Imprimer
AG/10831
10 juin 2009

Élection du Ministre libyen des affaires de l’Union africaine, Ali Abdussalam Treki, à la présidence de la soixante-quatrième session de l’Assemblée générale

10/06/2009
Assemblée générale
AG/10831
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Assemblée générale

Soixante-troisième session

86e séance plénière - matin


ÉLECTION DU MINISTRE LIBYEN DES AFFAIRES DE L’UNION AFRICAINE, ALI ABDUSSALAM TREKI,

À LA PRÉSIDENCE DE LA SOIXANTE-QUATRIÈME SESSION DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE


En présence du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, le Ministre chargé des affaires de l’Union africaine (UA) de la Jamahiriya arabe libyenne, M. Ali Abdussalam Treki, a été élu ce matin, par acclamation, Président de la soixante-quatrième session de l’Assemblée générale.  L’Assemblée a également élu ses 21 vice-présidents ainsi que les membres des bureaux de six grandes commissions. 


« Je compte m’appuyer sur l’aide de chaque État Membre des Nations Unies et ne pas m’aligner sur un groupe ou un parti en particulier », a déclaré le nouveau Président de l’Assemblée générale, à la suite de son élection.  M. Treki a précisé que les seuls mots d’ordre qu’il suivrait seraient ceux en faveur de la justice, de la sécurité, de la paix et du bien commun, au profit de la communauté internationale tout entière.


Le Président de la prochaine session de l’Assemblée générale, qui devait être choisi cette année parmi les candidats du continent africain, prendra ses fonctions en septembre.  Ancien Ministre des affaires étrangères et par trois fois Représentant permanent de son pays auprès des Nations Unies, M. Treki a cité parmi ses priorités la réforme du système des Nations Unies, en particulier le Conseil de sécurité et l’Assemblée générale. 


La Charte de l’ONU n’a été rédigée que par 50 pays alors que l’Organisation compte aujourd’hui 192 États Membres, a-t-il relevé.  L’Assemblée doit donc se voir conférer sa pleine autorité et pouvoir exercer toutes ses responsabilités.


M. Treki a dénoncé la course à l’armement à laquelle se sont livrés les grandes puissances, déplorant notamment le fait que les petits pays se voient contraints d’augmenter leurs budgets militaires pour se défendre, et ce au détriment de leur développement.  Il a également mis l’accent sur la nécessité de continuer la lutte contre la pauvreté et la faim, les maladies et l’analphabétisme, et aussi pour le respect des droits de l’homme et la justice.


La réalisation des droits de l’homme doit permettre à chacun de vivre dignement, grâce à une bonne alimentation, des médicaments, de l’eau potable, une éducation et des services de santé, notamment les moyens de combattre des maladies graves comme le VIH/sida, le paludisme et la tuberculose.  Cela ne peut se faire que grâce à une solidarité et une coordination entre les pays, a averti le Président élu.


S’agissant des négociations sur les changements climatiques, il a appelé les États Membres à continuer de coopérer pour que l’Assemblée générale soit un instrument efficace dans ce processus et permette d’arriver à la création d’un nouveau cadre de travail.  Pour M. Treki, la crise économique et financière représente également une des préoccupations majeures qui exige un renforcement des efforts en vue de trouver des méthodes nouvelles pour y faire face.


Le Président de la session en cours, M. Miguel d’Escoto Brockmann du Nicaragua, s’est félicité de l’élection de M. Treki, avant que le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, salue le retour d’un fin connaisseur de l’ONU, alors qu’elle doit atteindre de nouveaux niveaux de coopération pour résoudre les problèmes communs.


Ce sont ensuite les représentants des Groupes des États d’Afrique, d’Amérique latine et des Caraïbes, d’Asie, d’Europe occidentale et autres États et d’Europe orientale, qui ont pris la parole pour présenter leurs félicitations au Président élu et exprimer leur satisfaction de voir accéder à ce poste un homme dont l’expérience des questions internationales est connue.  Au nom des États arabes, le représentant du Bahreïn s’est félicité de ce que M. Treki se situe « au croisement des mondes arabe et africain ».


Selon une pratique établie, le Secrétaire général a procédé à un tirage au sort à l’issue duquel le Cambodge a été choisi pour occuper la première place dans la salle de l’Assemblée pour la soixante-quatrième session.  Les autres sièges seront attribués en suivant l’ordre alphabétique des noms des pays en anglais.  Le même ordre sera respecté dans les grandes commissions dont les Présidents ont également été élus aujourd’hui.


La Commission des questions de désarmement et de sécurité internationale (Première Commission) sera ainsi présidée par M. José Luis Cancela de l’Uruguay.  Mme Tetyana Pokhval’ona de l’Ukraine et MM. Hossam Aly de l’Égypte, Hilario Davide des Philippines et Florian Laudi de l’Allemagne, se départageront ultérieurement les trois vice-présidences et le poste de Rapporteur.


La Commission économique et financière (Deuxième Commission) sera présidée par M. Park In-kook de la République de Corée.  Les trois vice-présidences et le poste de Rapporteur se joueront entre Mme Denise McQuade de l’Irelande et MM. Mohamed Chérif Diallo de la Guinée, Carlos Enrique García González d’El Salvador et Dragan Micic de la Serbie.


La Commission des questions sociales, humanitaires et culturelles (Troisième Commission) sera présidée par M. Normans Penke de la Lettonie.  Mmes Nicola Hill de la Nouvelle-Zélande et Fiola Hoosen de l’Afrique du Sud, ainsi que MM. Edgar Pérez du Pérou et Zahid Rastam de la Malaisie, occuperont ultérieurement les trois vice-présidences et le poste de Rapporteur.


La Commission des questions politiques spéciales et de la décolonisation (Quatrième Commission) sera présidée par M. Nassir Abdulaziz Al-Nasser du Qatar.  Deux postes de vice-président ont d’emblée été attribués à MM. Ridas Petkus de la Lituanie et Reniery Valladares du Honduras; le troisième poste devant être attribué ultérieurement.  M. Khalid Mohamad Osman du Soudan a été élu Rapporteur.


La Commission des questions administratives et budgétaires (Cinquième Commission) sera présidée par M. Peter Maurer de la Suisse.  Les postes de vice-président ont été attribués à Mme Sirithon Wairatpanij de la Thaïlande et MM. Danilo Rosales Díaz du Nicaragua et Babou Sene du Sénégal.  Mme Yuliana Georgieva de la Bulgarie a été élue Rapporteure de la Cinquième Commission.


La Commission des questions juridiques (Sixième Commission) sera présidée par M. Mourad Benmehidi de l’Algérie.  Deux postes de vice-président ont été attribués à MM. Esmaeil Baghaei Hamaneh de la République islamique d’Iran et Andris Stastoli de l’Albanie.  M. Pierre Cartuyvels de la Belgique a été élu Rapporteur.  Le troisième poste de vice-président sera attribué ultérieurement.


L’Assemblée générale a en outre désigné les 21 États Membres, dont les cinq membres permanents du Conseil de sécurité (Chine, États-Unis, Fédération de Russie, France et Royaume-Uni), qui exerceront la vice-présidence de la soixante-quatrième session.  Il s’agit du Cameroun, du Ghana, de la Guinée Bissau, de l’Afrique du Sud et du Soudan, pour le Groupe des États d’Afrique; de l’Inde, du Kazakhstan, des Maldives, du Népal et du Turkménistan, pour le Groupe des États d’Asie. 


Le Groupe des États d’Europe orientale est représenté par la Slovénie, alors que celui de l’Amérique latine et des Caraïbes l’est par la Barbade, El Salvador et le Venezuela.  Enfin, le Groupe des États d’Europe occidentale et autres États est représenté par la Belgique et la Finlande.


Par ailleurs, l’Assemblée a élu Israël, pour un mandat expirant le 31 décembre 2009, membre du Comité du programme et de la coordination (CPC), principal organe subsidiaire du Conseil économique et social (ECOSOC) et de l’Assemblée générale en matière de planification, de programmation et de coordination.  Ce poste était vacant depuis le 1er janvier 2007, mais l’ECOSOC avait reporté l’élection d’un représentant du Groupe des États d’Europe occidentale et autres États.


La prochaine séance de l’Assemblée générale sera annoncée dans le Journal. 


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.