M. Ban Ki-moon condamne le premier meurtre d’un Casque bleu en République centrafricaine et appelle toutes les parties à s’abstenir de toute violence

SG/SM/16247-AFR/2988-PKO/446
9 octobre 2014

M. Ban Ki-moon condamne le premier meurtre d’un Casque bleu en République centrafricaine et appelle toutes les parties à s’abstenir de toute violence

La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole de M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU:

Le Secrétaire général est consterné par l’attaque commise par des auteurs non identifiés contre un convoi de l’ONU aujourd’hui à PK11 à Bangui, qui a entrainé la mort d’un Casque bleu.  Huit autres Casques bleus ont également été blessés dans cette attaque.  C’est la première fois qu’un Casque bleu de la Mission intégrée multidimensionnelle de stabilisation des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA) est tué depuis le transfert d’autorité le 15 septembre de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine.

Le Secrétaire général condamne dans les termes les plus fermes le meurtre et les blessures infligées aux Casques bleus de l’ONU.  De tels actes contre ceux qui travaillent à la paix et la sécurité en République centrafricaine sont totalement inacceptables.  Les auteurs de ces violences, qui ont aussi entrainé la mort de plusieurs civils depuis le début des affrontements le 7 octobre dans la capitale, doivent être traduits en justice.

Le Secrétaire général appelle toutes les parties à s’abstenir de toute violence.  Il appelle les autorités de transition à prendre toutes les mesures nécessaires afin d’assurer la mise en œuvre prioritaire de l’Accord de cessation des hostilités signé à Brazzaville le 23 juillet et rappelle aux parties les engagements pris en vertu de cet Accord.  Il souligne qu’une solution politique globale représente la seule manière de parachever avec succès la transition du pays et de ramener de façon durable la paix et la stabilité en République centrafricaine.

Le Secrétaire général présente ses sincères condoléances à la famille de la victime et à son gouvernement.

 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.