Imprimer
SG/T/3012
19 février 2015

Activités du Secrétaire général en Arabie saoudite, les 7 et 8 février 2015

(Adapté de l’anglais)

Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, est arrivé à Riyad, en Arabie saoudite, en provenance de New York, samedi 7 février au soir.  Peu après son arrivée, le Secrétaire général et sa délégation ont pris part à un dîner avec le personnel des Nations Unies  en Arabie saoudite.

Le dimanche matin, après un petit déjeuner avec l’équipe pays des Nations Unies, le Secrétaire général a rencontré le Secrétaire général du Conseil de coopération du Golfe (CCG), M. Abdullatif bin Rashid al Zayani.  Les deux hommes ont discuté d’un certain nombre de questions régionales, et d’abord la situation au Yémen et les efforts mondiaux contre le terrorisme.

Un peu plus tard, le Secrétaire général a rencontré le Ministre du pétrole et des minérales du Royaume d’Arabie saoudite, M. Ali bin Ibrahim Al Naimi, avec qui il a parlé des questions liées aux changements climatiques et à la prochaine Conférence de Paris.

Plus tard dans la journée, le Secrétaire général a été reçu en audience par le Roi Salman bin Abulaziz al-Saud, Roi d’Arabie saoudite et Gardien des deux Saintes Mosquées.  Face à la presse, le Secrétaire général a dit avoir dit au Roi qu’il était venu en Arabie saoudite pour rendre hommage à l’héritage laissé par feu le Gardien des deux Saintes Mosquées, le Roi Abdullah Bin Abdulaziz Al-Saud.  Le Secrétaire général a également présenté ses condoléances personnelles à tous les membres de la famille royale, au Gouvernement et au peuple d’Arabie saoudite.

Avec le nouveau Roi, il a eu une discussion très fructueuse au cours de laquelle il a parlé de l’importance vitale du développement durable et des changements climatiques, ainsi que des mesures pour progresser vers cet objectif, notamment les énergies renouvelables.  Les deux hommes ont aussi parlé de la très grave situation au Yémen.  Le Secrétaire général a informé le Roi Salman du travail de son Conseiller spécial, M. Jamal Benomar.  Tous les deux ont convenu que tout doit être fait pour contenir le terrorisme, tant celui du Yémen que celui de Daech.

Après cette audience, le Secrétaire général et sa délégation ont été les hôtes d’un déjeuner de travail organisé par le Ministre d’État aux affaires étrangères d’Arabie saoudite, M. Nizar Bin Obaid Madani, au cours duquel ils ont parlé du Yémen, de la Syrie, de l’Iraq et d’autres questions d’intérêt mutuel.

Avant de quitter le Royaume d’Arabie saoudite, le Secrétaire général a parlé aux journalistes au Royal Court Guest House.

Il les a informés de ses diverses réunions avec des responsables saoudiens au cours desquels le Yémen était le sujet principal.  Il a indiqué que son Conseiller spécial, M. Jamal Benomar, était en train de faciliter les discussions pour sortir de la crise politique et retourner sur la voie d’une transition politique pacifique.  Le Secrétaire général a appelé à soutenir non seulement les efforts de son Conseiller spécial mais également ceux du Conseil de coopération du Golfe et du Conseil de sécurité.

Le Secrétaire général s’est dit préoccupé de voir « que les Houthis et l’ancien Président Saleh étaient en train de compromettre la transition politique ».  Il a souligné que son Conseiller spécial continuera de s’impliquer pour que la situation soit résolue aussi vite que possible et de manière pacifique.

Au sujet de la Syrie, M. Ban a rappelé l’impact de la guerre sur les populations civiles maintenant que le conflit entre dans sa cinquième année, le mois prochain.  Il a souligné que l’ONU ne cesse de faire tout son possible pour contribuer à résoudre ce problème par le dialogue politique, mais que « les parties semblent de toute évidence s’être retranchées dans leur position qui est de résoudre la question par des moyens violents ».  « Il n’y a pas de moyen violent de résoudre le problème.  Il doit y avoir un processus politique », a insisté le Secrétaire général.

Quant aux droits de l’homme en Arabie saoudite, le Secrétaire général a déclaré que ces droits sont un principe fondamental de la Charte des Nations Unies et que tous les pays doivent continuer à respecter la Déclaration universelle des droits de l’homme.  Il a dit compter que sous le leadership du Roi Salman, « l’Arabie saoudite montrera l’exemple dans la promotion des droits de l’homme, en particulier ceux de la femme, des jeunes, des groupes marginalisés et des travailleurs migrants étrangers ».

Le Secrétaire général a ensuite quitté Riyad pour Dubaï, aux Émirats arabes unis, pour participer à l’édition 2015 du Sommet sur la gouvernance.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.