Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 24 mai 2019

dbf190524
24 mai 2019

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 24 mai 2019

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Journée des soldats de la paix

Le Secrétaire général a pris part aujourd’hui à plusieurs événements organisés en lien avec la Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies qui est célébrée aujourd’hui.

Il a déposé une couronne pour honorer le courage des femmes et des hommes qui ont donné leur vie pour protéger les autres et donner aux pays déchirés par la guerre une chance de paix et d’espoir.  Dans son intervention, le Secrétaire général a déclaré que nous demandions beaucoup à nos soldats de la paix et que, en retour, nous devions continuer à faire tout ce qui était en notre pouvoir pour veiller autant que possible à leur sûreté.

Il a ensuite pris part à la remise de la médaille du capitaine Mbaye Diagne, la plus haute et la plus prestigieuse reconnaissance des Nations Unies au service du maintien de la paix.  Cette médaille a été décernée au défunt soldat Chancy Chitete, du Malawi, décédé en protégeant un camarade blessé alors qu’il servait en République démocratique du Congo.

Le Secrétaire général a considéré le soldat Chitete comme un véritable héros, soulignant que son héroïsme désintéressé et son sacrifice avaient aidé les soldats de maintien de la paix à atteindre leur objectif et à déloger la milice de son bastion, ce qui était indispensable pour poursuivre les actions de lutte contre l’Ebola.

Il a exprimé sa gratitude à la famille du soldat Chitete, y compris son épouse et sa fille, en bas âge, en les rencontrant après la cérémonie.

C’est la première fois que cette médaille est remise depuis sa présentation à la famille du capitaine Diagne en 2016.

Le Secrétaire général a également pris la parole lors de la cérémonie de remise des médailles Dag Hammarskjöld pour rendre hommage aux membres des forces armées et de la police des Nations Unies, aux fonctionnaires internationaux, au personnel national et aux Volontaires des Nations Unies décédés en 2018 et 2019.

Venus de différents horizons, nos héros décédés étaient unis dans leurs efforts pour aider l’ONU à atteindre son objectif le plus important: sauver de nouvelles générations du fléau de la guerre.

Déplacements du Secrétaire général

Lundi, le Secrétaire général se rendra en Autriche pour une visite programmée de longue date.  Il participera à plusieurs réunions à l’occasion du quarantième anniversaire de la présence de l’ONU à Vienne.

Il assistera également à la réunion annuelle du R20, une organisation qui réunit des dirigeants du monde politique, des entreprises et des représentants du secteur privé qui œuvrent dans le domaine des changements climatiques.

Il se rendra à Aix-la-Chapelle (Allemagne), du 29 au 30 mai, pour recevoir le prix international Charlemagne, un honneur décerné chaque année depuis 1950 pour les efforts déployés au service de l’unification européenne.

Le Secrétaire général sera de retour au Siège le 3 juin.

République centrafricaine

Hier soir, nous avons publié une déclaration au nom du Secrétaire général dans laquelle il condamnait les attaques perpétrées contre des villages de l’ouest de la République centrafricaine, qui ont fait au moins 34 morts.  Le Secrétaire général a appelé les autorités du pays à enquêter sur ces attaques et à traduire rapidement les responsables en justice. 

Désarmement

« Assurer notre avenir commun » est le thème du programme de désarmement du Secrétaire général qui connaît aujourd’hui son premier anniversaire.

Dans un message vidéo enregistré pour l’occasion, le Secrétaire général met en garde que « les États doivent rechercher la sécurité par la diplomatie et le dialogue, et non par la fabrication de nouvelles armes ».

Il rappelle à tous que dans le monde agité qui est le nôtre, « le désarmement est le moyen de prévenir les conflits et de maintenir la paix ».

Libye

Les collègues du Bureau de la coordination des affaires humanitaires sur le terrain en Libye sont profondément préoccupés par le fait que deux secouristes de plus sont décédés hier dans l’exercice de leurs fonctions, lorsque deux ambulances blindées clairement identifiables ont été frappées par un bombardement à Tripoli.

Un médecin a été tué lorsque la première ambulance a été touchée.  La deuxième ambulance a été frappée alors qu’elle tentait de récupérer les victimes de la première attaque, tuant un ambulancier et blessant trois autres personnes à bord.

Cela porte à six le nombre d’agents de santé tués depuis le début des affrontements en cours, avec sept autres blessés, tandis que 14 ambulances ont été endommagées ou détruites.  En outre, deux établissements de santé ont été frappés par des bombardements.

En outre, les déplacements de civils ont continué d’augmenter: on compte plus de 82 000 personnes déplacées à la suite des affrontements, selon l’Agence des Nations Unies pour les migrations (OIM).

Conférence d’Oslo

Une conférence s’est tenue aujourd’hui à Oslo.  Environ 50 États, agences de l’ONU, ONG et autres participants ont soumis des engagements écrits en matière de politique et de pratiques optimales sur la manière de mettre fin à la violence sexuelle et sexiste, tandis que beaucoup d’autres ont donné un aperçu des mesures spécifiques et montré leur volonté politique pour mettre fin à ce fléau.

Plusieurs centaines d’engagements ont été pris dans les domaines suivants: normes et cadres juridiques, soutien opérationnel, services de prévention de la violence sexuelle et sexiste et de réponse à la violence sexiste, leadership et coordination.

Bangladesh

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) indique qu’en raison des pluies sporadiques au Bangladesh, dans la péninsule de Teknaf, ses partenaires et lui ont prévu d’acheminer de l’eau dans les prochains jours pour les 140 000 réfugiés rohingya.

Les réserves en eau dans les zones d’installation de réfugiés sont à un niveau critique et les rations d’eau ont été coupées.

La disponibilité limitée de l’eau suscite des inquiétudes quant à l’émergence potentielle de maladies d’origine hydrique.

Enfin, une mise à jour sur le financement de la crise humanitaire des Rohingya: moins d’un cinquième des 920 millions de dollars nécessaires au Plan de réponse de 2019 pour aider plus de 900 000 réfugiés rohingya ont été reçus jusqu’à présent.

Afghanistan

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a sonné l’alarme aujourd’hui sur la situation nutritionnelle des enfants en Afghanistan.

Sur les deux millions d’enfants de moins de 5 ans souffrant de grave malnutrition, 600 000 souffrent de malnutrition aiguë la plus sévère et doivent être traités pour pouvoir survivre.

L’UNICEF est le seul fournisseur d’aliments thérapeutiques prêts à l’emploi pour les enfants malnutris en Afghanistan, mais 60% de ces enfants ne peuvent pas être atteints par cette aide si l’aide supplémentaire de 7 millions de dollars n’est pas fournie.

Le Secrétaire général adjoint aux opérations de paix, M. Jean-Pierre Lacroix, était l’invité du point de presse, à l’occasion de la Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies.

 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.