Organisation mondiale de la Santé (OMS)

Une alimentation saine, un monde plus sain

Aujourd'hui, la sous-nutrition, le retard de croissance, le surpoids, l'obésité et les maladies non transmissibles liées au régime alimentaire comme le diabète et le cancer coexistent désormais dans les mêmes pays, communautés, ménages et même individus.

Close-up of various pills

Selon une nouvelle enquête de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), 73 pays ont signalé qu’ils risquaient de connaître des ruptures de stock d’antirétroviraux (ARV) en raison de la pandémie de COVID-19. Vingt-quatre pays ont indiqué que leur stock d’ARV était extrêmement faible ou que l’approvisionnement pour ces médicaments vitaux était perturbé. 

 

Girl sitting on a bench cropped mid-body.

Chaque année, un enfant sur deux dans le monde – soit environ un milliard d’enfants – est victime d’actes de violence physique, sexuelle ou psychologique qui entraînent des traumatismes, des handicaps voire le décès, parce que les pays ne parviennent à appliquer les stratégies établies pour les protéger. Ces informations ressortent d’un nouveau rapport publié aujourd’hui par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’UNICEF, l’UNESCO, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies chargée de la question de la violence contre les enfants et le Partenariat pour l’élimination de la violence. 

 

 

L’industrie du tabac cible la génération à venir

Chaque année, 8 millions de personnes meurent avant l’heure à cause de complications liées au tabac. Les nouvelles cibles de l’industrie sont aujourd’hui les enfants et les adolescents, qui se laissent prendre par ces habitudes néfastes sans s’en rendre compte.

Mother breastfeeding her baby

Un nouveau rapport publié par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’UNICEF et le Réseau international des groupes d’action pour l’alimentation infantile (IBFAN) révèle que malgré les efforts déployés pour mettre fin à la promotion nocive des substituts du lait maternel, les pays ne parviennent toujours pas à protéger les parents contre les informations trompeuses. La pandémie de COVID-19 montre qu’il faut adopter une législation plus stricte pour protéger les familles.

WHO Headquarters

Dans un effort inédit, le monde est aujourd’hui uni autour d’un même objectif : vaincre une maladie de COVID-19, qui menace la santé et le bien-être de tous les habitants de notre planète. La situation appelle une riposte mondiale rapide, coordonnée et fondée sur des données factuelles. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) supervise cette action et les efforts déployés pour protéger chaque personne, partout dans le monde. Voici comment mieux comprendre l’OMS, son rôle central dans la lutte ‎contre la COVID-19, et la première Assemblée mondiale de la Santé virtuelle de l’histoire.

Une riposte mondiale à une pandémie mondiale

L’OMS rassemble par-delà les frontières pour accélérer la mise au point de tests, de traitements et d’un vaccin contre la COVID-19, tout en continuant de travailler pour promouvoir la santé et servir les plus vulnérables.

Pourquoi dois-je me faire vacciner  ?

Sans vaccins, nous sommes exposés à de graves maladies. Dans le monde interconnecté d’aujourd’hui, les maladies infectieuses franchissent facilement les frontières, et infectent les personnes non vaccinées.

Dr Estrada and his team

Tout au long de sa carrière, le Dr Vicente Estrada, spécialiste espagnol des maladies infectieuses, s’est attaché à étudier et à combattre le VIH. Mais quand Madrid, la ville où il habite et où il travaille, est devenue l’un des épicentres de la COVID-19, le Dr Estrada et ses collègues ont réorienté leurs activités pour contribuer à trouver un traitement contre cette maladie qui a des effets dévastateurs dans de nombreux pays.         

WHO workers sort through supplies in a warehouse.

Dans les pays où les personnes les plus vulnérables ont besoin d’aide et de matériel humanitaires pour lutter contre la pandémie de COVID-19, les vols annulés et les routes d’approvisionnement perturbées représentent un véritable défi logistique. Les agences de l’ONU demandent de soutenir immédiatement le système mondial d’approvisionnement d’urgence en lui allouant un montant initial de 350 millions de dollars pour permettre une rapide mise à niveau des services logistiques communs.

Lady Gaga

Plusieurs artistes internationaux, réunis autour de la chanteuse américaine Lady Gaga participent en ce moment à #TogetherAtHome (Ensemble à la maison), un concert exceptionnel en ligne organisé pour soutenir les efforts de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et des travailleurs du secteur médical dans la riposte au COVID-19. L'OMS a travaillé avec l’ONG Global Citizen pour vous offrir ce concert en direct. A l’affiche : Paul McCartney, Elton John, le ténor italien Andrea Bocelli, le pianiste Lang Lang, Alanis Morissette, Stevie Wonder et bien d’autres ! 

Smart phone displaying WHO app.

Du simple particulier aux multinationales, des milieux politiques et financiers aux sportifs, des scientifiques aux artistes, la solidarité prônée par les Nations Unies pour répondre à la pandémie de COVID-19 va partout grandissante. « C’est une crise avant tout humaine qui fait appel à notre solidarité », affirmait António Guterres, le Secrétaire général de l’ONU, le 19 mars dernier. 

A man helps another put on protective goggles.

Encore relativement épargnées au début du mois, l’Amérique latine et les Caraïbes sont à leur tour durement frappées par la pandémie de COVID-19. Devant la montée en flèche des contaminations, les Nations Unies appuient les efforts nationaux destinés à soutenir des systèmes de santé soumis à rude épreuve et s’emploient à alléger les impacts socio-économiques sur les populations les plus vulnérables.

Test tube labelled COVID-19

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS), l'agence sanitaire des Nations Unies, joue un rôle crucial dans la lutte contre la pandémie de COVID-19, depuis que les premiers cas ont été identifiés dans la ville chinoise de Wuhan en décembre. Son Directeur général, Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus, a présenté cinq moyens par lesquels l'agence mène la riposte mondiale : en aidant les pays à se préparer et à réagir, en fournissant des informations fiables et précises, en veillant à ce que les fournitures vitales parviennent aux travailleurs de santé, en assurant des formations et en aidant à la recherche d'un vaccin.

Three nurses from around the world

La Journée mondiale de la santé, ce mardi 7 avril, est l’occasion de rendre hommage au travail du personnel infirmier et des sages-femmes à l’heure où de nombreux pays luttent contre la pandémie de COVID-19. Il s’agit de rappeler aux dirigeants de la planète le rôle déterminant que ces personnels jouent, au quotidien, pour préserver la santé des populations. En cette Année internationale des sages-femmes et du personnel infirmier, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) rappelle qu’il est vital de faire en sorte que ces ressources humaines soient suffisamment solides afin que, partout, chacun puisse bénéficier des soins dont il a besoin. Le 7 avril, l’OMS publiera le premier rapport sur le personnel infirmier dans le monde.