Imprimer
SG/SM/10004
14 Juillet 2005

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL ANNONCE LE LANCEMENT D’UNE « ALLIANCE DES CIVILISATIONS » EN VUE DE SURMONTER LES DIFFÉRENCES CULTURELLES

14/07/2005
Communiqué de presse
SG/SM/10004


LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL ANNONCE LE LANCEMENT D’UNE « ALLIANCE DES CIVILISATIONS » EN VUE DE SURMONTER LES DIFFÉRENCES CULTURELLES


La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le porte-parole du Secrétaire général de l’ONU, M. Kofi Annan :


Le Secrétaire général est heureux d’annoncer une initiative en vue d’une « Alliance des civilisations ».  Cette initiative vise à répondre à la nécessité qu’a la communauté internationale de redoubler d’efforts – tant au niveau des institutions qu’à celui de la société civile – pour surmonter les divisions et mettre un terme à l’injustice, aux idées reçues, aux préjugés et à la polarisation qui font peser des menaces sur la paix mondiale.  L’Alliance devra s’attaquer aux menaces émergentes émanant de perceptions hostiles, sources de violence, et coordonner les différents efforts en vue de remédier à de telles divisions.


Les événements de ces dernières années ont aiguisé le sentiment d’un fossé grandissant et le manque de compréhension mutuelle entre les sociétés musulmanes et occidentales – une situation qui a été exploitée et exacerbée par des extrémistes de tous bords.  L’« Alliance des civilisations » se veut une coalition contre de telles forces, un mouvement en vue de promouvoir le respect mutuel des croyances et des traditions religieuses et une réaffirmation de l’interdépendance croissante des peuples dans tous les domaines - de l’environnement à la santé, du développement économique et social à la paix et à la sécurité.  L’appel en faveur d’une telle Alliance avait été initié par le Premier Ministre de l’Espagne, José Luis Rodriguez Zapatero, et soutenu par le Premier Ministre de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan.  Les deux gouvernements continueront d’apporter leur soutien au projet en tant que co-parrains.  Plusieurs gouvernements et organisations ont exprimé leur volonté de les rejoindre et le Secrétaire général espère que d’autres suivront leur exemple.  L’Espagne et la Turquie ont déjà fait des promesses de contributions significatives et le Secrétaire général invitera d’autres gouvernements et entités à faire de même.


Le Secrétaire général est par ailleurs en train de constituer un groupe de personnalités éminentes pour guider cette initiative.  Ce groupe devra présenter un rapport contenant des recommandations et un plan d’action concret à la fin de l’année 2006.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.