Imprimer
SC/11865-PAL/2187
20 avril 2015

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité au sujet du camp de Yarmouk

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par la Présidente du Conseil de sécurité pour le mois d’avril, Mme Dina Kawar (Jordanie):

Les membres du Conseil de sécurité se sont déclarés profondément préoccupés par la gravité de la situation humanitaire dans le camp de réfugiés de Yarmouk, en Syrie.

Les membres du Conseil ont demandé que les équipes humanitaires puissent accéder sans entrave au camp de Yarmouk et que la protection des civils y soit assurée. Ils ont salué les initiatives récentes de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient et de l’adjoint de l’Envoyé spécial en Syrie, et souligné qu’il fallait appuyer les activités de secours d’urgence destinées aux civils de Yarmouk, notamment en répondant à l’appel d’urgence lancé en vue de mobiliser 30 millions de dollars et en apportant un appui diplomatique et politique à l’Office.

Les membres du Conseil ont fait part de leur vigoureux soutien à l’action menée par l’Organisation des Nations Unies pour venir en aide aux réfugiés palestiniens pris dans le piège de Yarmouk, suivant un plan en trois points qui prévoit : 1) d’apporter de l’aide aux civils qui ne veulent ou ne peuvent pas quitter Yarmouk, 2) d’aider ceux qui veulent s’installer provisoirement ailleurs à le faire en veillant au respect du droit international humanitaire et en leur garantissant la sécurité et la liberté de choix, 3) de prêter assistance à ceux qui ont déjà fui Yarmouk.

Les membres du Conseil ont demandé à toutes les parties de soutenir le dispositif mis en place par l’Organisation des Nations Unies et de respecter les obligations que leur fait le droit international humanitaire, le droit international des droits de l’homme et le droit international des réfugiés. Ils ont également exigé que toutes les parties mettent fin aux attaques de toutes sortes contre les civils, y compris les tirs d’artillerie et les bombardements aériens.

Les membres du Conseil ont condamné tous les actes de terrorisme qui ont été perpétrés et exigé que l’État islamique d’Iraq et du Levant et le Front el-Nosra, qui figurent sur la liste des organisations terroristes établie par le Conseil, se retirent immédiatement du camp de Yarmouk.

Les membres du Conseil ont appelé toutes les parties à appliquer sans délai les résolutions du Conseil, notamment ses résolutions 2139 (2014), 2165 (2014) et 2191 (2014), conformément au droit international humanitaire.

Les membres du Conseil ont souligné que le Conseil devait rester saisi de cette question.

 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.