FAO

Certaines espèces précieuses, notamment le corail rouge, sont désormais considérées comme vulnérables en raison de plusieurs facteurs, en particulier la hausse de la température des mers et des océans, la pollution des eaux et la récolte non contrôlée. Associés au changement climatique, ces phénomènes menacent la survie à long terme du corail rouge et de bien d’autres espèces aquatiques, dans des mers et des océans de plus en plus fragiles. La Méditerranée fait partie des régions où la FAO aide les pays à gérer et à protéger les environnements marins de manière durable et, en parallèle, à contrecarrer la surpêche de corail, de poissons et d’autres espèces.