Imprimer
AG/EF/422
18 novembre 2002

LA COMMISSION EST SAISIE DE TEXTES SUR LE SECTEUR PUBLIC, LE PNUE, L’EAU DOUCE, LE SOMMET DE JOHANNESBURG AINSI QUE D’UN RAPPORT DU SECRETAIRE GENERAL SUR L’UNIVERSITE DES NATIONS UNIES

18/11/02
Communiqué de presse
AG/EF/422


Deuxième Commission

37e séance – matin


LA COMMISSION EST SAISIE DE TEXTES SUR LE SECTEUR PUBLIC, LE PNUE, L’EAU DOUCE, LE SOMMET DE JOHANNESBURG AINSI QUE D’UN RAPPORT DU SECRETAIRE GENERAL SUR L’UNIVERSITE DES NATIONS UNIES


Réunie ce matin sous la présidence de M. Marco Antonio Suazo (Honduras), la Commission économique et financière (Deuxième Commission) a entendu ce matin les présentations de quatre projets de résolution et d’un rapport du Secrétaire général relatif à l’Université des Nations Unies.


Présenté par le représentant du Venezuela, au nom du Groupe des 77 et de la Chine, le premier projet de résolution soumis à l’examen de la Commission, est intitulé “Administration publique et développement” (A/C.2/57/L.39).  Aux termes de ce projet de texte, l’Assemblée générale réitérerait que l’efficacité, l’efficience et la transparence de l’administration publique, aux niveaux national et international, ont un rôle décisif à jouer dans la réalisation des objectifs convenus au plan international, notamment ceux énoncés dans la Déclaration du Millénaire, et dans ce contexte, soulignerait qu’il est nécessaire de promouvoir le renforcement des capacités administratives et managériales du secteur public, en particulier dans les pays en développement et les pays en transition.


S’exprimant toujours au nom du Groupe des 77 et de la Chine, le représentant du Venezuela a ensuite présenté un projet de résolution relatif au Conseil d’administration du Programme des Nations Unies pour l’environnement sur les travaux de sa septième session ordinaire (A/C.2/57/L.40) par lequel l’Assemblée générale soulignerait qu’il est essentiel d’appliquer les recommandations visant à renforcer le rôle que joue le PNUE pour ce qui est de renforcer les capacités des pays en développement et d’assurer le transfert de technologie en faveur de ces pays, comme il a été décidé à la septième session extraordinaire du Conseil d’administration du PNUE et dans le Plan d’application de Johannesburg.  Elle déciderait de poursuivre l’examen de la question de l’ouverture à tous les Etats Membres, du Conseil d’administration du PNUE/Forum ministériel mondial sur l’environnement à sa cinquante-huitième session.


Le représentant du Tadjikistan a ensuite présenté à la Commission un projet de résolution relatif aux activités entreprises pour préparer l’Année internationale de l’eau douce, 2003 (A/C.2/57/L.41).  Aux termes de ce texte, l’Assemblée générale encouragerait tous les Etats, organisations internationales compétentes et grands groupes, à appuyer les activités ayant trait à l’Année, entre autres, au moyen de contributions volontaires.  L’Assemblée demanderait aux Etats Membres qui ne l’ont pas encore fait de créer un comité national ou de nommer un centre de coordination en vue de faciliter et de promouvoir les activités ayant trait à l’Année aux niveaux local et national.


Après cette intervention de la délégation du Tadjikistan, le représentant du Venezuela a repris la parole, pour introduire, au nom du Groupe des 77 et de la Chine, un projet de résolution relatif au Sommet mondial pour le développement durable (A/C.2/57/L.38), aux termes duquel l’Assemblée générale approuverait la Déclaration de Johannesburg sur le développement durable et le Plan d’application du Sommet.  L’Assemblée demanderait instamment aux gouvernements et à toutes les organisations internationales et régionales concernées, au Conseil économique et social, aux fonds et programmes des Nations Unies et aux commissions régionales, ainsi qu’aux autres organisations intergouvernementales et aux grands groupes, de prendre d’urgence des mesures pour assurer efficacement le suivi et la mise en œuvre de la Déclaration et du Plan d’application.


Après la présentation de ces quatre projets de résolution, la Commission a adopté une décision orale relative à la “suite à donner aux résultats de la session extraordinaire consacrée aux enfants”, par laquelle “l’Assemblée générale déciderait que le point 43 de l’ordre du jour, intitulé “suite à donner aux résultats de la session extraordinaire consacrée aux enfants”, devrait être examiné par la plénière de la cinquante-huitième session de l’Assemblée générale des Nations Unies”


La Commission a ensuite entendu une présentation, par M. Jacques Fomerand, Directeur du Bureau de l’Université des Nations à New York, du rapport du Secrétaire général sur l’Université (UNU)*.  Au cours de cette présentation, M. Foremand a précisé que ce rapport, qui est le troisième du genre, est centré sur quatre aspects: la participation de l’UNU aux conférences mondiales des Nations Unies; le processus permanent de l’Organisation des Nations Unies et de l’UNU; les programmes de recherche de l’UNU dans les domaines de la paix et de la sécurité, de la bonne gouvernance, du développement et de l’environnement; et enfin la coordination et l’interaction de l’UNU avec le système des Nations Unies.  Le Secrétaire général, a-t-il ajouté, estime que l’UNU a mis en place des mécanismes pertinents qui lui permettront de rester en phase avec les évolutions qui se produisent au sein du système des Nations Unies. 


La prochaine réunion de la Deuxième Commission sera annoncée dans le Journal.


*Document publié sous la cote (A/57/589)


*   ***   *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.