Déclaration conjointe des dirigeants du Forum des îles du Pacifique et du Secrétaire général de l’ONU

SG/2212
21 novembre 2014

Déclaration conjointe des dirigeants du Forum des îles du Pacifique et du Secrétaire général de l’ONU

(Adapté de l’anglais)

La déclaration conjointe a été faite par les dirigeants du Forum des îles du Pacifique et le Secrétaire général des Nations Unies:

Les dirigeants du Forum des îles du Pacifique et le Secrétaire général des Nations Unies se sont réunis le 26 septembre 2014, en marge de la soixante-neuvième session de l’Assemblée générale des Nations Unies.

À cette occasion, ils ont réaffirmé leur engagement en faveur de la Charte de l’Organisation et de ses principes.

Au cours de la réunion, le Secrétaire général a remercié Samoa d’avoir organisé la troisième Conférence internationale sur les petits États insulaires en développement.  Le Secrétaire général s’est félicité du Document final de la Conférence, les « Orientations de Samoa », et a affirmé son soutien comme celui de l’Organisation pour sa mise en œuvre.

Le Secrétaire général a salué les pays membres du Forum des îles du Pacifique pour leur rôle moteur s’agissant de la question du changement climatique mondial, notamment lors du Sommet sur le climat organisé au Siège des Nations Unies le 23 septembre.  M. Ban Ki-moon a souligné l’importance stratégique de la tenue de la troisième Conférence internationale sur les petits États insulaires et du Sommet sur le climat dans le cadre des préparatifs pour les négociations sur la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques et pour les réunions de la Conférence des États parties prévues en 2014 à Lima et en 2015 à Paris.

Le Secrétaire général a félicité les dirigeants du Forum des îles du Pacifique pour avoir adopté la Déclaration des Palaos « Les Océans: source de vie et avenir » ainsi que pour le lancement de l’Alliance des petits États insulaires, et il a offert le soutien des Nations Unies à cette initiative.

Le Secrétaire général et les dirigeants du Forum ont rappelé leurs déclarations conjointes du 7 septembre 2011 et du 26 septembre 2012 et ont réaffirmé l’importance des liens de coopération entre les Nations unies et les pays du Forum des îles du Pacifique, appuyés par le Secrétariat du Forum des îles du Pacifique et les instances régionales affiliées au Secrétariat, dont le rôle est de promouvoir les priorités identifiées par les dirigeants du Forum des îles du Pacifique.  Ils ont en outre réaffirmé leur engagement commun de réfléchir sur des modalités pratiques à même de renforcer encore leur coopération.

Les dirigeants du Forum des îles du Pacifique ont salué la contribution importante des Nations Unies dans la région du Pacifique.  Ils ont également félicité M. Ban pour ses initiatives concourant à faire avancer la cause des petits États insulaires en développement à l’ONU et pour avoir lancé un appel à l’action cette année lors du Sommet sur le climat. 

Les dirigeants du Forum des îles du Pacifique ont souligné leur adoption du « Framework for Pacific Regionalism » en juillet dernier, dans le but d’approfondir la coopération et l’intégration régionales entre les nations du Pacifique via le développement d’institutions, de ressources et de marchés communs.

Les dirigeants du Forum des îles du Pacifique se sont prononcés en faveur d’un soutien global à la gestion durable et à la préservation des océans.  Ils ont en effet estimé que ces questions sont fondamentales pour la mise en œuvre du développement durable tel qu’envisagé dans le cadre du programme de développement pour l’après-2015.  Les dirigeants ont également appuyé la mise en œuvre d’un objectif de développement durable spécifique concernant les océans.

Le Secrétaire général a salué la force du partenariat entre les Nations Unies et le Forum des îles du Pacifique, soulignant le rôle important joué par les dirigeants et les pays membres du Forum dans la promotion du développement durable, de la bonne gouvernance et de la paix et la sécurité au travers de la coopération régionale dans le Pacifique.  M. Ban s’est engagé au nom de l’Organisation à collaborer avec le Gouvernement de Papouasie-Nouvelle-Guinée et le Gouvernement autonome de Bougainville pour appuyer leurs efforts actuels de consolidation de la paix.

Le Secrétaire général s’est félicité de l’adoption par les dirigeants du Forum des îles du Pacifique de la Déclaration sur l’égalité des sexes et du Plan d’action régional concernant les femmes.  Il a également salué les efforts du Plan d’action régional du Pacifique sur les femmes, la paix et la sécurité dont l’objectif est de mettre en œuvre la résolution 1325 (2000) du Conseil de sécurité sur les femmes, la paix et la sécurité.  M. Ban a également encouragé les dirigeants du Forum des îles du Pacifique à renforcer la participation des femmes à la vie politique et leur autonomisation économique, ainsi qu’à éliminer tout forme de violence à leur encontre.

Le Secrétaire général et les dirigeants du Forum des îles du Pacifique ont salué le Secrétaire général du Secrétariat du Forum des îles du Pacifique, M. Tuiloma Neroni Slade, pour la solidité du leadership dont il a fait preuve durant son mandat.

Le Secrétaire général et les dirigeants du Forum des îles du Pacifique ont accueilli favorablement les accords portant sur les résultats des « Modalités d’action accélérées des petits États insulaires en développement (Orientations de Samoa) », conclus lors de la troisième Conférence internationale sur les petits États insulaires en développement, notamment ceux liés au changement climatique, à la conservation et la gestion durable des océans, aux ressources côtières et liées à la pêche, à la promotion de l’énergie durable et des transports viables, à la sécurité alimentaire et de l’approvisionnement en eau, à la prévention des risques de catastrophe, la coordination des secours d’urgence et la reprise des activités après sinistre, à la prévention et la maîtrise des maladies non transmissibles, à la parité entre les sexes et à l’autonomisation des femmes.  Ils ont reconnu la nécessité de renforcer les capacités au niveau national afin de parvenir à la mise en œuvre complète de ces résultats, en temps utile et de manière efficace.  Ils se sont également mis d’accord sur le fait que l’établissement d’un cadre de partenariat efficace afin de réaliser un suivi de la mise en œuvre des engagements et d’identifier de nouvelles opportunités est indispensable pour le succès des Orientations de Samoa.

Le Secrétaire général et les dirigeants du Forum des îles du Pacifique se sont entretenus des défis majeurs auxquels doit faire face la région du Pacifique et du rôle que peut jouer l’ONU afin d’aider les pays et territoires insulaires du Pacifique à les relever ; ils ont également évoqué la possibilité pour l’ONU de renforcer son appui aux efforts régionaux et nationaux lorsque ceux-ci se révèlent cohérents avec les priorités régionales et nationales, y compris le Programme d’action de la Barbade, la Stratégie de Maurice et les Orientations de Samoa, en prenant note des progrès réalisés à l’occasion des programmes et projets en cours.

Le Secrétaire général et les dirigeants du Forum des îles du Pacifique ont réaffirmé leur engagement en faveur de la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement dans la région du Pacifique d’ici 2015, tout en insistant sur la nécessité d’inclure les OMD non réalisés dans les objectifs de développement durable du programme de développement pour l’après-2014. 

Le Secrétaire général et les dirigeants du Forum des îles du Pacifique ont reconnu le caractère spécifique des vulnérabilités et des besoins de développement des petits États insulaires en développement et la nécessité d’améliorer leur capacité de résilience ; ils ont souligné la nécessité d’adapter les discussions sur le programme de développement pour l’après-2015 à ces vulnérabilités et besoins spécifiques.

Le Secrétaire général et les dirigeants du Forum des îles du Pacifique ont reconnu l’importance capitale que représentent pour la région du Pacifique le développement et la gestion durable ainsi que la préservation des ressources côtières et de la pêche, qui constituent une source de revenu indispensable et un véritable mode d’existence pour les communautés, l’industrie et les gouvernements de la région.

Le Secrétaire général et les dirigeants du Forum des îles du Pacifique ont reconnu le rôle important joué par la croissance économique dans le développement durable, ainsi que l’importance d’un financement durable pour le développement et de systèmes nationaux de planification et de coordination en faveur du développement renforcé.

Le Secrétaire général et les dirigeants du Forum des îles du Pacifique ont souligné que le réchauffement climatique est le principal défi que devra relever la région, menaçant les modes d’existence, la sécurité et le bien-être des populations du Pacifique, s’agissant notamment des nations vivant sur des atolls de faible altitude.  Ils se sont félicités des engagements des pays de la région afin de réduire leurs émissions de carbone, ces derniers ayant notamment montré l’exemple à travers la Déclaration de Majuro pour l’initiative climatique.  Ils ont également salué les déclarations faites par les chefs d’État de la région lors du Sommet sur le climat.  Ils ont pris note du soutien des Nations Unies aux négociateurs du Pacifique et exprimé leur volonté de capitaliser sur les initiatives des petits États insulaires en développement à l’occasion des futures réunions de la Conférence des États parties prévues en 2014 à Lima et à Paris en 2015, afin de parvenir à un résultat crédible et juridiquement contraignant lors de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

Le Secrétaire général et les dirigeants du Forum des îles du Pacifique ont souligné l’importance d’améliorer l’accès au financement climatique comme priorité des pays du Forum des îles du Pacifique, y compris au travers du Fonds vert pour le climat.  Ils ont noté que l’alignement et l’intégration des efforts de coordination du financement et du développement devraient continuer d’être encouragés et renforcés parmi toutes les parties prenantes à tous les niveaux.  Ils ont également appelé les partenariats des Nations Unies dans le Pacifique à renforcer leurs synergies, s’agissant notamment de l’adaptation aux changements climatiques, le développement d’énergies renouvelables et le renforcement de la résilience des petits États insulaires.  Ils ont également salué l’accord pour la création d’un Mécanisme international de Varsovie sur les pertes et dommages.

Le Secrétaire général et les dirigeants du Forum des îles du Pacifique ont déclaré que le maintien de la paix et la sécurité et le respect des droits de l’homme sont essentiels pour la réalisation de progrès sur le long terme dans la région du Pacifique.  À ce titre, ils ont souligné l’importance d’établir des partenariats solides et ouverts au dialogue aux niveaux global, régional, et national pour appuyer les efforts de consolidation de la paix.  Ils se sont par ailleurs félicités du déroulement pacifique des élections à Fidji, qui témoignent d’avancées significatives dans la transition démocratique du pays.

Le Secrétaire général et les dirigeants du Forum des îles du Pacifique ont réaffirmé leur engagement en faveur d’un dialogue régulier entre les Nations Unies et tous les membres du Forum des îles du Pacifique, y compris entre les dirigeants du Forum et le Secrétaire général, en marge de l’Assemblée générale.  Ils ont convenu de se réunir à nouveau en 2016.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.