Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité au sujet de la MINUSCA

SC/11562-AFR/2968-PKO/436
15 septembre 2014

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité au sujet de la MINUSCA

15/9/2014
Conseil de sécurité
SC/11562
AFR/2968
PKO/436
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

DÉCLARATION À LA PRESSE FAITE PAR LE CONSEIL DE SÉCURITÉ AU SUJET DE LA MINUSCA


On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite aujourd’hui par la Présidente du Conseil de sécurité pour le mois de septembre, Mme Samantha Power (États-Unis):


Les membres du Conseil de sécurité se sont félicités du transfert de responsabilités de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique sous conduite africaine (MISCA) à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA), qui a eu lieu sans heurt le 15 septembre, conformément à la résolution 2149.


Les membres du Conseil ont réaffirmé leur profonde gratitude à la mission de l’Union africaine, la MISCA, aux pays qui lui fournissent des contingents et des effectifs de police, ainsi qu’aux forces françaises et à l’EUFOR pour le rôle décisif qu’ils jouent pour assurer la protection des civils et améliorer la sécurité.


Les membres du Conseil, tout se félicitant du recul de la violence, demeurent profondément préoccupés par les violations du droit international humanitaire et les violations généralisées des droits de l’homme et exactions qui continuent d’être commises en République centrafricaine.


Les membres du Conseil ont exprimé leur gratitude au personnel de la MINUSCA, y compris aux contingents qui ont été transférés de la MISCA et aux pays supplémentaires qui ont fourni des contingents, permettant ainsi d’augmenter les effectifs déployés le 15 septembre.  Ils ont souligné que la MINUSCA devait accélérer le déploiement de ses moyens civils, policiers et militaires en République centrafricaine, y compris le soutien logistique et la structure de commandement et de contrôle nécessaires, afin d’être pleinement opérationnelle le plus tôt possible.


Les membres du Conseil ont par ailleurs souligné que le déploiement de la MINUSCA devrait s’inscrire dans le cadre de l’action menée en faveur de la mise en œuvre immédiate et intégrale, par tous les signataires, de l’accord de cessation des hostilités et de la violence conclu à Brazzaville le 23 juillet, et dans le cadre d’un processus politique élargi sous conduite centrafricaine visant à s’attaquer aux causes profondes du conflit.


Les membres du Conseil ont demandé aux autorités de transition, à cet égard, de prendre des mesures concrètes en vue d’instaurer un dialogue politique global et sans exclusive et un processus de réconciliation nationale qui assureraient la participation pleine, effective et égale des femmes; d’appuyer la lutte contre l’impunité; de définir une stratégie de désarmement, de démobilisation, de réintégration et de rapatriement, englobant des enfants précédemment associés à des forces et groupes armés; et de remettre sur pied des institutions publiques efficaces, notamment par le biais d’une réforme du secteur de la sécurité, menée par les autorités de transition, avec le concours de l’Organisation des Nations Unies.


Les membres du Conseil ont de nouveau lancé un appel aux autorités de transition pour qu’elles accélèrent les préparatifs de la tenue d’élections présidentielle et législatives libres, régulières, transparentes et ouvertes à tous prévues pour février 2015, et qu’elles adoptent sans tarder des mesures concrètes nécessaires pour atteindre cet objectif, avec l’aide de l’ONU et d’autres partenaires.


Les membres du Conseil ont fait valoir que la poursuite de la mission de la région, y compris du Président de la CEEAC et de son médiateur, ainsi que de l’Union africaine, de concert avec l’Organisation des Nations Unies, sera d’une importance cruciale dans la recherche d’une paix et d’une stabilité durables en République centrafricaine, et exhorté la communauté internationale à continuer d’apporter son soutien aux populations et aux autorités de transition centrafricaines.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.