Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE)

a ranger in Kenya looks at evidence of poaching

La pandémie de coronavirus est en train de créer ce que les experts appellent une crise de la conservation au Kenya, pays qui abrite certains des animaux les plus emblématiques d'Afrique. La plupart des programmes kenyans de protection de la faune et de la flore sont financés directement par les touristes et, avec la baisse du nombre de visiteurs, les fonds destinés à la conservation se tarissent, selon les experts. On craint également que le braconnage n'augmente, laissant la protection de la faune sauvage en suspens. Mais la pandémie encourage les pays à changer la donne.

Rejoignez le programme Wild for Life du PNUE pour un voyage virtuel et immersif à travers trois écosystèmes marins uniques.

calves in yard

Il fut un temps où l'agriculture industrielle semblait être la panacée pour un monde en pleine croissance. Voici 10 choses à savoir à son sujet. 

A woman tends to her vegetable stand at a market.

2020 est l'année de la prise en compte des systèmes alimentaires mondiaux. En quelques mois seulement, la COVID-19 a mis la moitié du globe sous cloche. Elle a montré combien la chaîne alimentaire mondiale, fortement centralisée et fonctionnant sur la base d'un approvisionnement juste à temps, est susceptible de vaciller face aux chocs. 

Fresque de l'artiste haïtien Hamson Elysee « Assaf », réalisée avec le soutien de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) pour sensibiliser la population aux bons comportements à adopter dans la lutte contre la propagation de la COVID-19.

A woman chops meat in an open air market.

Après Ebola, le SRAS, Zika, le VIH/SIDA, la fièvre du Nil occidental, une épidémie de COVID-19 sévit désormais. Ces maladies sont parmi les plus visibles qui ont fait leur apparition au cours des dernières décennies. Bien qu’elles soient apparues dans différentes parties du monde, elles ont une chose en commun : il s’agit de ce que les scientifiques appellent les “zoonoses”, des infections qui se propagent entre les animaux et les humains et dont certaines entraînent la maladie et la mort. Une évaluation scientifique du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) et de l’Institut international de recherche sur l’élevage (ILRI) révèle que si les pays ne prennent pas des mesures draconiennes pour enrayer les contagions zoonotiques, les épidémies mondiales comme celle de COVID-19 deviendront plus fréquentes.

herder in the desert

La COVID-19 est une zoonose, c'est-à-dire qu'elle passe des animaux aux êtres humains, et est donc étroitement liée aux terres sur lesquelles ils vivent. L'activité humaine et économique érode les espaces sauvages, les forêts et d'autres écosystèmes importants, nous rapprochant des « hôtes réservoirs » : des animaux et des plantes qui peuvent abriter des maladies. Frank Turyatunga, directeur adjoint du bureau régional du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) pour l'Afrique, fait part de ses réflexions sur la manière de mieux protéger les paysages du continent.

Résumé de la journée mondiale de l'environnement 2020

Même si la Journée mondiale de l’environnement est passée, celui-ci ne va pas attendre la prochaine journée pour que nous élevions nos voix. Il est toujours le temps de la nature.

Le moment est venu de donner la priorité à la Nature

« En abîmant le monde, nous courons à notre propre perte », souligne le Secrétaire général António Guterres, dans son message publié à l'occasion de la Journée mondiale de l'environnement. « Si nous voulons prendre soin de l’humanité, nous DEVONS prendre soin de la nature. ».

Palancar Reef - Cozumel.

Enseignants, étudiants, parents, enfants et familles sont invités à créer des vidéos sur les raisons pour lesquelles nous devons préserver les océans. 

 

Silhouette of a man among trees.

Il est urgent d'agir pour sauvegarder la biodiversité des forêts mondiales face aux niveaux élevés de déforestation et de dégradation, souligne la dernière édition du rapport sur la situation des forêts du monde, produit par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE). La crise du COVID-19 a mis en lumière l'importance de conserver et d'utiliser de manière durable la nature car la santé des populations est intrinsèquement liée à la santé des écosystèmes.

butterflies on flowers

Le Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE) intensifie son travail dans le domaine de la cartographie des menaces zoonotiques et de protection de la nature afin de réduire le risque de futures pandémies. 

Tall grass surrounded by trees

Découvrez cette vidéo qui nous parle de la relation délicate entre l'homme, la faune et les agents pathogènes qui circulent entre eux dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

Girl walks through an exhibit.

Le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) propose, avec des partenaires, « L’Ecole de la Terre » : un contenu éducatif gratuit et de qualité pour aider les élèves, les parents et les enseignants qui sont actuellement à la maison.

Wind turbines against the colours of a sunset.

Si le monde entrevoit un avenir effrayant à la suite de l'émergence de la COVID-19, l'avenir de notre planète dans un scénario où le réchauffement des températures se situerait entre 3 à 4° C nous amènerait à un niveau d'incertitude entièrement différent, y compris en termes de santé. Le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et d'autres organismes estiment que les plans de relance budgétaire à grande échelle sont une occasion de mettre les économies et les sociétés sur une voie plus résistante et plus verte.