les efforts des dirigeants pour parvenir à un règlement global dès que possible.

Sri Lanka

Un nouveau rapport du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme relève que le rythme lent de la justice transitionnelle à Sri Lanka, et l’absence d’une stratégie globale de reddition des comptes pour les crimes passés, risquent de faire dérailler l’élan donné vers une paix, une réconciliation et une stabilité qui soient durables.

Le rapport a été commandé par le Conseil des droits de l’homme afin de procéder à l’évaluation des progrès accomplis dans la lutte contre l’héritage des violations graves commises à Sri Lanka entre 2002 et 2011.

Le Haut-Commissaire aux droits de l’homme, M. Zeid Ra’ad Al Hussein, a indiqué qu’à plusieurs égards, Sri Lanka semble engagé dans la promotion et la protection des droits de l’homme, mais il a souligné que les gains durement acquis pourraient s’avérer illusoires s’ils ne sont pas ancrés dans une stratégie globale et robuste.

Le rapport complet est disponible en ligne.

Ex-République yougoslave de Macédoine

Le Porte-parole est revenu sur une question précédemment posée par la presse au sujet de l’ex-République yougoslave de Macédoine.  Il a assuré que l’ONU suivait de près les événements récents dans ce pays et dans les Balkans occidentaux en général.

Bien que la formation d’un gouvernement soit une question interne aux États, l’ONU encourage tous les partis politiques à respecter les normes constitutionnelles et la primauté du droit.  L’ONU espère que les pays de la région continueront d’accorder la priorité aux progrès pour garantir des normes élevées en matière de démocratie, d’état de droit et de bien-être économique pour leurs populations.

OMS

À l’occasion de la Journée mondiale de l’ouïe, célébrée aujourd’hui, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) attire l’attention sur les 360 millions de personnes qui souffrent de déficience auditive invalidante.

L’OMS affirme que la perte auditive a non seulement un impact significatif sur la vie des personnes touchées, mais elle suscite également des coûts élevés pour l’économie mondiale.

Selon les estimations de l’OMS, quelque 750 milliards de dollars sont perdus chaque année en raison de pertes auditives non corrigées.

Journée mondiale de la vie sauvage 

La Vice-Secrétaire générale, Mme Amina J. Mohammed, s’est exprimée ce matin à l’Assemblée générale lors d’un événement marquant la Journée mondiale de la vie sauvage.

Dans ses propos, Mme Mohammed a relevé qu’au cours des quatre dernières décennies, la planète avait perdu jusqu’à 50% de ses animaux et plantes sauvages en raison des changements climatiques, de la perte de leur habitat, de la surexploitation, du braconnage et du trafic illicite.

Pour lutter contre le braconnage et le trafic d’espèces protégées, la communauté internationale doit s’attaquer à la fois à l’offre et à la demande, a-t-elle souligné. 

Points de presse

L’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) et la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) organisent aujourd’hui un point de presse commun, à 15 heures.  Ce point de presse portera sur les efforts visant à mettre fin au commerce et au trafic illicites d’espèces sauvages.

Lundi midi, le Secrétaire général adjoint aux affaires politiques, M. Jeffrey Feltman, sera face à la presse pour faire le compte rendu de son récent voyage dans six pays d’Afrique de l’Ouest.

Enfin, l’Envoyé spécial du Secrétaire général pour la Syrie, M. Staffan de Mistura, donne un point de presse aujourd’hui à Genève, à 13 heures pour New York et donc 19 heures à Genève.  Il parlera des pourparlers de paix sur la Syrie qui sont en cours en ce moment.  

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.