Imprimer
SC/12142-AFR/3276-PKO/543
27 novembre 2015

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité concernant Abyei

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite, aujourd’hui, par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de novembre, M. Matthew Rycroft (Royaume-Uni):

Les membres du Conseil de sécurité ont condamné dans les termes les plus énergiques l’attentat perpétré par des attaquants non identifiés contre la résidence du chef suprême des Ngok Dinka dans la ville d’Abyei le 26 novembre 2015. Cet attentat a causé la mort d’un soldat de la paix de la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA) et d’un enfant.

Les membres du Conseil ont présenté leurs sincères condoléances et exprimé toute leur sympathie à la famille du soldat décédé, au Gouvernement éthiopien et à la famille de l’enfant tué.

Les membres du Conseil ont condamné avec la plus grande fermeté toutes les attaques et tous les actes de provocation perpétrés contre la FISNUA par des acteurs armés.  Ils ont demandé aux Gouvernements soudanais et sud-soudanais d’ouvrir rapidement une enquête, avec l’aide de la FISNUA, et de traduire les auteurs de ces actes en justice.  Ils ont souligné que les responsables de l’attaque devaient répondre de leurs actes.

Les membres du Conseil ont réaffirmé qu’ils soutenaient pleinement la FISNUA, dans le prolongement de la résolution 2230 (2015) du Conseil, et que, conformément aux résolutions pertinentes, la zone d’Abyei serait démilitarisée et que toutes les forces, y compris les éléments armés des populations locales, devaient s’en retirer, de façon à ce que seules restent celles de la FISNUA et du Service de police d’Abyei.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.