Couverture du rapport

« Notre programme commun » : le rapport du Secrétaire général

Dans ce rapport qui envisage les 25 prochaines années, le Secrétaire général expose la façon dont il conçoit à l’avenir la coopération mondiale et la manière dont l’on pourrait revitaliser le multilatéralisme pour en faire un multilatéralisme plus efficace, plus inclusif et fonctionnant davantage en réseau. Il présentera ce rapport à l’Assemblée générale en septembre, avant la fin de la soixante-quinzième session.

Lire le rapport du Secrétaire général sur notre programme commun

Déclaration du Secrétaire général devant l'Assemblée générale (10 septembre 2021) [Faites défiler vers le bas pour le texte en français]

Conférence de presse du Secrétaire général (10 septembre 2021)

L’occasion de revitaliser le multilatéralisme

En 2020, l’ONU a célébré son soixante-quinzième anniversaire à un moment de grands bouleversements et de grands périls. Réunis en pleine pandémie de COVID-19, les États Membres ont fait le constat que les difficultés auxquelles nous nous heurtions étaient toutes liées les unes aux autres et que ce n’était que dans le cadre d’un multilatéralisme revitalisé que nous parviendrons à les surmonter, l’ONU devant être au centre de nos efforts.

Ils se sont engagés à renforcer la gouvernance mondiale pour le bien des générations actuelles et futures et, à cette fin, ont prié le Secrétaire général de leur présenter des recommandations visant à faire progresser notre programme commun et à relever les défis actuels et futurs.

Pour que l’humanité se relève de la COVID-19 et tienne les promesses faites aux générations futures – garantir un monde dans lequel chacun et chacune s’épanouit dans la paix, la dignité et l’égalité sur une planète en bonne santé – , 2021 doit être l’année de l’action.

Les États Membres ont cerné 12 domaines d’action où des résultats ne pourront être obtenus que dans le cadre d’un multilatéralisme revitalisé.

Icône représentant deux flêches qui s'entrecroisent

NE LAISSER PERSONNE DE COTÉ
 

Icône représentant une plante

PROTÉGER NOTRE PLANÈTE

Icône de deux mains serrées formant un coeur

PROMOUVOIR LA PAIX ET PRÉVENIR LES CONFLITS

Icône de balance

RESPECTER LE DROIT INTERNATIONAL ET FAIRE RÉGNER LA JUSTICE

Icône représentant une femme

ATTRIBUER UNE PLACE CENTRALE AUX FEMMES ET AUX FILLES

Icône représentant une main tendue vers une autre

INSTAURER UN CLIMAT DE CONFIANCE

Icône représentant des connexions à un nuage (cloud)

AMÉLIORER LA COOPÉRATION NUMÉRIQUE

Icône représentant l'emblème des Nations Unies

MODERNISER L’ORGANISATION DES NATIONS UNIES

Icône représentant des billets de banque

ASSURER UN FINANCEMENT DURABLE

Icône représentant des personnes connectées

FAVORISER LES PARTENARIATS

Icône représentant des individus

ÊTRE À L’ÉCOUTE DES JEUNES ET TRAVAILLER À LEURS CÔTÉS

Icône représentant un coeur dans un bouclier

SE PRÉPARER

Il nous faut voir grand. Il faut reconstruire nos bases et réaffirmer les valeurs fondamentales qui fondent l’action collective.

Le temps est compté et les choix qui s’offrent à nous sont cruciaux. Notre bien-être et la pérennité même de la vie humaine ne pourront être assurés que si, pour remédier aux risques majeurs et atteindre les objectifs vitaux communs à l’humanité, dont ceux figurant dans la Déclaration faite à l’occasion de la célébration du soixante-quinzième anniversaire de l’ONU, nous sommes capables de collaborer par-delà les frontières dans tous les secteurs.

Une consultation mondiale

Pour donner suite à la demande des États Membres, nous avons lancé une réflexion, en y associant un large éventail de parties prenantes, dont les États Membres, des leaders d’opinion, des jeunes, des représentants de la société civile, ainsi que le système des Nations Unies et ses nombreux partenaires.

Afin d’élaborer notre programme commun, nous sommes partis de l’enquête mondiale réalisée pendant un an à l’occasion du soixante-quinzième anniversaire de l’Organisation, qui avait permis de recueillir la parole de plus de 1,5 million de personnes issues des 193 États Membres et mis en évidence un fort soutien public à la coopération internationale et le souhait d’un multilatéralisme plus efficace, plus inclusif et fonctionnant davantage en réseau.

On trouve dans le rapport une synthèse des principales idées formulées à l’issue de cette réflexion et des propositions sur la suite à leur donner.

La vaste consultation que nous avons menée à partir des conclusions de l’enquête précitée s’est faite auprès de quatre grands groupes :

Icône représentant des individus autour d'une table de réunion

États Membres

Concertation avec la présidence de l’Assemblée générale et d’autres partenaires, y compris dans le cadre de petits-déjeuners informels et inclusifs organisés par la Fondation pour les Nations Unies et consacrés aux 12 engagements figurant dans la Déclaration

Icône représentant un individu ayant une idée symbolisée par une ampoule

Leaders d’opinion

Consultation d’un large éventail de leaders d’opinion de toutes les régions du monde, qui ont fait part de leur réflexion sur les moyens de revitaliser le multilatéralisme et de faire avancer la question des communs mondiaux

Icône représentant des hommes et des femmes se tenant la main

Jeunes penseurs

Consultation de jeunes penseurs et de citoyens engagés âgés de moins de 30 ans, qui ont fait part de leurs idées novatrices sur les moyens de réinventer le contrat social et de nouer un nouveau pacte mondial en faveur des jeunes générations et des générations futures dans le cadre du système international

Icône représentant une loupe placée au-dessus d'un individu

« Nous, les peuples »

Consultations en ligne mondiales, assistées par des outils d’intelligence artificielle et organisées dans le prolongement du dialogue tenu à l’occasion du 75e anniversaire de l’ONU, afin de recueillir des contributions, d’activer des réseaux, de susciter des idées audacieuses et de mobiliser celles et ceux qui voudront bien contribuer à la mise en œuvre des priorités de notre programme commun.

Une approche inclusive

« Notre programme commun » a été établi sous la direction du Cabinet du Secrétaire général avec l’appui de la Fondation pour les Nations Unies et de l’Institut Igarapé, ainsi que d’un réseau de partenaires issus de toutes les régions du globe : experts, jeunes, représentants de la société civile, parlementaires, secteur privé, universités et groupes de réflexion.

 

Contributions à notre programme commun

notre futur agenda

Notre futur agenda

Une vision et un plan pour la prochaine génération et celles à venir.

‘We the peoples’ Summary Report

Accelerating Inclusive Global Cooperation

Résumé de la consultation numérique We the Peoples.

Logo de la riposte COVID-19

Riposte COVID-19

Notre monde ne peut faire face à la pandémie de COVID-19 que d'une seule manière : ensemble. Une réponse mondiale fondée sur la solidarité permettra de sauver des vies, de protéger les populations et de contribuer à vaincre ce virus dévastateur qui a déjà fait plus de quatre millions de victimes.

Logo de la Décennie d'action

Décennie d'action

Alors qu’il ne reste que 10 ans avant l’échéance de 2030, des efforts audacieux sont fournis à travers le monde pour concrétiser le Programme 2030 en mobilisant davantage de gouvernements et d’entreprises, et en appelant tous les peuples à s’approprier les objectifs mondiaux.

photo représentant des éoliennes installées dans la mer

Action climat

Le changement climatique est le problème majeur de notre temps et le moment est venu d'y remédier. Il est encore temps de s'y attaquer, mais cela nécessitera un effort sans précédent de la part de tous les secteurs de la société.

Des participantes à la 63e Commission de la condition de la femme. Photo : ONU Femmes/Ryan Brown

Égalité des sexes

Les femmes et les filles représentent la moitié de la population mondiale et donc la moitié de son potentiel. L’égalité des sexes, en plus d’être un droit humain fondamental, est essentielle à la mise en place de sociétés pacifiques dotées d’un plein potentiel humain et d’un développement durable. De plus, il a été démontré que l'autonomisation des femmes stimule la productivité et la croissance économique.