Fonds monétaire international (FMI)

Colour-coded world map representing growing net-zero commitments

Un certain nombre de pays ont des plans d’action bien précisés pour réduire leurs émissions à zéro net, mais beaucoup n’en ont toujours pas. Grâce à ceux qui en ont, nous avons une idée de la tâche à accomplir pour décarboner au niveau d’un pays, mais il est difficile d’imaginer ce qu’il faudra faire au niveau mondial. Pour faire face à ce problème, l’Agence internationale de l’énergie (AIE), qui vient de publier son rapport « Zéro net d’ici à 2050 », présente une feuille de route détaillée avec les mesures, les technologies et les changements de comportement indispensables pour parvenir à la neutralité carbone du secteur énergétique en l’espace de trois décennies seulement.

Effort de vaccination mondial

Une vendeuse expose des Kalpak, un chapeau traditionnel kirghize, au Dordoi Bazaar de Bishkek, en République kirghize. Le Dordoi Bazaar est le plus grand marché de gros et de détail d'Asie centrale.

The silhouettes of a person reaching down to help another.

Faute de mesures résolues pour faire face à cet écart croissant, la COVID-19 continuera de faire des victimes et de détruire des emplois, et de peser longtemps sur l’investissement, la productivité et la croissance dans les pays les plus vulnérables. La pandémie continuera de perturber la vie des populations les plus vulnérables, et les pays enregistreront une hausse de la pauvreté extrême et de la malnutrition, tout espoir d’atteindre les objectifs de développement durable étant ainsi anéantis. Pour réduire cette fracture due à la pandémie, il est nécessaire d’agir tous ensemble pour accroître l’accès aux vaccins, obtenir les financements indispensables et accélérer la transition vers un monde plus vert, numérique et plus inclusif.

A worker carries a solar panel during a home installation.

La reprise économique mondiale se poursuit, mais l’écart se creuse entre les pays avancés et de nombreux pays émergents et pays en développement. Près de 40 % de la population des pays avancés est pleinement vaccinée, contre 11 % dans les pays émergents et un tout petit pourcentage dans les pays en développement à faible revenu. Des taux de vaccination et un retour à la normale plus rapides que prévu ont mené à une amélioration des prévisions tandis que, faute d’accès aux vaccins et en raison d’une recrudescence de vagues d’infections à la COVID-19 certains pays ont connu une détérioration de leurs prévisions.

A group of happy children smiling and pointing at the camera.

Depuis mars 2020, la riposte mondiale à la pandémie a coûté aux pouvoirs publics 16 000 milliards  de dollars sous forme d’aide budgétaire. Les déficits frisent des sommets inédits depuis la Deuxième Guerre mondiale. Ces mesures étaient toutefois absolument nécessaires. Selon une étude du FMI, sans les interventions des décideurs, la récession de l’an dernier (la pire en temps de paix depuis la Grande dépression) aurait été trois fois pire. Le monde doit maintenant mettre dans l’exécution de ses plans de stimulation de la croissance la même énergie qu’il a mise dans la vaccination et dans ses plans de redressement. L’heure est au rattrapage.

Vue aérienne d'une zone verte limitée par le périmètre urbain à l'est de Manaus, la capitale de l'État de l'Amazonas, au Nord-Ouest du Brésil. Dans un contexte de crise environnementale, la Décennie des Nations unies pour la restauration des é

A group of women by a food processing tool.

Les responsables publics en Afrique doivent relever trois défis immédiats :  premièrement, financer les besoins de dépenses publiques supplémentaires ; deuxièmement, maîtriser la forte hausse de la dette publique ; et enfin, mobiliser davantage de recettes fiscales. La réponse que les dirigeants apporteront à ce trilemme aura des conséquences majeures sur la situation économique et sociale de leurs pays au cours des prochaines années.

A woman sits at her desk in front of a computer as two kids read together on a couch nearby.

Il y a un an, le monde a changé. Si les conséquences de la pandémie sur les travailleurs ont varié d’un pays à l’autre, la nouvelle réalité a mis de nombreuses mères en difficulté. En effet, la fermeture des écoles et des structures d’accueil a contraint beaucoup d’entre elles à quitter leur emploi ou à réduire leurs heures de travail. De nouvelles estimations du FMI confirment les répercussions considérables de la pandémie sur les mères qui travaillent, et sur l’économie tout entière. En résumé, dans le monde du travail, les femmes qui ont de jeunes enfants ont été les premières victimes des confinements économiques. 

People wearing facemasks in a crowded street.

La course aux vaccinations contre la COVID-19 se poursuit, mais leur rythme varie considérablement d’un pays à l’autre, beaucoup n’y ayant pas accès.  Il faut renforcer la coopération internationale pour produire et distribuer les vaccins à tous les pays à des coûts abordables. Plus vite les vaccinations permettront d’endiguer la pandémie, plus vite les pays retrouveront une activité économique normale. C’est donc une manière extrêmement profitable d’investir l’argent public, explique le blog du Fonds monétaire international (FMI). 

high rise buildings

Grâce à des études du Fonds monétaire international (FMI), nous savons qu’un pouvoir de marché excessif entre les mains d’un petit nombre d’entreprises peut freiner la croissance à moyen terme car il étouffe l’innovation et ralentit l’investissement. Une telle situation pourrait compromettre la reprise à l’issue de la crise de la COVID-19.

 

Close-up of hands counting money

Cela peut surprendre, mais le fait est que les monnaies privées et publiques ont coexisté tout au long de l’histoire. Comment expliquer que les monnaies publiques n’aient pas été supplantées par les monnaies privées, pourtant plus novatrices, pratiques, flexibles et faciles à utiliser ? Le blog du Fonds monétaire international (FMI) nous éclaire sur le système monétaire contemporain.

Drawing of protestors confronting a uniformed force.

De la peste de Justinien à l’épidémie de grippe de 1918 en passant par la peste noire, l’histoire regorge d’exemples de flambées infectieuses aux répercussions de long terme pour la société, qui ont redessiné la politique, bouleversé l’ordre établi et, dans certains cas, semé des troubles sociaux. Malgré les nombreux exemples, les données quantitatives établissant le lien entre épidémies et troubles sociaux sont rares et se limitent à des épisodes précis. De nouveaux travaux des services du Fonds monétaire international (FMI) comblent cette lacune.

 

View of two feet standing in front of arrows pointing in opposite directions.

L’incertitude mondiale a atteint des niveaux inédits au début de la flambée de COVID-19  et reste élevée, souligne le Fonds monétaire international (FMI). L’indice mondial d’incertitude, qui mesure l’incertitude économique et politique mondiale de manière trimestrielle dans 143 pays, montre que l’incertitude reste supérieure d’environ 50 % à sa moyenne historique enregistrée au cours de la période 1996-2010.

Une étude du Fonds monétaire international (FMI) constate que les nouvelles technologies comme l’intelligence artificielle, l’apprentissage automatique, la robotique, les mégadonnées et les réseaux risquent de creuser l’écart entre les pays pauvres et les pays riches en orientant davantage d’investissements vers les pays avancés où l’automatisation est déjà établie. 

A man dressed in a suit carrying a briefcase looks out into the ocean.

Il est généralement attendu des dirigeants qu'ils « se montrent à la hauteur » en temps de crise. Alors que les entreprises et leurs dirigeants font du mieux qu’ils peuvent face à la crise sanitaire et économique actuelle, une autre crise se profile à l'horizon. Une crise environnementale imminente, éclipsée par l'urgence de la pandémie, exige des entreprises, entre autres parties prenantes, qu'elles passent à l'action, explique le Fonds monétaire international (FMI).