Imprimer
SC/11679
28 novembre 2014

Le Comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 2140 (2014) examine l’application des sanctions avec le Yémen et les membres du Conseil de coopération du Golfe

Le 26 novembre, à sa 2e séance, le Comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 2140 (2014) a poursuivi son dialogue avec les représentants du Yémen et des pays membres du Conseil de coopération du Golfe, à savoir l’Arabie saoudite, le Bahreïn, les Émirats arabes unis, le Koweït, Oman et le Qatar, auprès de l’Organisation des Nations Unies.  Un représentant du Conseil de coopération du Golfe a également participé à la séance.

Les participants ont entendu un exposé du Coordonnateur du Groupe d’experts sur le Yémen sur les dispositifs d’application des sanctions en place dans les pays où s’était rendu le Groupe d’experts.  Ils ont exprimé leur adhésion aux objectifs de la résolution 2140 (2014), qui prévoit de décourager et de limiter les activités de ceux qui commettent ou financent des actes de nature à menacer la paix, la sécurité ou la stabilité au Yémen. Ils ont aussi souligné qu’il fallait appliquer le gel des avoirs et l’interdiction de voyager visant les trois personnes désignées par le Comité.

Les membres du Comité ont engagé les États Membres à répondre promptement aux demandes d’information que leur adressait le Groupe d’experts sur des points concernant l’application du gel des avoirs et de l’interdiction de voyager.  Ils les ont également engagés à s’adresser au Comité s’ils avaient besoin d’aide pour renforcer les moyens dont ils disposaient pour appliquer les sanctions ou de tout éclaircissement sur la portée et l’application de ces deux mesures.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.