Print
ENV/DEV/1713-L/T/4454
21 septembre 2016

Avec 60 ratifications, l’Accord de Paris sur le climat devrait entrer en vigueur cette année

L’Accord de Paris sur le climat se rapproche résolument de son entrée en vigueur maintenant qu’il totalise 60 États parties après que 31 pays ont déposé, ce matin-même, leur instrument de ratification auprès du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, au cours d’une cérémonie spéciale tenue au Siège de l’ONU à New York.  L’Accord de Paris devrait être effectif en 2016 puisque 14 autres ratifications sont attendues bien avant la fin de l’année.

Adopté le 12 décembre 2015 dans la capitale française par la vingt et unième Conférence des États parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP-21), l’Accord de Paris sur le climat n’entrera en vigueur que lorsque 55 pays, représentant -et la chose est déterminante- 55% des émissions totales de gaz à effet de serre, auront déposé leur instrument de ratification, d’adhésion ou d’accession auprès du Secrétaire général de l’ONU.  Or, les 60 États parties comptabilisés aujourd’hui ne représentent que 48% des émissions.

« L’élan est remarquable », s’est tout de même félicité le Secrétaire général de l’ONU, neuf mois seulement après la COP-21.  « C’est l’illustration même de l’urgence de la crise à laquelle nous faisons face », a ajouté M. Ban Ki-moon, informé que 14 autres pays, représentant 12,58% des émissions de gaz à effet de serre, devraient déposer leur instrument de ratification en 2016.  L’Accord devrait donc entrer en vigueur cette année.

Au début du mois de septembre, les deux plus grands émetteurs, la Chine et les États-Unis, l’avaient signé, imprimant un élan décisif et succédant au record de 175 signatures en un seul jour lors d’une première cérémonie organisée le 22 avril dernier au Siège de l’ONU à New York.

L’Accord appelle à des investissements massifs dans une économie mondiale à faible émission de carbone.  Il limite l’élévation de la température terrestre à moins de 2 degrés Celsius et contient des dispositions pour renforcer la résilience aux conséquences des changements climatiques.  L’Accord prévoit des conférences d’examen tous les cinq ans à partir de 2018. 

Les 31 pays suivants ont déposé aujourd’hui leur instrument de ratification: Albanie, Antigua and Barbuda, Argentine, Bangladesh, Bélarus, Brésil, Brunéi Darussalam, Dominique, Émirats arabes unis, Ghana, Guinée, Honduras, Îles Salomon, Islande, Kiribati, Madagascar, Maroc, Mexico, Mongolie, Namibie, Niger, Ouganda, Panama, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Sénégal, Singapour, Sri Lanka, Swaziland, Thaïlande, Tonga et Vanuatu.

Les 14 pays et entité suivants ont annoncé leur ratification en 2016: Allemagne, Autriche, Australie, Bulgarie, Cambodge, Canada, Costa Rica, Côte d’Ivoire, France, Hongrie, Kazakhstan, Nouvelle-Zélande, Pologne, République de Corée et Union européenne.

À la fin de la semaine, 190 pays devraient avoir signé l’Accord, y compris Arménie, Chili, Kirghizistan, Malawi, Nigéria, République de Moldova, Togo, Turkménistan, Yémen et Zambie.

Pour plus d’informations, prière de contacter M. Dan Shepard, Département de l’information, +1 (212) 963-9495, shepard@un.org

 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.