Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 7 octobre 2014

dbf141007
7 octobre 2014

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 7 octobre 2014

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas

un document officiel des Nations Unies)

 

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU:

Invité du Point de presse

M. Kevin Kennedy, Coordonnateur humanitaire adjoint en Iraq, participe au Point de presse en visioconférence depuis Erbil, en Iraq.

Déplacement du Secrétaire général

Le Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, va débuter une série de déplacements demain en se rendant d’abord à Washington pour participer à plusieurs réunions spéciales à la Banque mondiale.  Il participera à des sessions centrées sur les efforts de lutte contre la maladie à virus Ebola, l’amélioration de l’hygiène publique en Haïti et le soutien au financement du développement.  Il rencontrera également le Président de la Banque mondiale, M. Jim Yong Kim.

De Washington, M. Ban se rendra à Tunis.  Il sera en Tunisie pour exprimer le soutien de la communauté internationale et des Nations Unies au processus de transition dans le pays.  À Tunis, le Secrétaire général devrait rencontrer le Président Moncef Marzouki, le Premier Ministre Mehdi Jomaa et le Ministre des affaires étrangères Mongi Hamdi.  Il aura également des entretiens avec les responsables de l’Assemblée nationale de Tunisie, notamment son Président et les Présidents de commissions, ainsi qu’avec des responsables de la société civile.

Après Tunis, le Secrétaire général se rendra au Caire, en Égypte, pour y participer à la conférence des donateurs pour la reconstruction de Gaza, prévue dimanche, le 12 octobre.

Syrie

Hier soir, comme vous le savez déjà, nous avons publié un communiqué dans lequel le Secrétaire général a exprimé sa grande préoccupation devant l’offensive actuellement menée par l’État islamique en Iraq et au Levant (EIIL) contre la ville d’Aïn al-Arab (Kobani, langue kurde), située dans le nord de la Syrie.  Cette offensive a déjà entraîné des déplacements massifs de civils, fuyant notamment vers la Turquie, et de nombreux morts et blessés.

À la lumière des violations flagrantes et généralisées des droits de l’homme et du droit international humanitaire qui ont été commises par le groupe terroriste dans les zones tombées sous son contrôle en Syrie et en Iraq au cours de sa campagne barbare, le Secrétaire général demande instamment à tous ceux qui ont les moyens de le faire de prendre des mesures immédiates pour protéger la population civile assiégée d’Aïn al-Arab.

Et aujourd’hui le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) s’est également dit très alarmé par la situation à Kobani.  Il s’est dit très préoccupé pour la sécurité des civils qui sont restés à Kobani ou dans la zone frontalière située près de la ville, ou encore dans les villages alentours.  Le HCDH est également extrêmement inquiet du sort des combattants capturés par l’EIIL, vu les meurtres répétés et les exécutions sommaires de prisonniers commis en Syrie et en Iraq par les terroristes.

Liban

Cet après-midi au Liban, l’armée israélienne a confirmé que deux de ses soldats avaient été blessés par un engin explosif alors qu’ils étaient sur une position israélienne dans la zone de Chebaa.  L’incident a été suivi par des tirs d’artillerie effectués en représailles par les militaires israéliens vers la zone des collines de Kfarchouba.

En apprenant ces informations, la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) a contacté les deux parties, les appelant au maximum de retenue et leur demandant de coopérer avec la FINUL pour réduire le niveau de tension et empêcher une escalade.  La FINUL a lancé une enquête pour établir les faits et les circonstances de cet incident.

Cet incident est une violation de la résolution 1701 de l’ONU.  De tels actes vont à l’encontre des efforts déployés pour réduire les tensions et établir un climat stable et sûr dans le sud du Liban.

Soudan du Sud

À Jouba, la Représentante spéciale du Secrétaire-général au Soudan du Sud, Mme Ellen Margrethe Løj, a donné sa première conférence de presse depuis sa prise de fonctions début septembre.

Elle a déclaré que les pourparlers de paix parrainés par l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) étaient plus lents qu’initialement espéré.  Elle a appelé les dirigeants politiques du Soudan du Sud à faire les compromis nécessaires pour la paix.  Elle a également dit que la protection des civils restait une priorité essentielle du mandat de la Mission de l’ONU.

Quant aux conditions de vie dans les camps et installations de l’ONU, Mme Løj a déclaré que la Mission et ses partenaires humanitaires travaillaient en étroite collaboration sur des solutions durables, encourageant le retour volontaire chez elles des personnes déplacées.  Et en attendant, comme vous le savez, la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud installe les personnes déplacées dans de nouveaux sites à Jouba et Malakal pour désengorger les sites de l’ONU.

Mali

Le Secrétaire général adjoint pour les opérations de Maintien de la Paix, M. Hervé Ladsous, est actuellement au Mali, où il assistera à une cérémonie à la mémoire des neuf Casques bleus nigériens qui ont été tués la semaine dernière dans une embuscade, et exprimera son soutien au contingent tchadien, qui a également subi des pertes ces dernières semaines.

M. Ladsous s’entretiendra également avec le Président et le Ministre des affaires étrangères du Mali.

Demain, il rencontrera le personnel de la Mission de l’ONU au Mali.  M. Ladsous informera également le Conseil de sécurité par visioconférence depuis Bamako.

Haïti

La Chef de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH), Mme Sandra Honoré, a publié une déclaration durant le week-end, après le décès de l’ancien Président d’Haïti, Jean-Claude Duvalier.

Elle a déclaré que le retour de M. Duvalier en 2011 en Haïti avait été l’occasion pour le pays de faire face aux souvenirs douloureux de son passé récent grâce aux processus de reddition de comptes et de réconciliation.  Elle a ajouté que ces processus devaient se poursuivre.

De même, nos collègues des droits de l’homme à Genève ont souligné qu’il était essentiel que Haïti continue les procédures judiciaires et les enquêtes en cours visant d’autres individus accusés de s’être rendus responsables de graves crimes et de violations des droits de l’homme durant le régime Duvalier.

Bien que Jean-Claude Duvalier n’ait jamais été jugé, le Bureau des droits de l’homme rappelle que le 28 février 2013, il avait au moins fait face à certains de ses accusateurs, quand la Cour d’appel lui avait ordonné de comparaître en personne.

Afghanistan

Toujours au chapitre des droits de l’homme, nos collègues de Genève ont fait part de leur inquiétude après que les services du Ministère de la justice afghan ont annoncé que cinq hommes accusés de vol et de viol collectif près de Kaboul seraient exécutés demain.

Le Bureau note que bien que ces crimes soient odieux, le processus judiciaire ayant mené à ces condamnations ne correspond pas aux normes nationales et internationales d’un procès juste.

Ebola

Juste un mot sur la crise provoquée par le virus Ebola: le Coordonnateur adjoint du système des Nations Unies pour Ebola et Chef de la gestion de la crise, M. Anthony Banbury, est aujourd’hui à Conakry, en Guinée.  Il y rencontre des responsables gouvernementaux et des partenaires pour évaluer les besoins qui se posent dans le pays.  Il s’agit de la dernière étape de son voyage dans les trois pays les plus touchés.

Nominations du Secrétaire général

Le Secrétaire général a nommé M. Simon Munzu, du Cameroun, comme son Représentant spécial adjoint à l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire.  M. Munzu succèdera à M. Arnaud Akodjénou, du Bénin, qui est maintenant Représentant spécial adjoint du Secrétaire général auprès de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) au Mali.  Le Secrétaire général le remercie pour son action remarquable en Côte d’Ivoire.

M. Ban Ki-moon a également nommé M. Tadamichi Yamamoto, du Japon, comme son Représentant spécial adjoint pour la Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan.  Il succède à M. Nicholas Haysom, de l’Afrique du Sud, qui était en poste depuis mars 2012.  Comme vous le savez M. Haysom a été nommé Représentant spécial du Secrétaire général.

 

 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.