Imprimer
SC/11751
23 janvier 2015

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur le Centre régional des Nations Unies pour la diplomatie préventive en Asie centrale

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de janvier, M. Cristián Barros Melet (Chili):

Les membres du Conseil de sécurité ont pris connaissance avec intérêt de l’exposé sur les travaux du Centre régional des Nations Unies pour la diplomatie préventive que le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Centre, Miroslav Jenča, a présenté le 21 janvier 2015.

Les membres du Conseil ont réaffirmé que les outils de prévention des conflits, notamment les mécanismes d’alerte rapide et la diplomatie préventive, contribuent grandement au maintien de la paix et de la sécurité internationales, dans le respect de la Charte des Nations Unies.   À cet égard, ils se sont félicités que le Centre aide les pays d’Asie centrale à relever les défis régionaux en encourageant et en facilitant le resserrement de la coopération, en s’efforçant de cerner les sources de tension potentielles et de neutraliser les problèmes avant qu’ils ne s’aggravent, en s’attachant à conjurer les menaces nationales et transnationales à la paix et en appuyant le développement durable de la région.

Les membres du Conseil ont salué les efforts que le Centre ne cesse de déployer pour aider les pays d’Asie centrale à moderniser les instruments juridiques régissant la gestion transfrontières des eaux et ont engagé tous ces pays à participer pleinement et activement aux activités menées en ce sens. Ils ont également engagé le Centre à continuer de faciliter le dialogue régional et invité tous les pays de la région à entamer des consultations constructives en vue de parvenir à un accord sur la manière de régler les problèmes auxquels la région fait face en ce qui concerne les ressources en énergie et en eau.

Les membres du Conseil se sont félicités que le Centre participe activement aux efforts de règlement des questions liées à la gestion des frontières et soit prêt à aider les pays d’Asie centrale à atténuer les risques de violence dans les zones frontalières.

Les membres du Conseil ont exprimé leur soutien au Centre dans l’action qu’il mène pour contribuer aux activités régionales de lutte contre le terrorisme, et notamment appuyer la mise en œuvre du Plan d’action conjoint pour l’application de la Stratégie antiterroriste mondiale des Nations Unies en Asie centrale. Ils ont salué les efforts récemment déployés par le Centre en vue d’associer les médias à la lutte contre le terrorisme, de susciter une prise de conscience accrue de ce fléau, de renforcer les capacités et de faciliter l’échange d’informations.

Les membres du Conseil ont insisté sur le fait que la production illicite et le trafic de drogues continuent de menacer la paix et la stabilité régionales. À cet égard, ils ont souligné à quel point il importe que les pays d’Asie centrale et l’Afghanistan coordonnent étroitement leur combat contre ce trafic. Ils ont remercié le Centre des efforts qu’il déploie, en collaboration avec l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et les organisations régionales compétentes, pour aider les pays d’Asie centrale à lutter contre ce fléau.

Les membres du Conseil ont en outre salué l’action que le Centre mène, en collaboration avec la Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan, afin de faciliter le dialogue bilatéral et multilatéral entre les pays d’Asie centrale et l’Afghanistan, et ont recommandé que ces acteurs renforcent leur coopération et coordonnent plus étroitement leurs activités. Ils ont fait observer que, si le scénario de l’après-2014 en Afghanistan et le retrait des contingents de la Force internationale d’assistance à la sécurité faisaient naître des inquiétudes quant à la sécurité en Asie centrale, la situation en Afghanistan n’avait néanmoins pour l’instant eu aucune répercussion majeure à cet égard.

Les membres du Conseil ont recommandé que les pays d’Asie centrale, le Centre et les organisations régionales compétentes resserrent leur coopération et coordonnent plus étroitement leurs activités afin de renforcer les moyens dont dispose la région pour faire face aux menaces qui compromettent la paix, la stabilité et le développement durable.

 

 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.