Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur la République centrafricaine

SC/12070-AFR/3235-PKO/528
7 octobre 2015

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur la République centrafricaine

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite, aujourd’hui, par le Président du Conseil de sécurité pour le mois d’octobre, M. Román Oyarzun Marchesi (Espagne):

Les membres du Conseil de sécurité ont condamné avec la plus grande fermeté l’attaque perpétrée contre un convoi de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) qui se rendait de Damara à Ngerengou (préfecture d’Ombella-Mpoko), dans laquelle un soldat de la paix burundais a été tué et un autre blessé.

Les membres du Conseil ont présenté leurs sincères condoléances à la famille du soldat tué, au Gouvernement burundais, aux autorités de transition et au peuple centrafricains, ainsi qu’à la MINUSCA.  Ils ont exprimé toute leur sympathie à la famille du blessé, auquel ils ont souhaité un prompt rétablissement.

Les membres du Conseil ont condamné dans les termes les plus énergiques toutes les attaques et tous les actes de provocation perpétrés contre la MINUSCA par des groupes armés.  Ils ont fait remarquer que les attaques visant les soldats de la paix pouvaient constituer des crimes de guerre et rappelé à toutes les parties leurs obligations au regard du droit international humanitaire.

Les membres du Conseil ont appelé les autorités centrafricaines à enquêter sans tarder, avec l’aide de la MINUSCA, sur cette attaque et à en traduire les auteurs en justice.  Ils ont souligné que les responsables de l’attaque auraient à répondre de leurs actes.

Les membres du Conseil ont réaffirmé qu’ils appuyaient sans réserve l’action menée par la MINUSCA en application de la résolution 2217 (2015) du Conseil pour aider les autorités de transition, qui sont responsables au premier chef de la protection de la population, et le peuple centrafricain à pacifier et stabiliser durablement le pays.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.