Imprimer
SC/12005-AFR/3195
12 août 2015

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur la situation en Guinée-Bissau

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois d’août, Mme Joy Ogwu (Nigéria):

Les membres du Conseil de sécurité ont entendu le 10 août 2015 un exposé du Sous-Secrétaire général aux affaires politiques, Tayé-Brook Zerihoun, sur la situation en Guinée-Bissau.

Les membres du Conseil ont pris note de la tension en cours entre le Président et le Premier Ministre, qui menace de remettre en question les progrès accomplis en Guinée-Bissau depuis le retour à l’ordre constitutionnel après les élections en 2014.  Ils ont souligné également que le peuple bissau-guinéen méritait des institutions stables, coopératives et ouvertes à tous, qui agissent dans son meilleur intérêt.

Les membres du Conseil ont demandé aux dirigeants politiques bissau‑guinéens, y compris le Président et le Premier Ministre, de reprendre le dialogue pour œuvrer de concert à la gouvernance de la Guinée-Bissau, qui sort de plusieurs périodes d’instabilité.

Les membres du Conseil ont souligné à nouveau qu’il importait que les parties prenantes politiques poursuivent un dialogue constructif dans le cadre des paramètres constitutionnels établis.

Les membres du Conseil ont rappelé la résolution 2203 (2015) et insisté sur l’importance de la réconciliation nationale, d’un dialogue ouvert à tous et de la bonne gouvernance, ainsi que sur l’autorité permanente du pouvoir civil, afin d’accéder à une paix durable en Guinée-Bissau.  Ils ont souligné également que la consolidation de la paix et de la stabilité en Guinée-Bissau ne pouvait résulter que d’une transition consensuelle sans exclusive, conduite par les Bissau-Guinéens et dans laquelle ils occupaient une place centrale.

Les membres du Conseil se sont félicités de l’action menée par les acteurs régionaux et internationaux, dont la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, l’Union africaine, l’ONU et sa formation Guinée-Bissau de la Commission de consolidation de la paix, la Communauté des pays de langue portugaise et l’Union européenne, afin d’encourager le dialogue entre les dirigeants politiques bissau-guinéens.  Ils se sont félicités tout particulièrement de l’action menée par le Président du Sénégal, Macky Sall, le Président de la Guinée, Alpha Condé, et le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau, Miguel Trovoada.

Les membres du Conseil ont rappelé la volonté du Conseil d’appuyer les autorités bissau-guinéennes et noté que les annonces de contributions faites en mars 2015 à la Conférence internationale des donateurs à Bruxelles ne se concrétiseront effectivement qu’à la faveur d’un climat politique stable.

Les membres du Conseil ont salué la façon pacifique dont la population bissau-guinéenne, y compris la société civile et les militaires, suivent la situation politique dans le pays.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.