Imprimer
TAD/1998
20 septembre 2004

LA CNUCED RAPPELLE LE RÔLE VITAL DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES POUR LE REDRESSEMENT DE L'ÉCONOMIE PALESTINIENNE

20/09/2004
Communiqué de presse
TAD/1998


LA CNUCED RAPPELLE LE RÔLE VITAL DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

POUR LE REDRESSEMENT DE L'ÉCONOMIE PALESTINIENNE


(Adapté de l’anglais)


GENÈVE, 20 septembre (CNUCED) -- Selon une nouvelle étude publiée récemment par la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), l'économie palestinienne risque de devenir une économie de survie à moins que des mesures ne soient immédiatement prises pour soutenir les petites et moyennes entreprises.  L’étude, en anglais, qui s’intitule « Palestinian SMEs: Dynamics and Contribution to Development » (UNCTAD/GDS/APP/2004/1), souligne que le conflit qui perdure dans le Territoire palestinien occupé a déstructuré en profondeur le fonctionnement de ces entreprises et qu'une telle situation risque de se prolonger quand bien même la stabilité politique serait rétablie.


L’étude examine la contribution des petites et moyennes entreprises à la lumière de leur cycle de vie et des différents facteurs qui déterminent leur création, leur survie, leur croissance et leur déclin avant et après la crise actuelle.  Elle est centrée sur les entreprises actives dans les secteurs de l'industrie, du bâtiment et du tourisme, qui ont été choisis du fait qu’ils génèrent le plus d’emploi et, partant, de croissance.


L’étude précise que bien avant que la crise économique ne s’étende, le rendement des petites et moyennes entreprises palestiniennes était plutôt faible.  Les entreprises dominantes dans le Territoire palestinien sont les petites entreprises qui emploient moins de cinq personnes et dont les perspectives de croissance économique restent le plus souvent limitées.  L’étude constate que la crise a porté un coup sévère aux entreprises moyennes dont la taille s’est vue réduite au profit des petites entreprises à forte intensité de travail qui ont commencé à dominer le marché de la production.  Les entreprises liées au secteur du tourisme ont été les plus touchées et vivent dans la crainte de disparaître.


Pour aider les petites et moyennes entreprises palestiniennes, l’étude de la CNUCED préconise des mesures pour favoriser une augmentation de leur productivité.  Les programmes financés par des donateurs volontaires, explique l’étude, se sont jusque-là employés à aider les entreprises à surmonter les difficultés financières qu’elles traversent, en leur accordant des facilités d’emprunt.  Pour importantes que soient ces aides financières, elles ne réussissent pas, toutefois, à résoudre les problèmes urgents que connaissent ces entreprises.  Pire, elles risquent à long terme de favoriser leur dépendance de l'aide étrangère, prévient la CNUCED.


En conséquence, l’étude recommande de placer cette aide dans des cadres de politique stratégique axés sur des secteurs particuliers qui visent à améliorer la productivité de ces petites et moyennes entreprises en renforçant leurs compétences et leurs capacités technologiques.  En d’autres termes, il convient de développer, notamment, les capacités des entreprises à adapter les technologies importées aux besoins qui se font sentir au niveau local et à cibler les secteurs qui ont des retombées positives sur d’autres secteurs, notamment les entreprises à forte intensité de travail dotées d’un potentiel d'exportation.


Pour de plus amples informations, veuillez contacter Hanna Daoudi, tél: +41 22 917 5997, email: hanna.daoudi@unctad.org.


Vous pouvez également contacter le Service de presse, tél: +41 22 917 5828, email: press@unctad.orgou consulter les sites Internet suivants: www.unctad.org/press et www.unctad.org/palestine/.


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.