La campagne d'appel à candidatures est maintenant terminée.

 

L’Appel à candidatures en vue de pourvoir des postes de Représentant(e) spécial(e) et de Représentant(e) spécial(e) adjoint(e) du Secrétaire général dans les opérations de paix des Nations Unies est une initiative de mobilisation menée par le Siège de l’Organisation des Nations Unies.

À l’issue d’une procédure d’examen interne, les noms des candidats qui remplissent les conditions minimales requises seront enregistrés dans la base de données regroupant les profils de candidats à des postes de direction (LEAD), vivier de candidats potentiels à des postes de haut niveau de l’Organisation des Nations Unies. Seul(e)s les candidat(e)s à un poste vacant donné qui rempliront les conditions requises seront invité(e)s, au fur et à mesure des besoins, à participer à une procédure de sélection permettant d’identifier la candidature la mieux adaptée au poste considéré.

Pour toutes questions, contactez-nous : leadership@un.org.

 

Objectif 

 

L’Appel à candidatures a pour objectif d’élargir et de diversifier le vivier de candidats potentiels à des postes de haute direction sur le terrain, notamment pour promouvoir la parité femmes-hommes et la diversité géographique aux plus hauts échelons de l'Organisation des Nations Unies.

 

Qui peut proposer une candidature ou voir sa candidature proposée ?

 

Les États Membres et les organisations (appartenant ou non au système des Nations Unies) peuvent proposer officiellement la candidature d’un maximum de quatre personnes susceptibles d’occuper un poste ayant rang de Représentant(e) spécial(e) ou de Représentant(e) spécial(e) adjoint(e) du Secrétaire général dans des opérations de paix des Nations Unies. Les candidatures spontanées sont également acceptées.

Les membres du personnel des Nations Unies peuvent également être nommés ou proposer leur candidature à titre individuel. Compte tenu du niveau des nominations aux postes de haute direction à l’Organisation des Nations Unies, seul(e)s les fonctionnaires ayant ou ayant eu rang de directeur (D1/D2) ou un rang supérieur et qui remplissent les conditions requises verront leur candidature examinée.

Pour promouvoir les objectifs de parité femmes-hommes fixés par le Secrétaire général et pour favoriser la diversité géographique, les candidatures de femmes et de ressortissant(e)s des pays sous-représentés sont vivement encouragées. Nous demandons plus précisément aux États Membres et aux autres entités qui présentent des candidatures de nous communiquer une liste « Parité + », c’est-à-dire une liste de quatre candidats au maximum comptant au moins autant de femmes que d’hommes.

L’Appel à candidatures s’adresse aux femmes et aux hommes. Les femmes dont la candidature est proposée dans le cadre de l’Appel à candidatures peuvent également répondre aux conditions fixées pour la filière de sélection de femmes qualifiées en vue de leur recrutement à des postes de direction « Senior Women Talent Pipeline (en anglais) » , initiative distincte axée uniquement sur le recrutement de candidates externes intéressées par des postes de direction sur le terrain et pouvant y prétendre (postes ayant habituellement rang de D1 ou D2). Le fait d’avoir été sélectionnée au titre de cette filière n’interdit pas aux candidates de faire partie du vivier constitué à l’issue de l’Appel à candidatures et inversement.

Les personnes exerçant actuellement ou ayant exercé les fonctions de Représentant(e) spécial(e) et de Représentant(e) spécial(e) adjoint(e) du Secrétaire général et les personnes sélectionnées à l’issue de l’appel à candidatures de 2017 pour faire partie du vivier de candidats potentiels n’ont pas besoin de présenter (à nouveau) leur candidature, leurs profils étant déjà enregistrés dans la base de données. Elles sont invitées à envoyer leur CV ou leur notice personnelle actualisé(e) à l’adresse leadership@un.org.

    

                                                                                                                                                                                                 

Parfait Onanga-Anyanga, actuellement Envoyé spécial pour la Corne de l’Afrique,
lors de sa prise de fonctions à Bangui en 2015.

À cette époque en tant que Représentant spécial du Secrétaire général pour la République centrafricaine et Chef de la Mission MINUSCA. Photo ONU/Nektarios Markogiannis

    

Comment présenter une candidature ?

La campagne d'appel à candidatures est maintenant terminée.

Dans le cas des candidatures officielles (soumises par des États Membres ou des organisations), il sera demandé aux entités qui proposent une candidature de communiquer en ligne des renseignements personnels de base concernant le(la) candidat(e) qu’elles souhaitent désigner (nom, nationalité, genre et adresse électronique). L’entité présentant la candidature pourra fournir d’autres informations sur l’intéressé(e) si elle y a accès.

Une fois reçus les renseignements personnels de base, il sera demandé par courriel à la personne désignée de compléter le dossier de candidature et d’en vérifier le contenu avant de le soumettre. La personne désignée devra compléter tous les champs obligatoires et communiquer les noms de trois références ainsi que son CV.

Il incombe à la personne désignée de mettre la dernière main au dossier de candidature et de le soumettre avant la fin de la campagne de l‘Appel à candidatures. Les dossiers peuvent être sauvegardés et revus avant d’être soumis.

Pour toutes questions ou tout problème concernant le processus de nomination, veuillez envoyer un courriel à l’adresse leadership@un.org.

 

Quelles sont les conditions pour candidater ?

 

Compte tenu de la nature extrêmement complexe des fonctions de Représentant(e) spécial(e) et Représentant(e) spécial(e) adjoint(e) du Secrétaire général, le Secrétariat recherche des personnes:

  • Ayant au moins 20 années d’expérience en matière de conflits, de situations d’après-conflit, de maintien de la paix, de consolidation de la paix ou de développement, et/ou une expérience dans les domaines de la gouvernance, de la médiation, de la facilitation et/ou des négociations au niveau national et/ou international, dont au moins 5 années à assumer des fonctions de haut niveau ou de représentation
  • Ayant des connaissances approfondies et confirmées en matière de réconciliation, de règlement des conflits, d’aide humanitaire, de maintien de la paix, de développement, de droits de la personne, d’état de droit et/ou de gouvernance;
  • Ayant déjà occupé des postes de direction et ayant une vision stratégique et une aptitude avérée à diriger des organisations complexes (organisations intergouvernementales, organisations non gouvernementales internationales ou entreprises multinationales du secteur privé);
  • Ayant une vive intelligence émotionnelle, un grand sens politique et un bon sens de la diplomatie;
  • Ayant d’excellentes aptitudes à la communication et au plaidoyer;
  • Étant apte à susciter et renforcer la confiance et à obtenir un consensus parmi les parties prenantes et à favoriser l’instauration de partenariats aux niveaux local, national ou régional pour créer des opportunités et promouvoir les processus qui permettent de faire progresser la paix et la sécurité;
  • Démontrant un fort attachement aux valeurs et principes qui régissent l’action de l’Organisation des Nations Unies, une intégrité irréprochable, un respect absolu et un engagement sans faille à l’égard des droits de l’homme ainsi qu’une sensibilité avérée aux différences culturelles et aux questions d’égalité des sexes;
  • Ayant démontré une capacité à travailler dans une équipe multiculturelle et à établir de bonnes relations de travail à l’intérieur comme à l’extérieur des organismes qui les employaient;
  • Ayant une bonne connaissance du système des Nations Unies, notamment du contexte et de la problématique propres au maintien de la paix, à l’aide humanitaire et au développement, ainsi que des objectifs de développement durable;
  • L’anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies. Pour cet appel à candidatures, la maîtrise de l’anglais est exigée. La connaissance d’une autre langue officielle de l’Organisation des Nations Unies, en particulier de l’arabe, du français ou de l’espagnol, est un atout compte tenu des zones de déploiement des missions des Nations Unies.

 

 

Et ensuite ?

 

Toutes les nominations seront examinées au fur et à mesure qu’elles sont reçues et les intéressés sont donc encouragés à présenter leurs dossiers au plus tôt. À l’issue d’une procédure interne d’examen, les profils adéquats seront enregistrés dans la base de données regroupant les profils de candidats potentiels à des postes de direction (LEAD), le vivier de candidats potentiels à des postes de Représentant(e) spécial(e) et de Représentant(e) spécial(e) adjoint(e) du Secrétaire général. Toutes les entités ayant présenté des candidatures et toutes les personnes désignées seront informées du résultat de la sélection.

L’inclusion dans la base de données n’est pas la garantie d’une affectation. La présélection à des postes particuliers – s’il y en a qui sont vacants – sera faite à partir du vivier de candidats potentiels et viendra s’ajouter aux recherches et consultations que mènera le Secrétariat. Les candidat(e)s à un poste vacant donné qui rempliront les conditions requises seront invité(e)s à participer à une procédure de sélection permettant d’identifier la candidature la mieux adaptée au poste considéré.