Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur la Libye

SC/11931-AFR/3158
17 juin 2015

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur la Libye

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de juin, M. Ramlan Bin Ibrahim (Malaisie):

Les membres du Conseil de sécurité ont souligné combien il était urgent que les parties libyennes s’entendent sur un gouvernement de concertation nationale et, dans ce contexte, se sont félicités de la réunion des participants au Dialogue politique libyen, organisée au Maroc, les 8 et 9 juin, pour examiner le quatrième projet d’accord politique et le plan visant à reprendre les pourparlers, facilités par le Représentant spécial du Secrétaire général, M. Bernardino León.

Les membres du Conseil ont encouragé vivement tous les participants au Dialogue politique à examiner avec bienveillance les propositions figurant dans le quatrième projet et à s’engager à conclure rapidement un accord.

 Les membres du Conseil ont réitéré qu’il ne saurait y avoir de solution militaire à la crise libyenne et qu’il était essentiel de parvenir à un accord politique conduisant à la formation d’un gouvernement de concertation nationale pour mettre fin à la crise des politiques, de la sécurité et des institutions de la Libye et pour contrer la menace grandissante du terrorisme.

Les membres du Conseil se sont félicités des efforts déployés par tous les participants au Dialogue politique et des autres volets du processus de paix, notamment les contributions de la société civile, les cessez-le-feu décrétés au niveau local, les échanges de prisonniers et le retour des personnes déplacées.

Les membres du Conseil ont exprimé leur appui à M. León, Représentant spécial du Secrétaire général.

Les membres du Conseil ont relevé le large appui apporté par la communauté internationale au processus politique libyen, notamment dans le cadre du deuxième forum des chefs de tribu de Libye, tenu au Caire du 25 au 28 mai, de la sixième réunion des pays limitrophes de la Libye, organisé à N’Djamena le 5 juin, de la réunion des participants au Dialogue politique libyen avec des partenaires, tenue à Berlin le 10 juin, et de la quatrième réunion ministérielle du Groupe de contact sur la Libye, organisée en marge de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine à Johannesburg, le 12 juin.

 Les membres du Conseil ont rappelé les résolutions 2174 (2014), 2213 (2015) et 2214 (2015), et relevé que le Comité des sanctions était prêt à sanctionner ceux qui mettaient en danger la paix, la stabilité ou la sécurité en Libye ou qui entravaient ou compromettaient la réussite de sa transition politique.

 Les membres du Conseil ont réaffirmé leur ferme attachement à la souveraineté, à l’indépendance, à l’intégrité territoriale et à l’unité nationale de la Libye.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.