Cour pénale internationale (CPI)

Dans une salle de classe bondée d’une école de garçons de Bangui (République centrafricaine), M. Basile dispense à quelque 120 élèves des cours sur la tolérance et la non-violence.

Soutenez l'objectif de développement durable n°16 des Nations Unies et le travail de la CPI pour bâtir un monde plus pacifique et juste.

Jujina lit une bible dans l'église.

Si vous regardez une audience devant la CPI, quelle qu’elle soit, vous entendrez probablement des témoins déposer ou un conseil représenter le point de vue des victimes. Leurs interventions sont essentielles à la procédure judiciaire.

Bénéficiaires de projets du cycle précédent du programme d'assistance du Fonds au Profit des Victimes en République démocratique du Congo

Le Fonds de la Cour pénale internationale au profit des victimes lance dix nouveaux projets d’assistance en République démocratique du Congo. Ces projets s'articuleront autour de plusieurs domaines et permettront notamment de fournir un soutien médical et une réhabilitation psychologique, de soutenir des activités socioéconomiques et de faciliter la consolidation de la paix dans les communautés. Plus de 20 000 personnes devraient pouvoir bénéficier directement de ce programme.

Des étudiants dans une salle de classe

Vous êtes enseignants ou élèves du secondaire ? La Cour pénale internationale (CPI) met en ligne des modules d’apprentissage, conçus comme un ensemble de cours cohérents sur des thèmes tels que l’histoire contemporaine (après 1945), l’histoire du monde, la philosophie et les droits de l’homme. Chaque leçon contribue à bâtir des connaissances à propos de la CPI et à développer des compétences particulières, utiles au parcours de formation de l’élève.