LE FONDS DES NATIONS UNIES POUR LA POPULATION NOMME MPULE KWELAGOBE, MISS UNIVERS EN TITRE, AMBASSADRICE DE BONNE VOLONTE AU BOTSWANA

POP/750
9 février 2000

LE FONDS DES NATIONS UNIES POUR LA POPULATION NOMME MPULE KWELAGOBE, MISS UNIVERS EN TITRE, AMBASSADRICE DE BONNE VOLONTE AU BOTSWANA

9 février 2000


Communiqué de Presse
POP/750


LE FONDS DES NATIONS UNIES POUR LA POPULATION NOMME MPULE KWELAGOBE, MISS UNIVERS EN TITRE, AMBASSADRICE DE BONNE VOLONTE AU BOTSWANA

20000209

New York, le 8 février (FNUAP) -- Le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) a nommé aujourd'hui Melle Mpule Kwelagobe, Miss Univers en titre, Ambassadrice de bonne volonté au Botswana. Melle Kwelagobe est la première ressortissante du Botswana à avoir participé au concours Miss Univers, qu'elle a gagné l'an passé. Depuis sa victoire, elle s'est fait le chantre de la prévention du VIH/sida, notamment auprès des adolescents. Avec l'aide du Gouvernement du Botswana et de la société DeBeers, elle a ainsi créé "Le village pour enfants Mpule Kwelagobe" qui accueille 400 enfants atteints par le virus". Elle a aussi établi un fonds de soutien aux projets de lutte contre le sida dans son pays.

"Je suis convaincue que, grâce à ma détermination et à mon amour du Bostwana et avec l'aide du FNUAP, je peux effectivement réaliser mon but qui est de voir diminuer les chiffres de la propagation du virus et d'obtenir pour les femmes du Bostwana les soins et services de santé génésique dont elles ont besoin", a déclaré Melle Kwelagobe.

"Mpule peut insuffler un formidable élan de changement en Afrique australe et ailleurs. Sa célébrité peut en effet inciter à la fois les jeunes à modifier leurs comportements sexuels et réduire ainsi les risques de transmission, et les gouvernants à améliorer les services de santé reproductive et à répondre aux exigences de prévention du VIH/sida", a affirmé Mme Nafis Sadik, Directrice exécutive du FNUAP.

Melle Kwelagobe a déjà travaillé avec le FNUAP en participant dans son pays à un groupe de sensibilisation au VIH/sida composé de diverses personnalités. L'une de ses premières missions en qualité d'Ambassadrice de bonne volonté sera de se rendre au Botswana dans le courant du mois de février pour lancer "Le mois de la jeunesse contre le sida" et participer à une conférence nationale sur la maladie. Elle travaillera en coopération avec le Ministère de la santé et le Conseil national de la jeunesse du Botswana.

- 2 - POP/750 9 février 2000

Le Botswana est l'un des pays les plus touchés par le VIH/sida dans le monde, puisqu'un adulte sur quatre y est infecté par le virus. L'espérance de vie est passé de 61 à 47 ans depuis la fin des années 80 et devrait tomber à 38 ans d'ici les années 2005-2010. C'est au sein des classes d'âge les plus jeunes que le virus se répand le plus rapidement; les jeunes filles étant particulièrement à risque. Le Bostwana a également un taux élevé de grossesses précoces; les jeunes femmes âgées de 15 à 19 ans représentant près de 60% des premières grossesses du pays. Ce phénomène se traduit en outre par un fort taux d'infection des nouveaux-nés, le virus étant transmis de la mère à l'enfant.

Présent au Botswana depuis 1971, le FNUAP dispose pour son programme actuel dans le pays d'un budget de 2,5 millions de dollars sur 5 ans. Il concentre ses efforts sur les services de santé reproductive, en particulier à l'intention des adolescentes. Le Fonds travaille en collaboration avec des organismes locaux et le Ministère de la santé pour fournir des services de santé sexuelle et reproductive faciles d'accès pour les jeunes et ainsi contribuer à réduire le fort taux de grossesses précoces et ralentir la propagation du VIH/sida.

* *** *

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.