Le Secrétaire général nomme Mme Karen AbuZayd, des États-Unis, Conseillère spéciale pour le Sommet sur la gestion des mouvements des migrants et des réfugiés

SG/A/1623*-BIO/4803*-REF/1223
5 janvier 2016

Le Secrétaire général nomme Mme Karen AbuZayd, des États-Unis, Conseillère spéciale pour le Sommet sur la gestion des mouvements des migrants et des réfugiés

Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, a annoncé aujourd’hui la nomination de Mme Karen AbuZayd, des États-Unis, en tant que Conseillère spéciale pour le Sommet de haut niveau sur la gestion des grands mouvements des migrants et des réfugiés que l’Assemblée générale organise en septembre 2016.

La Conseillère spéciale travaillera avec les entités des Nations Unies et tiendra des consultations avec les États Membres et d’autres parties prenantes importantes en prévision du Sommet.  Elle supervisera le rapport du Secrétaire général sur les grands mouvements de réfugiés et de migrants, qui sera soumis à l’Assemblée générale en mai 2016.

Mme Karen AbuZayd a une vaste expérience du travail humanitaire et des droits de l’homme de l’ONU.  Elle était depuis 2011, membre de la Commission indépendante d’enquête sur la Syrie.  De 2005 à 2010,  Mme AbuZayd était Commissaire générale de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA). 

Mme Karen AbuZayd a travaillé pour le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) pendant 19 ans, y compris en tant que Chef de Mission à Sarajevo pendant la guerre de Bosnie, au Soudan, en Namibie et en Sierre Leone.  Elle a aussi travaillé au siège du HCR à Genève comme Chef de cabinet du Haut-Commissaire et Représentante régionale aux États-Unis et dans les Caraïbes. 

Avant de rejoindre le HCR, Mme Karen AbuZayd a enseigné les sciences politiques et l’histoire de l’Islam à la « Makerere University » à Kampala, en Ouganda, et à l’Université de Juba, dans le sud du Soudan.  Elle est titulaire d’une licence de la « DePauw University » de l’Indiana et d’une maîtrise d’études islamiques de la « McGill University » au Canada.

______________

* Ceci remplace le communiqué SG/A/929-BIO/3667-PAL/2026 du 28 juin 2005

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.