Imprimer
SC/12103-AFR/3252
1 novembre 2015

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur l’attaque à Mogadiscio, Somalie

Les membres du Conseil de sécurité ont condamné avec la plus grande fermeté l’attaque commise le 1er novembre par les Chabab contre l’hôtel Sahafi à Mogadiscio (Somalie), qui a fait plusieurs morts et blessés.

Les membres du Conseil ont fait part de leur profonde sympathie et de leurs condoléances aux familles des victimes, ainsi qu’au peuple et au Gouvernement somaliens, et souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

Les membres du Conseil ont rendu hommage à l’Armée nationale somalienne qui a rapidement réagi à l’attaque.

Les membres du Conseil ont réaffirmé que le terrorisme, sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations, constituait une des menaces les plus graves contre la paix et la sécurité internationales et que tous les actes de terrorisme étaient criminels et injustifiables, quels qu’en soient les motivations, le moment et les auteurs.

Les membres du Conseil ont souligné que les auteurs, les organisateurs et les commanditaires de ces actes inqualifiables et ceux qui les avaient financés devaient être traduits en justice, et demandé instamment à tous les États, agissant conformément aux obligations que leur imposent le droit international et ses propres résolutions pertinentes, de coopérer activement avec les autorités somaliennes à cette fin.

Les membres du Conseil ont réaffirmé leur ferme volonté de lutter contre toutes les formes de terrorisme, conformément aux responsabilités que lui confère la Charte des Nations Unies.

Les membres du Conseil ont rappelé aux États qu’ils doivent veiller à ce que toutes les mesures qu’ils prennent pour combattre le terrorisme soient conformes à toutes leurs obligations au regard du droit international, en particulier le droit international des droits de l’homme, le droit international des réfugiés et le droit international humanitaire.

Les membres du Conseil ont réaffirmé leur volonté d’appuyer la transition de la Somalie vers une plus grande paix et une plus grande stabilité et ont souligné qu’aucun acte, y compris celui-ci, ne ferait fléchir cette volonté.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.