Imprimer
SC/11636
7 novembre 2014

Le Comité du Conseil de Sécurité créé par la résolution 2140 (2014) désigne trois personnes visées par le gel des avoirs et l’interdiction de voyager

Le 7 novembre 2014, le Comité 2140 du Conseil de sécurité a désigné trois personnes visées par les mesures de gel des avoirs et d’interdiction de voyager énoncées, respectivement, aux paragraphes 11 et 15 de la résolution 2140 (2014) adoptée en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies.

 Le Comité répète que les sanctions doivent être appliquées rigoureusement car elles sont un instrument précieux si l’on veut que le processus de transition politique se fasse dans la paix et le calme, qu’il soit ouvert à tous et dirigé par les Yéménites.

 Suite à ces nouvelles désignations, le Comité rappelle aux États Membres qu’ils sont tenus, au titre de la résolution 2140 (2014), d’empêcher que leurs nationaux ou aucune personne ou entité se trouvant sur leur territoire ne mettent à la disposition de ces individus ou entités aucuns fonds, avoirs financiers ou ressources économiques, ou n’en permettent l’utilisation à leur profit.  Ils doivent également prendre les mesures nécessaires pour empêcher l’entrée ou le passage en transit sur leur territoire des individus désignés par le Comité.

On trouvera ci-après des détails concernant ces nouvelles désignations.

YEi.001 Nom: 1: ABD 2: AL-KHALIQ 3: AL-HUTHI 4: N.C. Nom (graphie d’origine):Titre: Désignation: commandant militaire houthi Date de naissance: 1984 Lieu de naissance: N.C. Pseudonymes fiables: a) Abd-al-Khaliq al-Huthi b) Abd-al-Khaliq Badr-al-Din al Huthi c) ’Abd al-Khaliq Badr al-Din al-Huthi Pseudonymes peu fiables: Abu-Yunus Nationalité: yéménite Numéro de passeport: N.C. Numéro national d’identification: N.C. Adresse: N.C. Inscrit le: 7 nov. 2014 Renseignements divers: sexe [masculin].

Résumé des motifs ayant présidé à l’inscription sur la Liste relative aux sanctions

Date de publication du résumé sur le site Web du Comité: 7 novembre 2014

 Abd al-Khaliq al-Huthi a été inscrit le 7 novembre 2014 sur la liste des personnes visées par des sanctions en application des paragraphes 11 et 15 de la résolution 2140 (2014), car il répond aux critères de désignation énoncés aux paragraphes 17 et 18 de la résolution.

Renseignements complémentaires

Abd al-Khaliq al-Huthi s’est livré à des actes qui menacent la paix, la sécurité ou la stabilité du Yémen, tels que des actes qui font obstacle à l’application de l’accord du 23 novembre 2011 entre le Gouvernement yéménite et ses opposants, prévoyant une transition pacifique du pouvoir au Yémen, et ceux qui font obstacle au processus politique au Yémen.

À la fin du mois d’octobre 2013, Abd al-Khaliq al-Huthi a dirigé l’attaque contre Dimaj (Yémen) menée par un groupe de combattants portant l’uniforme militaire yéménite.  Il y a eu plusieurs morts.

 À la fin du mois de septembre 2014, sur ordre d’Abd al-Khaliq al-Huthi, un nombre indéterminé de combattants non identifiés se seraient apprêtés à attaquer des locaux diplomatiques à Sanaa.  Le 30 août 2014, al-Huthi a coordonné l’acheminement d’armes d’Amran à un camp de protestation à Sanaa.

YEi.002 Nom: 1: ABDULLAH 2: YAHYA 3: AL HAKIM 4: N.C. Nom (graphie d’origine)Titre: Désignation: commandant en second du groupe houthi Date de naissance: a) Vers 1985 b) Entre 1984 et 1986 Lieu de naissance: a) Dahyan, Yémen b) province de Saadah (Yémen) Pseudonymes fiables: a) Abu Ali al Hakim b) Abu-Ali al-Hakim c) Abdallah al-Hakim d) Abu Ali Alhakim e) Abdallah al-Mu’ayyad Pseudonymes peu fiables: N.C. Nationalité: yéménite Numéro de passeport: N.C. Numéro national d’identification: N.C. Adresse: Dahyan, province de Saadah (Yémen) Inscrit le: 7 novembre 2014 Renseignements divers: sexe [masculin].

Résumé des motifs ayant présidé à l’inscription sur la Liste relative aux sanctions

Date de publication du résumé sur le site Web du Comité: 7 novembre 2014

Abdullah Yahya al Hakim a été inscrit le 7 novembre 2014 sur la liste des personnes visées par des sanctions en application des paragraphes 11 et 15 de la résolution 2140 (2014), car il répond aux critères de désignation énoncés aux paragraphes 17 et 18 de la résolution.

Renseignements complémentaires

Abdullah Yahya al Hakim s’est livré à des actes qui menacent la paix, la sécurité ou la stabilité du Yémen, tels que des actes qui font obstacle à l’application de l’accord du 23 novembre 2011 entre le Gouvernement yéménite et ses opposants, prévoyant une transition pacifique du pouvoir au Yémen, et ceux qui font obstacle au processus politique au Yémen.

En juin 2014, Abdullah Yahya al Hakim aurait tenu une réunion dans le but de préparer un coup d’État contre le Président yéménite Abdrabuh Mansour Hadi.  Al Hakim a rencontré des commandants militaires et de la sécurité ainsi que des chefs tribaux.  Des personnalités fidèles à l’ancien Président yéménite Ali Abdullah Saleh ont également participé à cette réunion, dont l’objectif était de coordonner les activités militaires afin de s’emparer de Sanaa, la capitale du Yémen. 

Le 29 août 2014, dans une déclaration publique, le Président du Conseil de sécurité de l’ONU a déclaré que le Conseil condamnait les agissements des forces sous le commandement d’Abdullah Yahya al Hakim, qui, le 8 juillet 2014, ont envahi Amran (Yémen), y compris le quartier général de l’armée yéménite.  Al Hakim a dirigé la prise de pouvoir violente de la province d’Amran, en juillet 2014, et était le commandant militaire chargé de prendre des décisions concernant les conflits dans la province d’Amran et le district d’Hamdan (Yémen). 

 Au début du mois de septembre 2014, Abdullah Yahya al Hakim est resté à Sanaa pour superviser les combats au cas où ils commenceraient.  Son rôle consistait à organiser des opérations militaires en vue de renverser le Gouvernement yéménite et d’assurer la sécurité et le contrôle de toutes les voies d’entrée et sortie de Sanaa.

YEi.003 Nom: 1: ALI 2: ABDULLAH 3: SALEH 4: N.C. Nom (graphie d’origine)Titre: Désignation: a) Président du Congrès général du peuple, parti yéménite b) ancien Président de la République du Yémen Date de naissance: a) 21 mars 1945 b) 21 mars 1946 c) 21 mars 1942 Lieu de naissance: a) Bayt al-Ahmar, province de Sanaa, Yémen b) Sanaa Pseudonymes fiables: Ali Abdallah Salih Pseudonymes peu fiables: N.C. Nationalité: yéménite Numéro de passeport: 00016161 (Yémen) Numéro national d’identification: N.C. Adresse: N.C. Inscrit le: 7 novembre 2014 Renseignements divers: sexe [masculin].

Résumé des motifs ayant présidé à l’inscription sur la Liste relative aux sanctions

Date de publication du résumé sur le site Web du Comité: 7 novembre 2014

 Ali Abdullah Saleh a été inscrit le 7 novembre 2014 sur la liste des personnes visées par des sanctions en application des paragraphes 11 et 15 de la résolution 2140 (2014), car il répond aux critères de désignation énoncés aux paragraphes 17 et 18 de la résolution.

Renseignements complémentaires

Ali Abdullah Saleh s’est livré à des actes qui menacent la paix, la sécurité ou la stabilité du Yémen, tels que des actes qui font obstacle à l’application de l’accord du 23 novembre 2011 entre le Gouvernement yéménite et ses opposants, prévoyant une transition pacifique du pouvoir au Yémen, et ceux qui font obstacle au processus politique au Yémen.

Aux termes de l’accord du 23 novembre 2011, approuvé par le Conseil de coopération du Golfe, Ali Abdullah Saleh a quitté la présidence du Yémen après être resté plus de 30 ans au pouvoir.

À compter de l’automne 2012, Ali Abdullah Saleh serait devenu l’un des principaux défenseurs des actes de violence commis par les Houthis dans le nord du Yémen.

Plus récemment, au mois de septembre 2014, Saleh a tenté de déstabiliser le Yémen en incitant d’autres personnes à saper l’administration centrale afin de créer un climat suffisamment instable propice à un coup d’État.  D’après un rapport établi en septembre 2014 par le Groupe d’experts des Nations Unies sur le Yémen, Saleh appuyerait les actes de violence commis par certains Yéménites en leur fournissant des fonds et un soutien politique, et veillerait à ce que les membres du Congrès général du peuple continuent de contribuer à la déstabilisation du Yémen par divers moyens.

 Le rapport établi en septembre 2014 par le Groupe d’experts des Nations Unies sur le Yémen fait également état d’allégations selon lesquelles Ali Abdullah Saleh aurait utilisé des agents d’Al-Qaida dans la péninsule arabique pour commettre des assassinats et des attaques contre des installations militaires en vue d’affaiblir le Président Hadi et de créer un sentiment de mécontentement au sein de l’armée et de l’ensemble de la population yéménite.  Des affrontements ayant eu lieu dans le sud du Yémen en février 2013 étaient le résultat des efforts conjugués de Saleh, d’Al-Qaida dans la péninsule arabique et du sécessionniste sudiste Ali Salim Al-Bayd visant à créer des conflits avant la Conférence de dialogue national prévue le 18 mars 2013 au Yémen.

 La liste des sanctions du Comité peut être consultée sur son site Web à l’adresse URL ci-après: http://www.un.org/french/sc/committees/2140/.  Le Comité actualise régulièrement cette liste lorsqu’il consent à ajouter ou à supprimer des informations pertinentes conformément aux procédures définies dans ses Directives.  

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.