Le Secrétaire général estime que le moment est venu de réfléchir aux moyens de préserver les perspectives d’une solution à deux États au Moyen-Orient

SG/SM/15815
1 mai 2014

Le Secrétaire général estime que le moment est venu de réfléchir aux moyens de préserver les perspectives d’une solution à deux États au Moyen-Orient

1/5/2014
Communiqué de presse
SG/SM/15815
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL ESTIME QUE LE MOMENT EST VENU DE RÉFLÉCHIR AUX MOYENS

DE PRÉSERVER LES PERSPECTIVES D’UNE SOLUTION À DEUX ÉTATS AU MOYEN-ORIENT


La déclaration suivante a été communiquée, aujourd’hui, par le Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon:


Le Secrétaire général a suivi de près les derniers développements du Processus de paix au Moyen-Orient.  Il note, comme lors du débat du Conseil de sécurité le 29 avril, que le moment est venu tant pour la communauté internationale que pour les parties, de réfléchir à la façon de préserver les perspectives d’une solution à deux États.


Le Secrétaire général exhorte les Israéliens et les Palestiniens à faire preuve de prudence, à éviter les mesures unilatérales qui réduiraient les perspectives d’une reprise des négociations et à aboutir à un accord.  Il incombe aux parties de se convaincre mutuellement qu’elles sont toujours des partenaires pour la paix.  La communauté internationale doit aussi maintenir l’engagement déclaré de longue date à réaliser un règlement de paix global.


Le Secrétaire général appelle toutes les parties concernées à profiter de manière constructive de cette période pour trouver les moyens d’aller véritablement de l’avant.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.