Imprimer
AG/10714
4 juin 2008

MIGUEL D’ESCOTO BROCKMANN, DU NICARAGUA, ÉLU PRÉSIDENT DE LA SOIXANTE-TROISIÈME SESSION DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

4/06/2008
Assemblée générale
AG/10714
Département de l’information • Service des informations et des accréditations • New York

Assemblée générale

Soixante-deuxième session

99e séance plénière - matin


MIGUEL D’ESCOTO BROCKMANN, DU NICARAGUA, ÉLU PRÉSIDENT DE LA SOIXANTE-TROISIÈME SESSION DE L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE


L’Assemblée a également désigné les vingt et un vice-présidents, ainsi que les Présidents et les membres des bureaux de ses six grandes commissions


M. Miguel D’Escoto Brockmann, du Nicaragua, a été élu par acclamation, ce matin, Président de la soixante-troisième session de l’Assemblée générale dont les travaux s’ouvriront le 16 septembre prochain.  L’ancien Ministre nicaraguayen des affaires étrangères, dont la candidature était présentée par le Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes (GRULAC), a mis l’accent sur le devoir d’« unité » de l’Organisation.  « L’unité « fondée sur le principe de l’égalité souveraine de tous ses Membres » est la demande la plus grande de notre Organisation aujourd’hui », a-t-il assuré.


« Les Nations Unies ont encore beaucoup à donner à ce monde mais, afin d’être efficaces, elles doivent être ce que leur nom implique: une organisation de nations unies, pas de nations qui sont dispersées, ou même pire, soumises », a-t-il déclaré.  En effet, pour le Président élu, « nos nations doivent être unies dans la lutte visant à démocratiser les Nations Unies, unies dans leur détermination à préserver le monde et toutes les expressions de vie en leur sein, pour le bien des générations présentes et futures, du fléau de la guerre parmi les États Membres et les actes d’agression tels que ceux qui se produisent en Iraq et en Afghanistan ».  « Et elles doivent être unies dans la lutte visant à éradiquer la faim et la pauvreté, ainsi que dans la lutte pour la préservation de l’indispensable biodiversité et de la diversité culturelle », a poursuivi le Président de la soixante-troisième session.


« L’unité que le monde nous réclame est née de l’amour et du désir de faire de chacun de nous des instruments de paix, de justice et de solidarité », a-t-il encore déclaré, estimant que Gandhi devrait « nous servir d’exemple dans cette lutte pour un monde meilleur ».  M. D’Escoto a dit « fermement » croire « dans le pouvoir revitalisant de l’amour, et qu’une alternative et un monde meilleur auxquels chacun de nous aspire sont possibles ».


Le Président de l’actuelle soixante-deuxième session, M. Srgjan Kerim, a estimé que la position élevée qu’occupent désormais, avec cette élection, le Nicaragua et le GRULAC, constituait « une occasion importante de renforcer le rôle de l’Assemblée générale et de promouvoir les trois piliers des Nations Unies: développement, paix et sécurité, droits de l’homme ». 


« Ayant été Ministre des affaires étrangères du Nicaragua pendant plus de 10 ans », M. D’Escoto pourra, lors de la prochaine session de l’Assemblée générale, « puiser dans une vaste expérience politique et diplomatique, tant au niveau national qu’international », a-t-il ajouté.  « Tout au long de sa vie, Miguel D’Escoto a œuvré avec grand dévouement pour aider les gens vivant dans la pauvreté à surmonter l’injustice sociale et à affronter les conséquences de graves catastrophes naturelles », a souligné M. Kerim, qui s’est dit convaincu que l’expérience pointue de son successeur sera d’une « grande aide pour diriger le travail de l’Assemblée », en particulier dans l’Agenda pour le développement des Nations Unies.


Les questions prioritaires d’aujourd’hui exigent que les Nations Unies soient « en mesure de relever les défis posés par la crise alimentaire, les changements climatiques, le terrorisme mondial et les violations flagrantes des droits de l’homme », a expliqué le Président de la soixante-deuxième session, mettant ainsi l’accent sur la réforme de l’Organisation.  « L’expérience montre que lorsque les États Membres s’engagent de façon importante dans les questions prioritaires, l’Assemblée générale devient plus forte et plus efficace, et que nous sommes mieux à même d’être à la hauteur des grandes attentes de l’opinion mondiale vis-à-vis du véritable parlement des nations », a déclaré M. Kerim.


La Vice-Secrétaire générale, Mme Asha-Rose Migiro, a salué également les dizaines d’années d’expérience de M. D’Escoto, « non seulement sur la scène internationale mais aussi sur le terrain humanitaire ».  Cette « carrière longue et variée » constituera pour le prochain Président un atout « ici aux Nations Unies, dans l’élan en cours vers la prochaine session de l’Assemblée générale », a-t-elle dit.  Mme Migiro a ainsi précisé que le Secrétaire général, M. Ban Ki-moon, et le Président de l’Assemblée générale avaient déjà lancé les préparatifs pour l’organisation conjointe de la réunion de haut niveau sur les Objectifs du Millénaire pour le développement, le but de ce sommet étant d’accélérer les progrès en vue d’« atteindre ces cibles essentielles qui amélioreront les conditions de vie des plus pauvres dans le monde ».     


Les représentants de l’Égypte, au nom du Groupe des États d’Afrique; du Kazakhstan, au nom du Groupe des États d’Asie; de l’Arménie, au nom du Groupe des États d’Europe orientale; des Bahamas, au nom du Groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes; de l’Espagne, au nom des États d’Europe occidentale et autres États; et de Cuba, au nom du Mouvement des pays non alignés; ont félicité le Président élu et rendu hommage au Président sortant. 


Par ailleurs, selon la pratique établie, la Vice-Secrétaire générale a procédé au tirage au sort qui a désigné la Barbade comme l’État Membre qui occupera le premier siège dans la salle de l’Assemblée générale pendant la soixante-troisième session.  Les autres États suivront dans l’ordre alphabétique en anglais.  Le même ordre sera respecté dans les grandes commissions.


L’Assemblée a ensuite élu, par acclamation, les Présidents et les membres des bureaux de ses six grandes commissions pour sa soixante-troisième session. 


La Commission des questions de désarmement et de sécurité internationale (Première Commission) sera ainsi présidée par M. Marco Antonio Suazo (Honduras).  Les postes de vice-présidents ont été attribués à MM. Martin Zvachula (Fédération des États de Micronésie), Ivan Mutavdžić (Croatie) et Miguel Graça (Portugal).  M. Coly Seck (Sénégal) a été élu Rapporteur de la Première Commission. 


La Commission économique et financière (Deuxième Commission) sera présidée par M. Uche Joy Ogwu (Nigéria).  Les postes de vice-présidents ont été attribués à MM. Andrei Metelitsa (Bélarus), Troy Torrington (Guyana) et Martin Hoppe (Allemagne).  M. Awsan Abdullah Ahmed Al-Aud (Yémen) a été élu Rapporteur de la Deuxième Commission.


La Commission des questions sociales, humanitaires et culturelles (Troisième Commission) sera présidée par Frank Majoor (Pays-Bas).  Les postes de vice-présidents ont été attribués à Mme Divina Adjoa Seanedzu (Ghana) et à MM. Ara Margarian (Arménie) et Julio Peralta (Paraguay).  M. Khalid Alwafi (Arabie saoudite) a été élu Rapporteur de la Troisième Commission.


La Commission des questions politiques spéciales et de la décolonisation (Quatrième Commission) sera présidée par M. Jorge Argüello (Argentine).  Les postes de vice-présidents ont été attribués à MM. Amr Elsherbini (Égypte), Alexandru Cujba (Moldova) et Elmer G. Cato (Philippines).  Mme Paula Parviainen (Finlande) a été élue Rapporteur de la Quatrième Commission.


La Commission des questions administratives et budgétaires (Cinquième Commission) sera présidée par M. Gábor Bródi (Hongrie).  Les postes de vice-présidents ont été attribués à MM. Mohamed Yousif Ibrahim Abdelmannan (Soudan), Olivio Fermín (République dominicaine) et Henric Rasbrant (Suède).  M. Patrick A. Chuasoto (Philippines) a été élu Rapporteur de la Cinquième Commission.


La Commission des questions juridiques (Sixième Commission) sera présidée par M. Hamid Al Bayati (Iraq).  Les postes de vice-présidents ont été attribués à Mme Ana Cristina Rodríguez Pineda (Guatemala) et à MM. Scott Sheeran (Nouvelle-Zélande) et El Hadj Lamine (Algérie).  M. Marko Rakovec (Slovénie) a été élu Rapporteur de la Sixième Commission.


Enfin, l’Assemblée générale a désigné les 21 États Membres suivants, dont les cinq membres permanents du Conseil de sécurité, pour exercer sa vice-présidence: Afghanistan, Bolivie, Cameroun, Chine, Égypte, Espagne, États-Unis, Fédération de Russie, France, Îles Salomon, Jamaïque, Kirghizistan, Moldova, Mongolie, Myanmar, Namibie, Niger, Portugal, Royaume-Uni, Rwanda et Togo. 


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel
À l’intention des organes d’information • Document non officiel.