L'eau

Une femme nettoie du linge dans une rivière au Bangladesh

L'eau est au cœur du développement durable et est essentielle au développement socio-économique, à la production d'énergie et d'aliments, à la santé des écosystèmes et à la survie de l'humanité. L'eau est également au cœur de l'adaptation aux changements climatiques -- lien crucial entre la société et l'environnement. 

L'eau est aussi une question de droits. Alors que la population mondiale augmente, il est essentiel de trouver un équilibre afin que les communautés aient suffisamment d'eau pour leurs besoins. Des installations sanitaires propres et privées sont nécessaires, en particulier pour les femmes et les jeunes filles, afin de gérer la maternité et les menstruations dans la dignité et la sécurité. 

Au niveau humain, la question de l'eau ne peut pas être considérée indépendamment de celle de l'assainissement. Les deux sont importants pour réduire le fardeau des maladies liées au manque d'eau douce et améliorer la santé, l'éducation et la productivité économique des populations.

L'eau - Faits et chiffres 

  • 2,2 milliards de personnes n'ont pas accès à des services d'eau potable gérés de manière sûre 
  • 4,2 milliards de personnes manquent de services d'assainissement gérés de manière sûre
  • 297 000 enfants de moins de cinq ans meurent chaque année de maladies diarrhéiques
  • Le stress hydrique affecte 2 milliards de personnes et ce chiffre risque d'augmenter.
  • Les inondations, les sécheresses et les tempêtes ont été à l’origine de près de 90% des catastrophes naturelles.
  • Environ 80 % des eaux usées dans le monde sont rejetées dans l’environnement sans traitement.
  • L’agriculture représente près de 70 % des prélèvements d’eau.
  • Environ 75 % de l'ensemble des prélèvements d'eau à usage industriel sont destinés à la production énergétique.

Sources : UNICEF, Organisation mondiale de la Santé (OMS), UNESCO et Organisation des Nations Unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO)

Le droit à l’eau

Une des étapes fondamentales pour la question de l’eau a été de faire reconnaître que l’accès à celle-ci est une condition préalable à tous les droits fondamentaux. C’est ainsi que, le 28 juillet 2010, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté une résolution intitulée « Le droit de l’homme à l’eau et à l’assainissement » dans laquelle elle constate l’importance que revêt l’accès équitable à l’eau potable et l’assainissement, faisant de cet accès une partie intégrante de la réalisation de tous les droits humains.

L'eau et les Objectifs de développement durable (ODD)
 

L’Objectif de développement durable n°6 vise à garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau.

Les cibles de cet Objectif couvrent tous les aspects du cycle de l'eau et des systèmes d'assainissement, et leur réalisation est conçue pour contribuer à la réalisation d'autres ODD, notamment en matière de santé, d'éducation, d'économie et d'environnement.

L’ONU et l’eau 

Les Nations Unies travaillent depuis de nombreuses années à remédier aux problèmes posés par les pénuries d’eau et à faire en sorte qu’une eau propre et accessible puisse satisfaire les besoins des individus, du commerce ou de l’agriculture. 

À partir des années 70, une série de conférences internationales portant sur l’environnement ou sur l’eau ont soulevé la question de l’accès aux ressources de base et au droit à l’eau, notamment la Conférence des Nations Unies sur l’eau (1977), la Décennie internationale de l’eau potable et de l’assainissement (1981-1990), la Conférence internationale sur l’eau et l’environnement (1992) ou la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement (1992). 

Pour renforcer l'action mondiale, l'Assemblée générale a proclamé la Décennie internationale d’action « L'eau, source de vie » (2005-2015). La Décennie internationale de l’eau potable et de l’assainissement, par exemple, a permis à 1,3 milliard de personnes d’avoir accès à l’eau douce dans de nombreux pays en développement. 

Les accords récents relatifs à l'eau comprennent le Programme de développement durable à l’horizon 2030, le Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe (2015-2030), le Programme d'action d'Addis-Abeba, issu de la troisième Conférence internationale sur le financement du développement, et l'Accord de Paris 2015 dans le cadre de la Convention des Nations Unies sur les changements climatiques.

Eau, assainissement et hygiène

La sécurité sanitaire et la qualité de l’eau sont indispensables au développement humain et au bien-être. L’accès à une eau sans risque sanitaire est donc l’un des moyens les plus efficaces de promouvoir la santé et de réduire la pauvreté.

Aujourd’hui, 4,2 milliards de personnes vivent sans installations sanitaires, 673 millions défèquent encore en plein air et 3 milliards ne disposent pas de dispositifs pour se laver les mains. Dans le monde, au moins 2 milliards de personnes boivent de l’eau provenant d’une source contaminée par des matières fécales. 

Eau impropre et mortalité infantile

Chaque année, plus de 842 000 personnes dans les pays à revenu faible ou intermédiaire meurent à cause du manque d’eau, d’assainissement et d’hygiène, soit 58% du total des décès par diarrhée. 

La diarrhée reste un facteur majeur de mortalité, pourtant en grande partie évitable. La diarrhée est notamment l’une des grandes causes de malnutrition chez l’enfant de moins de 5 ans. L’amélioration de l’approvisionnement en eau, de l’assainissement et de l’hygiène permettrait d’éviter chaque année la mort de 361 000 enfants de moins de 5 ans, selon l’OMS.

Sources : OMS/UNICEF, 2019

Assainissement et bénéfices économiques 

Les chiffres sont frappants. Même si l’on n’affectait à l’amélioration des services d’assainissement et au changement des comportements qu’une fraction de l’argent dépensé pour faire face aux problèmes sanitaires occasionnés par un mauvais assainissement, beaucoup plus de personnes jouiraient d’une vie plus saine. Du point de vue du rapport coût-efficacité, les interventions en matière d’hygiène et d’assainissement sont parmi les plus rentables qui soient. D’un point de vue social ou économique, chaque dollar investi dans des installations sanitaires de base dans les zones urbaines offre en moyenne un retour de 2,5 dollars grâce à des économies de frais médicaux et à l’accroissement de la productivité. Dans les régions rurales, le retour moyen est de 5 dollars pour chaque dollar investi. 

 
 

 

Mettre l’accent sur les ressources en eau

Pour sensibiliser le public et les gouvernements et renforcer l'action mondiale, l’ONU célèbre chaque année, à la date du 22 mars, la Journée mondiale de l’eau et le 19 novembre, la Journée mondiale des toilettes. Une campagne annuelle est lancée pour chacune de ces journées afin d'attirer l'attention sur un thème particulier et encourager la prise de mesures 

La Décennie internationale d’action sur le thème « L’eau et le développement durable » a commencé le 22 mars 2018 et se terminera le 22 mars 2028, dates de la Journée mondiale de l'eau. La Décennie a pour objectif de renforcer la coopération et d'établir des partenariats au niveau internationl afin de contribuer, entre autres, à la réalisation des ODD et cibles relatifs à l’eau.

Pour en savoir plus :

Section: 
Drupal template developed by DGC Web Services Section and Digital Soutions and Support Unit