Le Conseil de sécurité des Nations Unies adopte une résolution historique sur la jeunesse, la paix et la sécurité

PI/2146
9 décembre 2015

Le Conseil de sécurité des Nations Unies adopte une résolution historique sur la jeunesse, la paix et la sécurité

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté aujourd’hui une résolution historique sur la jeunesse, la paix et la sécurité, qui, pour la première fois de son histoire, se concentre entièrement sur le rôle des jeunes hommes et femmes dans la mise en œuvre de la paix et la lutte contre l’extrémisme violent.  La résolution, parrainée par la Jordanie, représente une reconnaissance sans précédent de l’urgente nécessité de mobiliser les jeunes artisans de la paix pour la promotion de la paix et la lutte contre l’extrémisme.  La résolution définit  également les jeunes et les organisations dirigées par des jeunes comme des partenaires importants dans les efforts mondiaux visant à lutter contre l’extrémisme violent et promouvoir une paix durable.

La résolution a été adoptée à un moment où l’on estime à 600 millions le nombre de jeunes vivants dans des milieux fragiles et touchés par un conflit.  Elle s’inscrit contre la montée de la radicalisation et de l’extrémisme violent, surtout chez les jeunes femmes et les hommes.  La résolution donne un coup de pouce aux initiatives de consolidation de la paix et de prévention des conflits dirigées par des jeunes, afin de bâtir des communautés pacifiques et de soutenir la démocratie, dont la gouvernance fait partie.

La résolution exhorte les États Membres à examiner les moyens d’accroître la représentation inclusive des jeunes dans la prise de décision, à tous les niveaux, et de proposer des mécanismes pour la prévention et la résolution des conflits, en partenariat avec les jeunes.  La résolution répond aussi aux possibilités limitées qu’ont les jeunes de pouvoir participer aux processus de paix officiels, en appelant à l’intégration des jeunes dans les négociations et les efforts de consolidation de la paix.

En ce qui concerne la lutte contre l’extrémisme violent, la résolution souligne l’importance de remédier aux conditions et facteurs menant à la montée de la radicalisation et à l’extrémisme violent chez les jeunes.  Elle note également le rôle important que les jeunes hommes et femmes peuvent jouer en tant que modèles positifs dans la prévention et la lutte contre l’extrémisme violent.

Au moment de l’adoption de la résolution 2250 (2015), M. Ahmad Alhendawi, Envoyé du Secrétaire général de l’ONU sur la jeunesse, a déclaré: « C’est une percée majeure dans nos efforts collectifs pour changer la perception majoritairement négative des jeunes et de reconnaître leur rôle dans la consolidation de la paix.  Les jeunes ont trop longtemps été catégorisés, soit comme auteurs de violences, soit en tant que  victimes.  Avec cette résolution, le Conseil de sécurité reconnaît les contributions importantes des jeunes dans la lutte contre l’extrémisme violent, et dans leur soutien aux efforts de consolidation de la paix dans le monde ».

« Cette résolution reconnaît le rôle important que les jeunes joueront dans la façon dont notre monde s’adaptera aux défis mondiaux contemporains, y compris ceux à la paix et la sécurité », a déclaré Mme Helen Clark, l’Administrateur du PNUD.  « Avec les jeunes viennent l’énergie, l’innovation, et l’optimisme – s’il existe un environnement favorable et des opportunités. »

« Cette résolution reconnaît qu’il est impératif d’investir dans les jeunes pour qu’ils puissent réaliser leur plein potentiel et contribuer ainsi à la réalisation de la paix et de la sécurité », a déclaré le Dr Babatunde Osotimehin, Directeur exécutif du Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP).  « Laissez-nous transformer les mots de cette résolution historique du Conseil de sécurité en actions concrètes.  Le FNUAP est déterminé à continuer de travailler en partenariat avec les jeunes, les États Membres et d’autres partenaires pour atteindre cet objectif. »

M. Oscar Fernandez-Taranco, Sous-Secrétaire général chargé du Bureau d’appui à la consolidation de la paix, a déclaré: « Avec l’adoption de la résolution 2250, le Conseil de sécurité est en train d’écrire l’Histoire.  La reconnaissance que les jeunes ont un rôle positif à jouer dans la construction de la paix durable et la préservation de la sécurité internationale, marquera un changement dans la façon dont le monde cherche à mettre fin à la violence et à bâtir des sociétés inclusives et pacifiques.  Les jeunes femmes et hommes ont toujours travaillé à la construction de la paix et à concilier leurs communautés.  Avec cette résolution, leur travail obtient la reconnaissance qu’ils méritent. »

Les jeunes, les organisations de la consolidation de la paix, et les organisations de la société civile ont demandé pendant des années à l’ONU d’établir un cadre politique général pour les engager dans la construction de la paix durable et la prévention de l’extrémisme.  Plus récemment, cet appel a abouti à la Déclaration d’Amman pour la jeunesse, adoptée en Jordanie en août, avec l’apport de plus de 10°000 jeunes artisans de la paix lors du tout premier Forum mondial sur la jeunesse, la paix et la sécurité.  La déclaration a souligné la nécessité de s’appuyer sur le soutien institutionnel pour les initiatives et programmes axés sur les jeunes.

En réaction à l’adoption de la résolution 2250, Gwendolyn S. Myers, Chef d’une ONG dirigée par de jeunes impliqués dans les efforts de consolidation de la paix au Libéria, a déclaré: « Une résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la jeunesse, la paix et la sécurité légitime la participation significative des jeunes en ce qui concerne les questions de paix et de sécurité. Cela permettra d’accélérer les programmes de consolidation de la paix notamment au Libéria, en Afrique et dans d’autres parties du monde ».

Contacts avec les médias: Trevor Gowan, Communications, Cabinet de l’Envoyé spécial du Secrétaire général sur la jeunesse, courriel: gowan@un.org; tél: +1 (917) 367-6316.

 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.