Organisation internationale du Travail (OIT)

Sortir des champs et entrer dans la salle de classe

Nejat Kocabay, responsable principal de programme en Turquie, explique comment quatre projets de l'OIT contribuent à éliminer les pires formes de travail des enfants dans l'agriculture saisonnière en Turquie, notamment dans la récolte des noisettes.

Selon des estimations de l'OMS/OIT, les maladies et traumatismes liés au travail ont été responsables du décès de 1,9 million de personnes en 2016.

La protection sociale à la croisée des chemins: bâtir un avenir meilleur

Le Rapport mondial sur la protection sociale 2020-2022 présente une vue d’ensemble des récents développements au sein des systèmes de protection sociale, y compris les socles de protection sociale, et traite également des conséquences de la pandémie de COVID-19.

« Le dessin est ma façon de m'exprimer et de faire réfléchir les gens sur des questions sociales et politiques.

Appel mondial à l’action pour une reprise centrée sur l’humain après la crise du COVID-19

Lors de la 109e session de la Conférence internationale du Travail, les représentants des gouvernements, des travailleurs et des employeurs ont adopté à l’unanimité un Appel mondial à l’action qui définit la réponse apportée par le monde du travail à la crise du COVID-19 et émet des recommandatio

Un programme multi-agences a permis à des centaines de Yéménites vulnérables d'acquérir des compétences pratiques, des connaissances financières, un enseignement théorique et une formation sur le tas, leur donnant ainsi les moyens de s'assurer un revenu durable.

Le nombre de travailleurs migrants augmente, de même que leurs vulnérabilités

Selon les dernières estimations de l’Organisation internationale du Travail (OIT), le nombre de travailleurs migrants a augmenté de 5 millions depuis 2017.

Les éducateurs et l’évolution du monde de l’éducation et du travail

Des représentants des gouvernements, des employeurs et des travailleurs du secteur de l’éducation vont se réunir à l’OIT pour discuter d

La Conférence internationale du Travail a adopté un Appel mondial à l'action décrivant les mesures à prendre pour une reconstruction centrée sur l’humain après la pandémie et éviter que les économies et les sociétés ne soient marquées à long terme.

Selon l'OIT, la pandémie de COVID-19 risque de laisser derrière elle des inégalités géographiques et démographiques croissantes, une hausse de la pauvreté et moins d’emplois décents.

Le tourisme a été l'un des secteurs les plus durement touchés par la pandémie de COVID-19. Les femmes, les jeunes et les travailleurs de l'économie informelle sont les plus exposés aux pertes d'emploi et aux fermetures d'entreprises dans le secteur du tourisme. Mieux reconstruire après le COVID-19 représente une opportunité de repenser l'avenir du secteur du tourisme, y compris la façon dont il contribue à la vie de 300 millions de travailleurs dans le monde.

man with wheelchair at workstation

Omar Abu Noa’aj est Jordanien. Pendant des années, il a rencontré des difficultés à trouver du travail en raison d’un handicap physique. L’an dernier, une agence pour l’emploi de l’Organisation internationale du Travail (OIT) l’a aidé à trouver son premier emploi formel dans une usine textile, ce qui lui a permis d’assurer son indépendance et de se donner des objectifs.

A woman wearing a helmet looks at her phone.

Les travailleurs des plates-formes ont beaucoup apporté pendant la crise de la COVID-19, ce qui a permis aux gens d'éviter de sortir, sauf s’ils en étaient absolument obligés. C’est vraiment bien de participer à un travail essentiel, mais ça serait encore mieux d’avoir un travail décent, explique María Belén Fierro, qui est coursière d’une application de livraison de repas en Argentine.

 

Les héros de la route pendant la pandémie de COVID-19

L’industrie du transport routier est durement frappée par la crise du COVID-19. Les chauffeurs de camion continuent de faire fonctionner les chaînes mondiales du fret mais ils sont les innocentes victimes des restrictions liées au COVID-19.
portrait of young man on 50 for Freedom campaign poster

La campagne « 50 for Freedom »de l'Organisation internationale du Travail (OIT) a atteint son but initial d’obtenir 50 ratifications du Protocole sur le travail forcé. Cette étape a été franchie avec la ratification du traité par le Soudan, le 17 mars dernier. « Nous avons franchi une étape importante », a déclaré le Directeur général de l’OIT, Guy Ryder.